Consultation Nationale pour la réalisation d’un rapport de suivi et de restitution du volet ‘formations’ dans le cadre du projet de soutien à l’amélioration du système de la justice des enfants

Multiple locations

En trois années de mise en œuvre du projet, plusieurs formations, séminaires, visites d’étude ou d’accompagnement des acteurs de la justice juvénile ont été organisés au profit de 280 officiers de la police judiciaire, plus de 244 magistrats, 215 conseilleurs spécialisés dans le domaine de l’enfance, 186 acteurs des centres de rééducation, 103 acteurs pénitentiaires et 60 avocats. A part les évaluations pré et post formation réalisées, il n’a pas été procédé au suivi des formations pour se renseigner sur les résultats escomptés par le projet et notamment une meilleure application de la loi par les professionnels de la justice juvénile. D’autre part le changement de postes de travail de certains corps de métier et particulièrement les magistrats, nécessite des actions correctrices dans un souci de pérennité des actions et résultats initiés par le projet. Il est convenu de réaliser un rapport de suivi et de restitution de différentes activités de renforcement des capacités réalisées dans le cadre du projet afin d’établir un état des lieux, de documenter les expériences réussies et les leçons tirées. 3. Objectifs : • Réaliser un état des lieux des séminaires, ateliers, formations et voyages d’études justice juvénile organisés dans le cadre du projet. • Identifier les besoins de formation/renforcement de capacités de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l’enfant. 4. Résultats attendus : • Un état des lieux des différentes activités de renforcement des capacités est élaboré • Une actualisation des besoins de formation de chaque corps de métier intervenant dans la justice pour enfants est élaborée.

                  

   

 

Consultation Nationale pour la réalisation d'un rapport de suivi et de restitution du volet 'formations' dans le cadre du projet de soutien à l'amélioration du système de la justice des enfants

 

 

  1. Contexte :

 

Le Gouvernement Tunisien a signé une convention avec l'Union Européenne en 2012 de financement d'un projet de la réforme du secteur de la justice. Dans ce cadre un Programme de soutien à l'amélioration du système de la justice pour enfants en Tunisie et une convention de contribution a été signée le 15 mars 2013 entre la DUE et l'UNICEF. Elle vise le soutien à l'amélioration du système de la justice pour les enfants en Tunisie.

 

La durée prévue initialement du Programme était de 36 mois, étendue pour une année, le projet prendra fin le 14 Mars 2017 son champ d'application couvre tout le territoire tunisien avec des régions de ciblage pour certaines activités notamment celles en relation avec la mise en œuvre de la stratégie de communication pour le changement social qui vise la prévention de la délinquance juvénile et la promotion des alternative à la détention des enfants en conflit avec la loi.

 

Ce projet s'est basé sur des évidences indiquant la faiblesse du système de justice juvénile notamment :

  • Dans ses observations finales sur le 3ème rapport périodique de la Tunisie de 2010, le Comité des Droits de l'enfant des Nations Unies a « recommandé à l'Etat partie de poursuivre ses efforts tendant à améliorer le système de justice juvénile » (§ 66).
  • L'analyse de la situation des enfants en Tunisie (UNICEF 2012) a permis de dégager les facteurs déterminants à prendre en compte dans le travail d'amélioration du système de la justice des enfants notamment le renforcement des capacités des intervenants, l'amélioration de la coordination interministérielle et le suivi des enfants en conflit avec la loi ainsi que la promotion de la médiation et de la liberté surveillée en tant qu'alternative à la privation de liberté des enfants en conflit avec la loi.

L'objectif général, de ce projet, est de contribuer à ce que les enfants en conflit avec la loi bénéficient d'un système de justice plus efficace et respectueux de leurs droits.

 

Son objectif spécifique est d'amener les acteurs de la justice juvénile à garantir une meilleure application.

 

Les partenaires du projet sont les Ministères de la Justice, de l'Intérieur, des Affaires sociales, de l'Education, de la formation professionnelle de la Femme de la Famille et de l'Enfance ainsi que les organisations de la société civile.

 

Pour plus d'information, consultez : http://www.unicef.org.tn/justice-les-enfants/

 

 

  1. Justification de la consultation:

En trois années de mise en œuvre du projet, plusieurs formations, séminaires, visites d'étude ou d'accompagnement des acteurs de la justice juvénile ont été organisés au profit de 280 officiers de la police judiciaire, plus de 244 magistrats, 215 conseilleurs spécialisés dans le domaine de l'enfance, 186 acteurs des centres de rééducation, 103 acteurs pénitentiaires et 60 avocats.

A part les évaluations pré et post formation réalisées, il n'a pas été procédé au suivi des formations pour se renseigner sur les résultats escomptés par le projet et notamment une meilleure application de la loi par les professionnels de la justice juvénile. D'autre part le changement de postes de travail de certains corps de métier et particulièrement les magistrats, nécessite des actions correctrices dans un souci de pérennité des actions et résultats initiés par le projet.

 

Il est convenu de réaliser un rapport de suivi et de restitution de différentes activités de renforcement des capacités réalisées dans le cadre du projet afin d'établir un état des lieux, de documenter les expériences réussies et les leçons tirées.

 

  1. Objectifs :

 

  • Réaliser un état des lieux des séminaires, ateliers, formations et voyages d'études justice juvénile organisés dans le cadre du projet.
  • Identifier les besoins de formation/renforcement de capacités de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant.

 

  1. Résultats attendus :

 

    • Un état des lieux des différentes activités de renforcement des capacités est élaboré
  • Une actualisation des besoins de formation de chaque corps de métier intervenant dans la justice pour enfants est élaborée.

