RCA – Responsable Programme SAME (H/F) – Kabo

Bangui

Que faisons-nous en RCA ?

SI a débuté ses activités en RCA en 2007. Active sans discontinuer depuis, la mission comptait 4 bases opérationnelles au début de l’année 2012 à Kabo, Kaga Bandoro, Bozoum, et Ndélé, en plus de la coordination à Bangui, avant de rentrer progressivement, à partir de septembre 2012, dans la perspective d’une stratégie de sortie, cette dernière incluant notamment un projet de renforcement d’une ONG locales et de groupements de production agricole dans la région de Kaga Bandoro.

Cette stratégie a été évidemment modifiée pour faire face aux besoins créés par la crise en cours. De nouveaux programmes d’urgence (Cash For Work, WaSH et abris/NFI d’urgence) aussi bien en contexte urbain qu’en contexte rural ont été mis en place. Depuis, SI a participé à un consortium destiné à la reconstruction d’abris pour les populations retournées dans la zone de Boali-Bossembélé. Ce projet sera complété par une approche combinant EHA, Sécurité Alimentaire et Moyens d’existence. SI mets en œuvre un projet intégré SA/EHA dans les zones de Kabo et de Moyenne Sido, dans le nord du pays. Notre action dans la zone se poursuit avec un programme d’appui au retour et à la réinstallation via la reconstruction d’abris, et la participation à un Consortium combinant les approches SA et Protection en partenariat avec DRC et ACF. Enfin, SI est également le partenaire d’implémentation du Mécanisme de Réponse Rapide (RRM), dont la prochaine phase couvrira la région de Kabo et de Kaga-Bandoro.

En septembre 2015 SI a également ouvert une nouvelle base opérationnelle à Boali afin d’y mener des activités de relance agricole et d’amélioration de la situation en EHA.

La RCA est un condensé de défis pour les professionnels de l’humanitaire. Retrouvez notre dossier de témoignages pour avoir un aperçu fidèle à l’environnement du travailleur humanitaire en RCA : http://www.solidarites.org/fr/nos-missions/rep-centreafricaine/temoignages/1411-rca-un-contexte-volatil

Organisation de la mission:

La mission est composée :

  • d’une coordination à Bangui avec 7 expatriés (CdM, Co Log, Co Adm, Co Consortium, Co SAME, Chargée de gestion de l’information et Log base) et 15 staffs nationaux ;
  • d’une base opérationnelle à Kabo avec 2 projets en cours, 5 expatriés (Co Terrain, Adm base, Log base, RP RRM, RP SAME) et environ 40 staffs nationaux ;
  • d’une base opérationnelle à Kaga Bandoro avec 1 projet en cours, 2 expatriés (Log-Adm, RP RRM) et 20 staffs nationaux. Une évolution prochaine est à venir avec 3 projets, 5 expatriés (Admin base, Log Base, RP SAME, RP WASH, RP RRM) et une soixantaine de staffs nationaux ;
  • d’une base opérationnelle à Boali avec 2 projets en cours, 5 expatriés (Co Terrain, RP WASH, RP SAME, Amin base, Log base) et 33 staffs nationaux.

Description du poste :

Le/la responsable programme Sécurité Alimentaire est le garant de la bonne exécution et de la qualité du/des programme(s) de sécurité alimentaire mis en œuvre, et le cas échéant, propose des ajustements ou des développements pour en garantir la pertinence.

Il/elle est en charge de la mise en œuvre et du suivi des activités définies dans les propositions d’opération.

Il/elle est en charge du suivi des indicateurs et de la réalisation des objectifs définis dans les propositions d’opérations.

Il/elle est chargé(e) de la supervision directe des équipes opérationnelles affectées à son programme.

Il/elle est responsable de la coordination avec les équipes logistiques, administratives et RH en ce qui concerne le programme dont il/elle a la charge.

Spécificités du poste

  • Programme d’une durée de 18 mois, comportant un volet « sécurité alimentaire », un volet « moyens d’existence » et un volet « réduction des risques de catastrophes – préservation et mise en valeur des ressources naturelles ;
  • Programme mis en œuvre en consortium avec les ONG Action Contre la Faim et Danish Refugee Council. SI est le « leader » de ce consortium ;
  • Programme cofinancé par ECHO, CIAA et SDC ;
  • Contexte sécuritaire pouvant être tendu dans la zone d’intervention – et notamment sur les axes routiers.

Priorités pour les 3-4 premiers mois

  • Planification opérationnelle et logistique, suivi des activités démarrées et préparation du lancement de premières activités sur le terrain ;
  • Suivi des activités liées au lancement de la campagne vivrière ;
  • Préparation et lancement des activités liées à la culture attelée ;
  • Préparation et lancement des activités de distribution de petit bétail ;
  • Finalisation et mise en œuvre des activités « AGR » ;
  • Finalisation et mise en œuvre des activités de construction d’aires de séchage ;
  • Formation et accompagnement du staff national dans leur prise de poste et leurs activités ;
  • Établissement de bonnes relations de travail avec la future coordination SAME, l’ensemble des départements support et les équipes terrains de la partie SAME du projet

Contexte spécifique de la zone

La ville de Kabo est actuellement encore sous le contrôle de factions Ex-Séléka, en dépit du retour progressif de représentant de l’Etat (sous-préfet, maire).

Après une certaine période de tension, en lien avec les évènements du 26 septembre 2015, puis aux différents entre groupes armés la zone a connu une certaine accalmie. Plus récemment, la présence de « coupeurs de route » sur les axes routiers entourant la ville (notamment pendant la période de transhumance) a pu avoir un certain impact sur la mise en œuvre des activités de SI. Il est à noter que ces incidents ne sont pas liés à un problème « d’acceptation » de SI dans la zone, mais plus à de la criminalité « classique », qui touche également les autres acteurs humanitaires présents à Kabo (MSF, OIM) comme la population locale. Le suivi et l’analyse de la situation sécuritaire doivent donc être nécessairement pris en compte dans la mise en œuvre des activités.

Les déplacements entre Bangui et Kabo se font par avion (vol UNHAS).

Votre profil

Formation :

  • Profil technique en sécurité alimentaire ;
  • Formation d’ingénieur agronome ou équivalent : CNEARC, ISTOM, IEDES, Géographie rurale en PVD, IFAID.

Expériences professionnelles :

  • Expérience significative dans le domaine de la sécurité alimentaire dans les pays en voie de développement, notamment en milieu rural ;
  • Expérience d’au moins 2 ans en ONG sur des fonctions d'encadrement ;
  • Expérience des programmes de relance agricole (distribution de semences) et de l’élevage ;
  • Expérience des programmes de relance des moyens de subsistance (AGR, etc.) ;
  • Au moins une expérience de mission dans un contexte sécuritaire difficile.

Compétences et connaissances techniques :

  • Excellente maitrise du cycle de gestion de projet, de la conception au suivi ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles ;
  • Excellentes capacités de planification ;
  • Connaissances techniques en agronomie et élevage ;
  • Gestion et renforcement d’équipe (suivre les objectifs fixés) ;
  • Expérience du travail en équipe et compréhension des liens hiérarchiques/fonctionnels ;
  • Capacités démontrées à travailler en synergie avec des départements support (logistique et administration).

Qualités :

  • Capacité à instaurer la rigueur au sein de son équipe ;
  • Être un moteur dynamique pour son équipe et les autres départements ;
  • Disponibilité et autonomie ;
  • Grand sens de l’organisation ;
  • Gestion du stress et de la charge de travail ;
  • Respect des us, coutumes locales et de ses collaborateurs ;
  • Respect des règles sécuritaires.

Langues :

  • Français requis ;

Autres :

  • Bureautique/Informatique : pack office ;
  • Connaissance du contexte centrafricain appréciée.

SI vous offrira les conditions suivantes :

  • Poste salarié : A partir de 1600 euros brut par mois, selon expérience, +10% pour congés payés versés mensuellement + Per Diem mensuel de 320000 CFA (environ 500€)

  • Couverture sociale : L’expatrié bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

  • Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Sur la base d’une mission de 1 an, l’expatrié prendra un break d’une semaine à 3 et 9 mois de mission (avec une participation de 500 euros versée par Solidarités) ainsi qu’un break de 15 jours à 6 mois de mission (avec une prise en charge du billet d’avion aller et retour entre la mission et le lieu de résidence).

CONTACT : Corinne LORIN, Chargée de recrutement et Suivi

Comment postuler :

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenants uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

https://emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?ID=PSRFK026203F3VBQB6G8N8NMW&nPostingTargetID=18992

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: Solidarités International
  • Location: Bangui
  • Grade: Junior - Internationally recruited position - Junior level
  • Occupational Groups:
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
    • Project and Programme Management
    • Agriculture and Forestry
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
  • Closing Date: 2017-04-30

Similar Jobs

Monitoring Officer (Nutrition), P-2, Antananarivo, Madagascar

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Early Childhood Development Officer No2 level (Post#: 103122) - 1 year FTA **OPEN ONLY TO FIJI NATIONALS**

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Quality Assurance Associate

WFP - World Food Programme

Technology for Development Officer (U-Report Coord) (Temporary Appointment), NOB, Freetown, Sierra Leone, Post#:00104385 (For Sierra Leoneans ONLY)

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Programme Analyst - Women Economic Empowerment

UNWOMEN