Un(e) Coordinateur/trice Katanga

Kalémie | Kinshasa

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. PUI se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 140 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 4 millions de personnes dans 22 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et en France.

Découvrez notre histoire et nos valeurs

Situation et besoins humanitaires :

La RDC en 2016 fait encore face à une instabilité importante, principalement dans l’est du pays (Kivus, Province Orientale et Katanga) en lien avec l’activité prédatrice d’un grand nombre d’acteurs informels associés à des milices armées sur les ressources minières très importantes de la région. Par ailleurs, des enjeux politiques et constitutionnels majeurs risquent de complexifier la grille de lecture des différents conflits encore en cours en 2016. Plus largement, la région entière est à la veille d’événements politiques majeurs (élections, modifications de constitutions) avec des conséquences potentielles sur des déplacements de populations dont certains déjà en cours (RCA, Burundi).

Au Nord et Sud Kivu, à la suite de l’accord de paix entre la RDC et le M23 de Décembre 2013 un processus de désarmement, démobilisation et réintégration est encore en cours cependant le risque de retour d’anciens miliciens sur de nouvelles zones de combat reste important. Les FARDC libérés de leur engagement face au M23 se focalisent actuellement sur d’autres fronts pour lutter contre les nombreux groupes armés actifs dans la région (Maï Maï, APCLS, FDLR, ADF etc…). Néanmoins, l’immensité du territoire, le manque d’infrastructures, et la non résolution des causes sous-jacentes à tous ces conflits font qu’il est trop tôt pour espérer une pacification totale de la région.

Dans la province du Tanganyika (sous-région de l’ex-province du Katanga), des conflits ethniques (entre milices Twas –pygmées- et Bantu) initiés en 2012 ont résulté dans le déplacement souvent préventifs de centaines de milliers de personnes. Les zones d’intervention de PUI (ZS de Kiambi et Nyunzu) se caractérisent par un dénuement important de certains groupes (accès limité aux terres agricoles, à l’eau potable, enclavement, récurrence d’épidémies telles que la rougeole et le choléra) exacerbé par les déplacements les plus récents. En début 2016, le processus de réconciliation semble donner des résultats positifs et les mouvements de retours continuent d’être observés permettant d’envisager de nouveaux types d’interventions humanitaires complémentaires à des interventions purement urgentistes.

Dans la province du Sud-Ubangi (sous-région de de l’ex-province d’Equateur), plusieurs camps de réfugiés ont été ouverts dans les territoires de Libenge et de Zongo entre 2012 et 2015 en lien avec la crise en cours en RC. Fin 2015, plus de 100 000 réfugiés étaient enregistrées dans la région. Courant 2015, le HCR a entrepris de relocaliser les réfugiés de la première vague pour pouvoir accueillir une nouvelle vague de réfugiés au niveau des camps. Un recensement des ménages réfugiés vivant en dehors des camps a été lancé en 2015 mais nécessite une mise à jour continue étant donné que les familles centrafricaines continuent à arriver. Par ailleurs nombres de réfugiés sont réticents à s’installer dans les camps afin de rester à proximité de la rivière qui constitue une ressources importante de nourriture. Nombreux sont aussi des personnes traversant régulièrement la rivière frontière pour travailler les champs en RCA. Les tensions entre population locale et les réfugiés sont relativement limitée mais peuvent constituer un facteur d’instabilité à l’avenir. Il faut considérer que la majorité des habitants de la zone de Libenge sont eux-mêmes des « retournés » revenus de la République du Congo en 2012.

Notre action sur le terrain :

PUI souhaite orienter son action vers le renforcement de capacités de résilience des populations ciblées par ses projets via une approche intégrée tout en accentuant ses capacités de réponse/positionnement rapide sur les crises d’urgence. La capacité des ménages à résister à un choc futur et à mettre en place des stratégies d’adaptation et de survie constitue une priorité dans ce type de contexte, où aux problématiques structurelles se superposent des déplacements massifs liés à plusieurs conflits armés.

Découvrez notre réponse à la crise

Dans le cadre de nos activités en RDC, nous recherchons un(e) Coordinateur/trice Katanga.

Le/la Coordinateur/rice Katanga assure le suivi au quotidien des activités dans sa zone de responsabilité, il/elle est responsable du bon fonctionnement des programmes et services support et rend compte au Chef de Mission.

  • Programmes: Il/Elle coordonne les équipes et s’assure de la bonne mise en œuvre des programmes, il/elle suit les besoins et propose de nouvelles interventions à son supérieur hiérarchique.
  • Suivi logistique, administratif et financier: Il/Elle s’assure que les procédures logistiques et administratives en place suivent les procédures et formats PUI et sont en adéquation avec les règles Bailleurs.
  • Suivi Médical et technique: Il/Elle s’assure que les pratiques médicales et techniques respectent les procédures et formats PUI et sont en adéquation avec la politique d’intervention PUI.
  • Ressources Humaines: Il/Elle encadre les équipes (définition d’objectifs, suivi).
  • Sécurité : Il/Elle assiste le/la Chef de Mission dans l’analyse et la gestion de la sécurité sur la mission.
  • Communication: Il/Elle assure la bonne circulation des informations entre la coordination pays, régionale et le terrain.
  • Représentation: Il/Elle assure dans la représentation de l’association auprès des partenaires, bailleurs et des différentes autorités dans sa zone de responsabilité.

**
Pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job In The field.\

Formation et Expériences

Formation

Gestion de projet

Formation en Agro / Watsan / santé publique / Autres

Gestion financière

Gestion des Ressources Humaines

Logistique et sécurité

Autre

Expérience professionnelle

  • Expérience dans l’humanitaire :

2 ans en tant que coordinateur de projets en humanitaire

Expérience réussie de gestion d’équipe expatriée et de programmes multisectoriels.

  • Expérience à l’étranger
  • Expérience médicale et technique :

Connaissance de programmes médicaux, Agro, Routes, Distribution…

Aptitudes transversales

Excellente qualité rédactionnelle

Connaisances en gestion de projets

Informatique

Pack Office

Autre (à préciser)

Langues

Français et anglais obligatoires

La maîtrise d’autres langues (à préciser) serait un plus

Conditions proposées

Salarié en Contrat à Durée Déterminée, 12 mois

Date de démarrage : 15 mai 2016

Salaire brut mensuel : de 1 980 à 2 310 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI

Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement en maison collective

Frais de vie (« Per diem ») de 700 Euros

Régime de Break : 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break

Régime de Congés Payés : 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Merci d’envoyer votre candidature (CV et Lettre de Motivation) à Karine Mougenot, Chargée de Ressources Humaines Expatriées, sur recrutement@premiere-urgence.org, en précisant l’objet suivant : CoordoKatanga–RDC.

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
Or send your application directly to mailto:recrutement@premiere-urgence.org.
  • Organization: PU-AMI - Première Urgence Aide Médicale Internationale
  • Location: Kalémie | Kinshasa
  • Grade: Junior
  • Occupational Groups:
    • Management, Administration and Finance
  • Closing Date: 2016-04-30

Similar Jobs

73850 - Procurement Analyst (for Indonesian Nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

73715 - Junior Project Clerk (for Indonesian nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

73845 - Procurement Analyst (for Indonesian Nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

73687 - Communications Analyst (for Indonesian nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

73716 - Junior Project Clerk (for Indonesian nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme