Consultant National Coordinateur de Projet , C1, Niveau C (11,5 mois)

Bujumbura

Le focus du projet sera la réduction de la malnutrition chronique par la mise en œuvre conjointe d'activités spécifiques à la nutrition (à travers le système de santé) et d'activités sensibles à la nutrition tout en gardant le couple mère-enfant vulnérable au cœur du projet. Les activités spécifiques à la nutrition incluent entre autres: prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, la supplémentation en micronutriments avec du fer et de l'acide folique pour les femmes enceintes et la fortification des aliments à domicile avec des poudres de micronutriments pour les enfants âgés de 6 à 23 mois. La promotion des bonnes pratiques ou comportements en matière de nutrition, de santé, d'hygiène et de développement de la petite enfance seront promus à travers une stratégie améliorée de déviance positive axée sur les 1 000 premiers jours de vie au niveau communautaire. Les mères d'enfants malnutris et/ou vulnérables seront intégrées dans des interventions de protection sociale dans les stratégies de nutrition communautaire (groupe de crédit-épargne, projet lumières, jardins potagers, foyers améliorés et activités génératrices des revenus) afin d'améliorer leur résilience aux chocs récurrents fragilisant leur vulnérabilité.

Contexte et Justification

 Le Burundi demeure l'un des pays les plus pauvres du monde et l'un des plus densément peuplés d'Afrique. Compte tenu du fardeau alarmant de la malnutrition chronique (58% des enfants de 6 à 59 mois soit 1 million d'enfants), la prévalence la plus élevée en Afrique orientale et australe, le Burundi est souvent classé au premier rang de l'indice mondial de la faim au cours de la dernière décennie et considéré comme un pays d'insécurité alimentaire (IFPRI 2014). La fenêtre d'opportunité pendant les premiers 1000 jours de vie (grossesse jusqu'à 23 mois d'âge) offre la possibilité d'empêcher les dommages permanents causés aux enfants souffrant de malnutrition chronique. Pour y parvenir, des investissements urgents doivent être faits dans des programmes d'interventions multisectoriels pour un développement optimal de l'enfant à travers un projet qui sera mis en œuvre dans deux provinces de l'Est du Burundi : Makamba et Rutana.

Le projet proposé mettra l'accent sur des activités spécifiques et sensibles à la nutrition au cours des 1 000 premiers jours de vie.

Le focus du projet sera la réduction de la malnutrition chronique par la mise en œuvre conjointe d'activités spécifiques à la nutrition (à travers le système de santé) et d'activités sensibles à la nutrition tout en gardant le couple mère-enfant vulnérable au cœur du projet. Les activités spécifiques à la nutrition incluent entre autres: prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, la supplémentation en micronutriments avec du fer et de l'acide folique pour les femmes enceintes et la fortification des aliments à domicile avec des poudres de micronutriments pour les enfants âgés de 6 à 23 mois. La promotion des bonnes pratiques ou comportements en matière de nutrition, de santé, d'hygiène et de développement de la petite enfance seront promus à travers une stratégie améliorée de déviance positive axée sur les 1 000 premiers jours de vie au niveau communautaire. Les mères d'enfants malnutris et/ou vulnérables seront intégrées dans des interventions de protection sociale dans les stratégies de nutrition communautaire (groupe de crédit-épargne, projet lumières, jardins potagers, foyers améliorés et activités génératrices des revenus) afin d'améliorer leur résilience aux chocs récurrents fragilisant leur vulnérabilité.

L'esprit du projet est orienté sur l'appropriation des activités par les autorités tout en facilitant le renforcement de leur capacité à toutes les étapes de la mise en œuvre afin de construire la durabilité des interventions.

Ce projet permettra entre autres de renforcer la collaboration directe entre le Ministère de la santé publique et de la lutte contre le SIDA et le Ministère des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre au niveau central et au niveau périphérique.

C'est dans ce cadre qu'une mission de consultance, et qui rentre dans les engagements d'UNICEF à travers le programme de coopération 2010-2018 sous l'axe stratégique 2 et le Résultat : « Les enfants et les femmes bénéficient d'un paquet intégré de services de santé et de nutrition à haut impact pour la prévention de la malnutrition chronique, la santé maternelle et néonatale et la survie de l'enfant »est mise en place

Le consultant aura en charge la coordination de la mise en œuvre des interventions avec les autorités locales. L'approche communautaire étant retenue comme stratégie afin d'atteindre les plus vulnérables, le coordonnateur devra être sur le terrain proche des bénéficiaires et de l'administration locale.  

