Mali - Consultant sécurité alimentaire

Male

ONG COOPI

COOPI est une organisation non gouvernementale italienne, indépendante et laïque, engagée dans la lutte contre les injustices sociales et la pauvreté dans le Sud du monde et dans la construction d’un futur dans lequel soient garantis pour tous des bonnes conditions de vie, le respect des droits et la parité des opportunités. Depuis 1965, COOPI a réalisé plus de 600 projets de développement et interventions d’urgence dans 50 pays, employant plus de 30.000 opérateurs locaux et assurant un bénéfice direct à plus de 50 millions de personnes. En Afrique, en Amérique Latine, en Asie et dans l’Europe de l’Est, COOPI favorise l’accès à l’eau et le droit à la santé et à l’instruction des communautés les plus pauvres. COOPI assure aussi une assistance immédiate et à long terme aux populations touchées par les guerres ou les catastrophes naturelles.

Le siège central de COOPI est à Milan, Italie, mais pour la réalisation des projets COOPI s’appuie sur un réseau de sièges périphériques (régionaux et nationaux) dans les pays où ses activités sont plus importantes.

COOPI au Mali

Le Mali est un des pays les plus pauvre du monde où des prévalences élevées de malnutrition aigue sévère sont devenue la norme. Parmi les enfants de moins de 5 ans, plus d’un décès sur trois est lié à la malnutrition. Aujourd’hui au Mali, le pays est classé au 176ème rang sur 187 pays selon l’Indice de Développement Humain, l’espérance de vie est inférieure à 53 ans, près d’un malien sur deux vit avec moins d’un Euro par jour. Plus d’un enfant sur 10 n’atteindra pas l’âge de 5 ans. Depuis 2011, le Mali a subi une crise grave et violente avec un conflit dans la partie Nord et désormais dans les régions centrales du pays par des groupes d’opposition armés dont des mouvements jihadistes internationaux. Depuis, le Mali fait face à une situation politique incertaine, à une situation sécuritaire particulièrement instable dans le Nord et dans le Centre du pays ainsi qu’au terrorisme international. Cette situation a aggravé les problèmes économiques, détériorés les indicateurs sociaux et diminué l’accès des populations aux services de base comme la santé ou l’éducation et pose de sérieux risques de protection pour les civils dans les zones affectées par le conflit.

Le Mali est dans le même temps engagé sur la voie de la relance du fait de l’amélioration du climat politique et de l’aide internationale. Cette dynamique de redressement place le pays face à des enjeux de taille : consolider les progrès réalisés sur le plan politique et sécuritaire ; renforcer les fondamentaux économiques pour accélérer la croissance et la création d’emplois et réduire la pauvreté en améliorant le système de délivrance des services sociaux à la population.

En 2012 en réponse à la crise engendrée par le conflit dans le nord du pays, COOPI ouvre une représentation à Bamako et une base opérationnelle dans la région centrale du pays (Région de Ségou) qui connait une prévalence importante de malnutrition et est délaissée par l’aide humanitaire qui est concentrée sur le Nord. En partenariat avec les autorités sanitaires, COOPI intervient à partir du début de l’année 2013 dans les structures de santé pour mettre en place et renforcer les unités de traitement ambulatoires et intensifs de la malnutrition aigue sévère des enfants de moins de 5 ans. Pour cela, COOPI met à disposition du personnel médical, forme les personnels locaux et appui les structures en matériels. Parallèlement, COOPI forme des relais communautaires afin de sensibiliser les populations sur le problème et les traitements de la malnutrition et de dépister les cas. A partir de fin 2014, COOPI a étendu ce type d’intervention dans la Région de Mopti avec une action similaire et en 2016 dans le cercle de Niono (Région de Ségou).

Aujourd’hui, COOPI vise désormais mettre à place une stratégie plus intégrée et développer une intervention multisectorielle et complémentaire afin de contribuer à améliorer plus durablement l’état sanitaire et le niveau de vie des populations les plus vulnérables. Dans cette perspective, COOPI a associé des projets en sécurité alimentaire et en éducation au coté de son intervention contre la malnutrition dans le cercle de Niono.

Les principaux secteurs d’intervention actuels sont : la prise en charge de la malnutrition aigue sévère avec ou sans complications, la sécurité alimentaire, l’éducation. En termes de bailleurs de fonds, nous travaillons principalement avec : ECHO, UNICEF, AICS, fonds privés.

A présent, la structure de COOPI au Mali est composée par :

  • Un bureau de représentation des activités nationales à Bamako ;
  • Une base de coordination à Ségou (région de Ségou) ;
  • Les zones d’intervention considérées sont les cercles de Ségou et de Niono dans la région de Ségou et le cercle de Douentza dans la région de Mopti.

RESPONSABILITÉS

Contexte et enjeux du poste.

