Consultant national pour la préparation d’un Plan de communication de la Stratégie Nationale de Protection Sociale , Categorie C2 Niveau B, Bujumbura Burundi (3 Mois)

Bujumbura

L’objectif de la consultation est d’élaborer un plan de communication pour la promotion de la protection sociale au Burundi sur une période de cinq années. Cette stratégie doit décliner un ensemble cohérent d’activités de communication spécifiques au contexte burundais pour la promotion de la Politique Nationale de Protection Sociale. Il est espéré que la mise en œuvre de ce plan suscite l’adhésion de toutes les couches sociales, notamment des décideurs politiques à divers niveaux et les communautés.

 

  • Contexte et justification

 

Le Burundi a adopté la politique Nationale de Protection Sociale (PNPS) en avril 2011. L'objectif global de la dite politique est d'assurer une couverture de protection sociale convenable à tous les citoyens dans le cadre d'une stratégie de mise en place progressive des programmes. Pour opérationnaliser la PNPS, le gouvernement burundais a mis sur pied un cadre institutionnel fonctionnel impliquant des structures à la périphérie jusqu'au niveau national. Il a été mis en place des instances de pilotage composées de : (i) la Commission Nationale de Protection Sociale (CNPS) créée[1] en 2012 et placée sous l'autorité du Président de la République et (ii) Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (SEP/CNPS) créé en 2013[2], qui est l'organe de coordination technique.

 

La CNPS est dotée de quatre organes : le comité national, le comité technique, les comités provinciaux et les comités communaux. L'objectif principal de la CNPS est la promotion et la régulation des programmes de la politique nationale de protection sociale. L'atteinte de cet objectif est conditionnée par l'existence d'une communication efficiente entre les différents acteurs au sein et en dehors du système. Le développement et l'adoption de la Politique Nationale de Protection Sociale traduit la volonté politique du Gouvernement d'hisser le secteur au rang des priorités gouvernementales. En décembre 2014, une stratégie nationale de mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale (SNPS) a été élaborée et validée grâce à l'appui de la Banque Mondiale et de l'UNICEF. Un Fonds d'Appui à la Protection Sociale (FAPS) a également été créé en 2015[3].

 

La protection sociale demeure peu connue du public burundais et souvent mal comprise par les acteurs nationaux qui s'en font de fausses idées. Dans ce contexte, la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale ne saurait bénéficier de l'appropriation et de l'adhésion de toutes les couches sociales sans une communication efficace. Un plan de communication intelligemment conçue et mis en œuvre demeure une condition préalable pour un soutien de toutes les couches sociales, notamment les décideurs politiques tant au niveau national, provincial que décentralisé en vue de la construction d'un système de protection sociale durable, financé par les ressources propres du pays. C'est pour ce faire, que le SEP/CNPS a sollicité l'appui technique et financier de l'UNICEF pour le développement d'un plan de communication de la Stratégie Nationale de Protection Sociale.

 

  • Objectif de la consultation

 

L'objectif de la consultation est d'élaborer un plan de communication pour la promotion de la protection sociale au Burundi sur une période de cinq années. Cette stratégie doit décliner un ensemble cohérent d'activités de communication spécifiques au contexte burundais pour la promotion de la Politique Nationale de Protection Sociale. Il est espéré que la mise en œuvre de ce plan suscite l'adhésion de toutes les couches sociales, notamment des décideurs politiques à divers niveaux et les communautés.

 

  • Taches du consultant

 

Le consultant sélectionné aura entre autres à :

  • Identifier les acteurs impliqués à divers niveaux dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection sociale : Parlement, Gouvernement, Ministères des Finances, Ministères sectoriels, Administration provinciale, Elus locaux, bailleurs de fonds, Société civile, communautés, bénéficiaires,…
  • Catégoriser les publics cibles, les hiérarchiser (cibles principales, secondaires, cœur de cibles, etc.), examiner leurs motivations, attentes et aspirations ;
  • Inventorier les besoins spécifiques en communication de chaque acteurs en vue d'assurer leur mobilisation et adhésion à la protection sociale ;
  • Concevoir un plan d'actions qui permettra de mettre en œuvre la stratégie de communication en spécifiant pour chacune de ces actions les messages, les cibles, les canaux de communication adapté , le coût, le calendrier et la responsabilité des acteurs impliqués. Les médias et autres supports de communication doivent être choisis suivant leurs qualités informatives, leur audience, le public ciblé et le budget ;
  • Concevoir un planning de mise en œuvre des actions et fixer leurs échéances respectives ;
  • Préciser les moyens humains et budgétaires nécessaires qui doivent être alloués aux actions de communication. Le budget doit être présenté sous forme d'un tableau récapitulatif avec une estimation de coût de chaque support de communication envisagé ;
  • Proposer un plan de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de communication qui comprend les indicateurs de performance, situation de base et cible des indicateurs, la périodicité et les responsabilités de la collecte. Ces indicateurs (quantitatifs et/ou qualitatifs) devront être pertinents, utiles, pratiques et comparables pour évaluer les progrès vers la réalisation des objectifs fixés. 
  • Résultats attendus

 

Il est attendu du consultant un Plan de communication de la protection sociale comprenant :

  • Les objectifs de communication à atteindre et les cibles ;
  • Le plan d'action détaillé et budgétisé qui contient les activités précises qui devront être exécutées et leurs coûts pendant toute la durée de mise en œuvre de la stratégie nationale de protection sociale ;
  • Le système de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de communication qui décrit clairement le mécanisme de suivi et d'évaluation des activités de communication de la stratégie de communication. Le système de suivi-évaluation comprendra un ensemble d'indicateurs objectifs et vérifiables à suivre et une référence.