Étant donné que l'UNICEF ne possède pas en interne de personnel pouvant être déployé sur le terrain, le Programme aura recours à un consultant qui sera dédié au Projet.

De par son expérience, celui-ci pourra effectuer un diagnostic rapide de la situation et suivre la mise en œuvre avec les partenaires au niveau provincial avec plus de facilité de mobilité pour superviser les deux provinces.

Cadre de travail

 

  1. But et objectif :Coordonner la mise en œuvre et le suivi-évaluation de toutes les composantes du projet  « Améliorer la sécurité nutritionnelle et le développement optimal de l'enfant dans 2 provinces du Burundi »
  2. Référence avec le plan de travail annuel:Les interventions du projet se réfèrent au produit 2.1 du plan de travail annuel 2016-2017 de la section Santé Nutrition : «  D'ici 2017, au moins 60% des sous-collines dans 8 provinces ont leur capacité renforcée dans la prévention de la malnutrition chronique »inclues Rutana et Makamba.  
  3. Activités et tâches

 Dans ce cadre, le coordinateur du volet activités spécifiques à la nutrition basé à Makamba ou Rutana (endroit du bureau à décider avec le Gouvernement) travaillera en collaboration avec le coordonnateur volet Protection de l'enfant. Le coordinateur a le rôle important de coordonner les activités avec les autorités locales qui sont responsables de la mise en œuvre de ces activités. Il assurera les tâches suivantes:

 a. Planification

  • Appuyer la planification et la mise en place des structures de coordination des activités
  • Appuyer la mise en œuvre de l'évaluation de base du projet en collaboration avec les partenaires
  • Veiller à une pleine collaboration de tous les acteurs à tous les niveaux dans la collecte régulière d'information ;
  • Identifier les synergies possibles entre les composantes du projet et les interventions des projets de développement en cours dans la même zone ;

 b. Coordination du projet conjoint et renforcement de partenariat

  • Etre le point focal des aspects de nutrition à Makamba et Rutana dans la mise en œuvre du projet ;
  • Coordonner sur le terrain toutes les activités de mise en œuvre pour la bonne marche du projet dans son ensemble ;
  • Organiser en collaboration avec le coordinateur volet activités sensibles à la nutrition, des réunions de coordination des interventions dans les provinces de Makamba et Rutana et en faire le rapportage régulier à l'UNICEF et au comité technique et de pilotage du projet ;
  • Faciliter et maintenir la collaboration et la communication avec tous les acteurs du niveau décentralisé qui interviendront sur des projets spécifiques de sécurité alimentaire et sécurité sociale;
  • Communiquer régulièrement les problèmes de mise en œuvre à l'UNICEF et au comité de technique et de pilotage du projet ;
  • Participer aux réunions de coordinations provinciales et autres évènements locaux initiés par les services techniques (santé/nutrition, sécurité sociale). 
  • c. Suivi et Évaluation
  • Organiser les réunions de coordination de comités technique et de pilotage du projet
  • Appuyer dans les évaluations de base, en cours de projet et finale du projet;
  • Coordonner l'élaboration et la révision des outils de mise en œuvre et de suivi-évaluation du projet ;
  • Faciliter la définition des indicateurs et contribuer au développement d'un système de suivi évaluation en utilisant les outils qui seront confectionnés puis transmis au comité technique pour validation
  • Assister les homologues provinciaux dans l'élaboration d'un tableau de bord d'indicateurs nutritionnels pour mesurer les progrès de la mise en œuvre du projet;
  • Communiquer régulièrement à l'UNICEF les informations sur l'état d'avancement de la mise en œuvre ;
  • Faire un rapport trimestriel de l'état d'avancement des activités, défis, leçons apprises et recommendations et incluant la présentation des activités du prochain trimestre en collaboration étroite avec le comité technique du projet tout en considérant le suivi des indicateurs convenus avec le comité de pilotage;
  • Développer des leçons apprises et proposer des options de concertation et collaboration;
  • Appuyer les acteurs pour la préparation et la tenue des réunions, des visites de terrain, y compris le rapportage, etc. ;
  • Servir de relais entre l'UNICEF et ses partenaires locaux de mise en œuvre dans la communication et le suivi de la mise en œuvre sur le terrain;
  • Toute autre tâche en lien avec la consultation demandée par le superviseur spécialiste de la protection de l'enfance de l'UNICEF
  • d. Collaboration   Le coordinateur a le rôle important de coordonner les activités avec les autorités locales qui sont responsables de la mise en œuvre de ces activités et d'assurer le lien avec les autres activités du projet et les activités complémentaires au projet.Le coordinateur du projet nutrition travaillera sous la supervision technique directe du Nutrition Manager de l'UNICEF, afin d'atteindre les objectifs et les engagements dudit projet. Il travaillera également sous la supervision administrative du comité de pilotage du projet.

 5. Résultats attendus/livrables:  

 

Activité1. Planification

 

  • Un plan trimestriel d'activités est développé en début de chaque trimestre en collaboration étroite avec le comité technique du projet
  • La réalisation de l'enquête de base du projet est assurée et les données disponibles au bureau de la coordination du projet
  • Une synergie entre les intervenants dans le projet est développée et effective au niveau communautaire

 

Activité 2. Coordination du projet conjoint et renforcement de partenariat

  • Un rapport analytique mensuel des activités est soumis dans un délai de 1 semaine à la fin de chaque mois
  • Un rapport à mi-parcours des avancements du projet couvrant les 6 mois d'activités écoulées.
  • Un rapport de fin de contrat sur les avancements du projet couvrant les 11.5 mois d'activités écoulés.

Activité 3. Suivi et Évaluation

  • Des réunions de coordination de comités technique et de pilotage du projet sont régulièrement organisées
  • Les données de l'évaluation de base, à mi-parcours et finale du projet sont disponibles au niveau du bureau de coordination;
  • Les outils de mise en œuvre et de suivi-évaluation du projet sont élaborés  ;
  • Un tableau de bord d'indicateurs nutritionnels et de protection de l'enfant pour mesurer les progrès de la mise en œuvre du projet est élaboré et complété à chaque trimestre.
  • Un rapport trimestriel de l'état d'avancement du projet avec un tableau de suivi des indicateurs convenus avec le comité de pilotage est élaboré et transmis au superviseur direct.
  • Les rapports des réunions et des visites de terrain sont disponibles au bureau de coordination

 

Activité 4. Relations de travail

  • Un calendrier de travail mensuel est transmis au président du comité technique
  • Les différentes contraintes et défis sur le terrain sont régulièrement rapportées avec le comité technique et à l'UNICEF
  • Les leçons apprises sur le terrain sont régulièrement partagées.

 

Modalités de paiements

 

Le consultant sera payé uniquement sur la base du montant défini et accordé dans son contrat avec UNICEF. Aucun autre frais ne sera payé au consultant outre ceux consentis sur la base du contrat. Le paiement de ses prestations sera réalisé en mensualités.

 

Compétences désirées, connaissances techniques et expérience

 

  • Condition : Accepter d'être basé à Makamba ou Rutana pour toute la durée du contrat.
  • Nationalité : Burundaise

  .       Qualification: Diplôme de maitrise avec 2 ans d'expérience ou Diplôme de license avec 5 ans d'expérience professionnelle en nutrition, en agronomie, sciences sociales, santé publique, développement communautaire ou dans un domaine connexe ou tout autre diplôme équivalent

 

  • Expérience Professionnelle:

 

  1. Catégorie C1, niveau C avec :
  • Une expérience professionnelle dans la gestion technique de projets de nutrition, de santé publique ou de développement communautaire ;
  • Avoir une expérience en gestion de groupes de travail multipartites ou multisectoriels ;
  • Expérience en renforcement des capacités institutionnelles ;
  • Expérience en systèmes de suivi et évaluation ;
  • Expérience dans le suivi des budgets et la gestion administrative et financière ;
  • Expérience de terrain et bonne connaissance de l'administration burundaise ;
  • Expérience de travail avec les partenaires techniques et financiers, la société civile, le secteur privé et le niveau communautaire ;
  • Expérience de travail avec les Agences des NU constitue un atout ;
  • Expérience dans le processus de décentralisation est souhaitable.
  •  
  • Compétences essentielles et connaissances techniques:

 