 

 

  1. Responsabilités et tâches du / de la consultant(e):

 

  • Revoir tous les rapports des ateliers, formations et voyages d'études préparés dans le cadre du projet.
  •  
  • Conduire des entretiens avec des représentants des Ministères concernés (Ministère Justice, Ministère Affaires Sociales, Ministère Femme, Famille et Enfance, Ministère Education, Ministère Formation Professionnelle) et des ONG ayant bénéficié des formations dans le cadre du projet.
  •  
  • Faciliter un (1) atelier national avec 5 bénéficiaires de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant ayant bénéficié des activités de renforcement de capacités.
  •  
  • Elaborer un rapport de suivi et de restitution de différentes activités de renforcements des capacités, comprenant l'identification des besoins de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant.   
  •  
  •  
  •  

Tâches

Livrables

1.       Revoir tous les rapports des ateliers, formations et voyages d'études préparés dans le cadre du projet.

 

Rapport de synthèse des ateliers, formations et voyages d'études.

2.       Conduire des entretiens avec des représentants des Ministères concernés (Ministère Justice, Ministère Affaires Sociales, Ministère Femme, Famille et Enfance, Ministère Education, Ministère Formation Professionnelle) et avec ONG ayant bénéficié des formations dans le cadre du projet.

Un guide d'entretien ; une synthèse des entretiens.

3.       Faciliter un (1) atelier national avec 5 bénéficiaires de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant.

Présentation ; proposition de méthodologie de travail ; rapport de l'atelier.

 

4.       Elaborer un rapport de suivi et de restitution de différentes activités de renforcements des capacités, comprenant l'identification des besoins de formations de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant.

 

Un rapport de suivi et restitution.

Une liste de besoins de formation de chaque corps de métier intervenant dans la chaine pénale et le suivi de l'enfant.

 

  1. Durée, honoraires et lieu de la mission :

 

Le nombre total de  jours est de 20 jours de travail effectif répartis sur 3 mois. Les honoraires du/de la  consultant(e) seront évalués sur la base du barème des Nations Unies pour les consultants nationaux en accord avec ses qualifications. La consultation se déroulera à Tunis, avec la possibilité de déplacements dans d'autres régions du pays. Tout déplacement hors de Tunis sera pris en charge conformément aux modalités contractuelles convenues en accord avec les procédures de l'UNICEF.

 

  1. Profil attendu du/de la consultant(e) 

 

Le/la consultant(e) doit remplir les conditions académiques et d'expérience suivantes:

 

Qualifications minimales et compétences

  • Formation académique de niveau master au moins en droit ; sciences juridiques ou sciences sociales/sciences avec une spécialisation en droit de l'enfant ou justice juvénile
  • Parfaite maitrise du fonctionnement de la chaîne pénale et du suivi des enfants en conflit avec la loi en Tunisie
  • Parfaite connaissance du cursus de formation initiale et de formation continue des acteurs de la chaine pénale et du suivi des enfants en conflit avec la loi en Tunisie
  • Expérience de travail
  • Au moins 5 années d'expérience en matière de gestion des procédures judiciaires concernant les enfants.
  • Au moins 3 années d'expérience de travail sur / ou soutien aux programmes justice pour enfants
  • Excellente connaissance des tendances actuelles, opportunités et défis en matière de justice juvénile ou de justice pour les enfants en Tunisie y compris est un atout.
  • Maitrise du français et de l'arabe.
  •  
  • Modalités de soumission :

 

  1.  

Le/la consultant (e) devra soumettre une offre technique:

L'offre technique doit comprendre les documents suivants :

 

  • la lettre de soumission 
  • la méthodologie/approche à suivre ;
  • le chronogramme détaillé de la mission ;
  • les références des missions similaires du consultant (e);
  • le CV du /de la consultant (e)  principal et celui du consultant/e en appui avec mise en exergue de leurs expertises ;
  • Diplôme académique du/ de la consultant (e)
  • Au moins 2 références de travaux antérieurs réalisés sur la thématique (contrats/rapports de consultations, etc.)
  • Toutes autres pièces (publication/travaux de recherche sur la thématique, manuel de formation des formateurs développé, etc.) prouvant les qualifications, compétences, et expérience requises.

 

Les soumissions doivent être envoyées, au plus tard le 15 Decembre 2016, à l'adresse email de l'UNICEF suivante : hrtunis@unicef.org. Les candidats techniquement qualifiés seront par la suite contactés pour leurs propositions financières.

 

  • Supervision : Section et nom de la personne responsable

 

 

La supervision et le suivi technique de la consultation seront assurés par le chargé du programme de protection de l'enfance en étroite coordination avec le Ministère de la Justice.

 

  1. Référence du Grant : SC130190

 

     Date d'expiration : 15 mars 2017

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Multiple locations
  • Grade: NO-A, National Professional Officer - Locally recruited position - Junior level
  • Occupational Groups:
    • Operations and Administrations
    • Operations and Administrations
    • Legal - Broad
    • Children's rights (health and protection)
    • Legal - Broad
  • Closing Date: 2016-12-18

Similar Jobs

73694 - Programme Analyst (for Indonesian nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

73715 - Junior Project Clerk (for Indonesian nationality only) (FOR UN ROSTER)

UNDP - United Nations Development Programme

National Security Officer

UNDP - United Nations Development Programme

Administrative & Supply Officer

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Task Manager / Capacity Building, Planning, PR and Outreach (Re-advertisement)

UNDP - United Nations Development Programme