Le/la titulaire du poste sera basé à Bamako avec des missions dans les régions de Ségou et de Mopti selon les besoins et conditions de sécurité. La consultance doit pouvoir permettre à COOPI de développer une stratégie multisectorielle et intégrée renforçant les impacts de son intervention sur la malnutrition dans les zones d’intervention.

Objectif général de la consultance :

Fournir une analyse complète et détaillée du contexte en sécurité alimentaire et résilience dans les zones d’intervention de COOPI au Mali, des acteurs , des besoins et des réponses. Cela inclut les aspects techniques des réponses envisagées, les bailleurs de fonds et les modalités de mise en œuvre (ex : consortium, etc.). Les réponses envisagées devront être conçues afin de compléter et de renforcer l’impact des interventions de COOPI en malnutrition.

Résultats attendus :

Le rapport et les recommandations répondent aux attentes et sont livrés selon l’échéance prévue

Actions :

Collecte des données et analyse du contexte, des acteurs et des besoins et des réponses envisagées dans les cercles (districts) et secteurs cibles :

  • Analyser et décrire le contexte général (socioculturelle et économique) et d’insécurité alimentaire, et en particulier, dans les zones interventions de COOPI. Description de la situation du secteur de la sécurité alimentaire/résilience et des acteurs au Mali et dans les zones d’intervention de COOPI; région de Ségou : cercles de Ségou et de Niono ; région de Mopti : cercle de Douentza
  • Collecte des données de référence (standards et guidelines nationales sectorielles) et des acteurs (autorités, UN, clusters, ONG, etc.) impliqués.
  • Identifier, analyser et décrire les besoins et groupes cibles dans les zones interventions de COOPI (données désagrégé par sexe et tranches d’âge) ;
  • Proposer selon une logique de cause à effet, les différents problèmes et solutions possibles et établir le niveau de faisabilité ;
  • Etablir la stratégie d’intervention du programme, en tenant compte des directives et standards en vigueur (ex : SPHERE). Cela inclut les modalités d’intervention (ex : consortium).
  • Description des possibilités de financements et des bailleurs

PROFIL DU CANDIDAT

ESSENTIEL

  • Formation supérieure en lien avec le secteur de la sécurité alimentaire, de la résilience et de la socio économie ;
  • Expérience de minimum 3 ans comme consultant sur la Sécurité Alimentaire et la résilience dans le cadre d’intervention et de projet humanitaires
  • Expérience dont au moins 5 ans à l’international en gestion des projets de sécurité alimentaire dans de contexte d’urgence et développement, préférablement dans le Sahel ou en Afrique de l’Ouest ;
  • Bonne connaissance du contexte des interventions humanitaire, du système cluster et des bailleurs de fonds;
  • Bonne capacités de synthèse et de rédaction ou Connaissance et maitrise des principes et standards des projets humanitaires et de développement rural
  • Excellent sens de l’organisation, de la gestion et de la planification ;
  • Excellente maîtrise du français (écrit et parlé) ;
  • Connaissance des principaux bailleurs des fonds (UE, Echo, Agences UN, USAID) ;
  • Bonne capacité de reporting ;
  • Capacité de travailler et évoluer dans des contextes d’insécurité et volatile
  • Capacité de travailler en équipe et dans un contexte multiculturel ;
  • Respect des valeurs/mission COOPI.

COMPLEMENT

  • Précédente expérience avec COOPI et connaissances de ses procédures ;
  • Expériences de travail dans des pays d’Afrique francophones ou au Mali ;
  • La maitrise de l’Italien est un plus

A RETENIR :

LE COOPERANT COOPI

COOPI intervient dans des situations de développement et de crises en milieux souvent défavorisées et difficiles à gérer.

Le coopérant COOPI doit être capable de prendre la bonne décision au bon moment.

Il sait lire et interpréter le contexte dans lequel il agit et qui se transforme souvent très rapidement. Il est capable de respecter les valeurs de l’ONG, d’établir relations positives avec ses supérieurs, ses collègues et collaborateurs.

Le coopérant COOPI travaille habituellement dans un contexte multiethniques, qui exige de la souplesse et le respect de l’autre, soit il expatrié, personnel local, partenaire.

En considération du milieu difficile (isolement, climat) et des responsabilités, le coopérant Coopi doit posséder une réelle motivation, de l’ énergie, une grande flexibilité et la disponibilité pour aller parfois au-delà des tâches programmées selon les besoins de la mission, en utilisant son expériences, son enthousiasme et son esprit d’équipe.

http://www.coopi.org/lavoro/consultant-securite-alimentaire-2/

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: COOPI - Cooperazione Internazionale
  • Location: Male
  • Grade: Mid level
  • Occupational Groups:
    • Nutrition
  • Closing Date: 2017-02-24

Similar Jobs

Nutrition Specialist, NO-C (Fixed Term), Jordan Country Office, Amman

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Health & Nutrition Manager, (P-4), Hargeisa, Somalia (post#99028)

UNICEF - United Nations Children’s Fund