  • Excellentes compétences en matière de facilitation, de gestion de projet, team-building, de communication et de résolution de conflits ou de médiation ;
  • Aptitude à gérer et à mener des analyses vastes et complexes, notamment compiler et en présenter des données multi-sources, des rapports de suivi évaluation et de progrès ;
  • Compétence dans la formation technique en matière de nutrition, sécurité alimentaire, et/ou de santé ;
  • Des compétences avancées dans Microsoft Word, Excel et PowerPoint, Internet et la familiarité avec les grandes structures organisationnelles actives au niveau national et/ou décentralisé.
  • Autres compétences:
  •  
  • Aptitude avérée à renforcer les capacités des partenaires nationaux à soutenir les activités et processus décentralisés ;
  • Très bonne organisation personnelle: capacité d'établir des priorités et de planifier, coordonner et suivre son propre plan de travail et ceux de l'équipe et des partenaires
  • Excellentes capacités communicationnelles, capacité d'influencer et d'interagir avec des décideurs de haut niveau au sein de différentes organisations et cultures, d'agir avec crédibilité, tact et diplomatie sur des questions délicates.
  •  
  • Langues:
  • Excellente connaissance du français et du Kirundi, connaissance de l'anglais serait un atout.

 

  • Questions administratives    

Le consultant est sous la supervision administrative du président du comité de pilotage et sous la supervision technique du Nutrition Manager de l'UNICEF. Il sera basé à la coordination du projet, en province, avec des missions de débriefing et orientation au moins une fois par trimestre.

Le consultant travaillera en collaboration avec les partenaires du secteur de la sante et de la protection  ainsi qu'avec les acteurs des autres secteurs complémentaires au projet.

  • Conditions de travail
  • Le consultant sera payé selon les barèmes entendus entre le Gouvernement du Burundi et les Nations Unies ;
  • Les paiements seront mensuels sur présentation d'une déclaration de créance et d'un rapport narratif des activités réalisées, approuvée par le Chef de la Section Santé/Nutrition de l'UNICEF
  • Une évaluation de la performance sera faite au milieu de son contrat et à la fin de son contrat
  • L'UNICEF se réserve le droit de ne pas payer consultant si les activités menées et les résultats attendus ne sont pas de niveau satisfaisant.
  • Aucun frais de transport ne sera offert pour le transport à Bujumbura ;
  • En outre, le consultant aura droit au paiement d'une indemnité de subsistance (DSA) au taux des Nations Unies applicable selon les nuits passées hors de son lieu d'affectation. Aucun per diem ne sera offert pour les nuités passées à Bujumbura;
  • L'UNICEF mettra à la disposition du consultant un véhicule 4*4 pour faciliter les déplacements pour les missions officielles.

 

L'UNICEF se réserve le droit d'interrompre le contrat suivant les règles et procédures UNICEF régissant les consultants nationaux au cas où le travail accompli par le consultant n'est pas satisfaisant.

 

Risques

 

Avant son déploiement, le consultant recevra une induction sur le cadre général de travail y compris sur les conditions et risques dans la zone de travail. Il maintiendra un contact permanent avec le superviseur, l'administration et le conseiller en sécurité de l'UNICEF sur toute question pouvant affecter le bon déroulement de son travail. L'accompagnement du consultant dans la gestion de ces risques peut se décliner sous différents angles : 

  • Organisation de séances d'information et de sensibilisation par le responsable de la sécurité du bureau;
  
  • Formation online sur les cours de base obligatoires régissant la politique en matière de sécurité, harcèlement, etc., 
  • Mise en place d'un plan de communication entre le consultant, son superviseur technique ainsi qu'avec les comités technique et de pilotage;

  • Suivi et bilan régulier des actions menées.

 

Comment postuler ? 

Les consultants intéressé (e)s sont prié(e)s de soumettre en ligne leurs dossiers contenant les documents suivants :

  • Une lettre de motivation indiquant leurs compétences et leur disponibilité
  • Un CV détaillé indiquant 3 personnes de référence
  • Une copie du diplôme le plus élevé
  • Un formulaire P11 dument complété et signé qui peut être téléchargé sur le lien ci-après : http://www.unicef.org/about/employ/index_53129.html)

 

 

 

 

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Bujumbura
  • Grade: International Consultant - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Nutrition
    • Management, Administration and Finance
  • Closing Date: 2017-05-01

Similar Jobs

Consultancy: Accelerating integration of Early Childhood Development activities in Nutrition and Health programmes and policies in West and Central Africa Region - UNICEF

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Nutrition Scientist Consultant

IAEA - International Atomic Energy Agency

UNICEF Nutrition in Emergency Surge Response in Latin America and the Caribbean

UNICEF - United Nations Children’s Fund