Une copie de tous les documents, supports visuels, audio produits dans le cadre de cette mission doit être produite sur support numérique et déposé à l'UNICEF et au SEP/CNPS.

 

  • Supervision de la consultation

 

L'élaboration de la stratégie de communication de la protection sociale se déroulera sous la supervision conjointe du chef de Section « Politiques Sociales » de l'UNICEF et du Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale (SEP/CNPS) en collaboration avec la section Communication & Participation de l'UNICEF. Le SEP/CNPS assurera au consultant l'accompagnement et la facilitation de la mission par la désignation d'un référent, la mise à disposition des documents de travail existants et la facilitation des contacts. Le SEP/CNPS mettra à disposition du consultant durant la durée de la mission, un local à usage de bureau. Les ressources financières nécessaires à la consultation seront prises en charges par le Programme Politiques Sociales de l'UNICEF.

  

  • Durée de la mission

 

L'élaboration du Plan de communication durera trois (03) mois calendaires. La mission se déroulera à Bujumbura. Le consultant sera responsable de son propre déplacement à Bujumbura.

 

  • Compétences clés, qualifications et expériences requises

 

La mission sera exécutée par un consultant national dont le profil correspond aux qualifications ci-dessous :

  • Titulaire d'une Maitrise en communication, journalisme, sciences sociales,  ou tout autre domaine connexe ;
  • Avoir 3 ans d'expériences professionnelles dans le développement et la gestion de stratégie communicationnelle institutionnelle ;
  • Avoir développé au moins deux (02) stratégies de communication pour des programmes et projets de développement ;
  • Avoir une expérience de travail avec le Système des Nations Unies et/ou d'autres partenaires techniques et financiers serait un atout ;
  • Une connaissance du secteur de la protection sociale serait un atout.
  • Avoir les capacités avérées en coordination, communication et compétences analytiques ;
  • Avoir une excellente aptitude en rédaction de rapports et de présentation 
  • Avoir une maitrise du français écrit et oral et de la langue nationale (Kirundi)
  • La connaissance de l'anglais constituera un atout.
  •  
  • Critères de sélection

 

La sélection du consultant sera faite sur la base des critères suivants :

  • La qualité de la note méthodologique proposée : 30 points ;
  • Les qualifications académiques : 10 points ;
  • Les expériences professionnelles : 20 points ;
  • La connaissance des enjeux de la protection sociale dans les pays en voie de développement : 10 points
  • Les références des stratégies de communications élaborées par le consultant : 30 points ;

 

L'offre technique comptera pour 70%. Seuls les dossiers dont les offres techniques auront reçu la note minimale de 70 points sur 100 seront qualifiés pour l'étape suivante du processus de recrutement.

 

  • Modalités de paiements et conditions de travail

 

Les modalités de paiement sont définies de la manière suivante :

  • 30% après la validation de la note méthodologique;
  • 30% après dépôt et validation du rapport provisoire de la stratégie de communication de la protection sociale;
  • 40% après la remise du rapport final de la stratégie de communication de la protection sociale tenant compte des inputs émis lors de la réception du rapport provisoire.
  • Le paiement des honoraires se fera sur présentation d'une déclaration de créance par le consultant et qui sera approuvé par le superviseur. L'UNICEF se réserve le droit de ne pas payer si le produit livré ou le travail est de qualité insatisfaisante ;

Le consultant doit avoir son propre matériel de travail (ordinateur, téléphone, etc.) ;

Si le consultant est actuellement employé par une autre administration, il / elle doit fournir une attestation de son employeur l'autorisant de travailler à temps plein en tant que consultant pour l'UNICEF.

Les missions à l'intérieur du pays seront financées selon le taux applicable aux Nations Unies et selon les procédures UNICEF (si besoin est).

 

  • Modalités de soumission

 

Les candidats qualifiés doivent soumettre leur dossier en ligne sur le site web de l'Unicef. Le dossier doit contenir les documents suivants :

  • Une lettre de motivation adressée au représentant de l'UNICEF ;
  • Une note de compréhension de la protection sociale au Burundi et dans les pays en voie de développement ;
  • Un CV actualisé avec les noms et contacts de 3 personnes de référence
  • Des copies des diplômes universitaires les plus élevés ;
  • Des attestations de bonne fin des travaux similaires déjà effectués ;
  • La note méthodologique pour l'exécution de la mission

 

Les applications incomplètes ne seront pas considérées.

 

 

[1] Décret nº100/237 du 22 aout 2012 portant création, organisation, composition, missions et fonctionnement de la Commission Nationale de Protection Sociale

[2] Décret nº100/84 du 19 mars 2013 portant création, organisation, missions et fonctionnement du Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale

[3] Décret n0100/63 du 18 mars 2015 portant création, organisation et fonctionnel du Fonds d'Appui à la Protection Sociale (FAPS)

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Bujumbura
  • Grade: International Consultant
  • Occupational Groups:
    • Communication
  • Closing Date: 2017-04-27

Similar Jobs

International Consultant to support Communication for Development (C4D) activities in The Gambia

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Consultancy: Communications Designer, Office of Innovation

UNICEF - United Nations Children’s Fund

International Consultancy on Conflict Analysis of Gambia for Peacebuilding Education and Advocacy

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Consultancy: Digital Content Producer (French), Division of Communication, New York, USA

UNICEF - United Nations Children’s Fund