Consultant Nutrition NOB – Field Office Maroua (Base a Kousseri), Cameroon

Maroua

Le Consultant de la Nutrition sera en charge :  D’appuyer les partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux dans la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des interventions de nutrition dans le département du Logone et Chari.  D’agir comme expert technique sur les interventions de nutrition en urgence pour fournir une assistance technique stratégique et opérationnelle aux partenaires de mise en œuvre notamment pour la collectes l'analyse et la transmission régulière des performances du programme dans le département du Logone et Chari.  De contribuer au suivi et évaluation des interventions dans le cadre de la préparation et la réponse nutritionnelle aux urgences à travers l'analyse des bases de données, des requêtes, et des rapports et entreprendre des visites régulières sur les sites d'intervention la qualité de la réponse.

  TERMES DE REFERENCE

Titre de la consultation : Consultant Nutrition – SB Maroua (Base a Kousseri)

Section: Nutrition

Localisation : KOUSSERI

Durée : 11 MOIS

Niveau de la consultance : NOB

Date : Du:    01/05/2017          Au: 30/03/2018      

 CONTEXTE / JUSTIFICATION

La dernière enquête SMART (réalisée en octobre 2016) a montré que  la prévalence de la malnutrition aiguë était  de 6,4% dans 5 départements de la région de l’Extrême-Nord tandis que la situation était plus préoccupante dans le département du Logone et Chari ou la prévalence était de 10,9% (MAS a 2%).

 Depuis un an et demi, les exactions de Boko Haram ont déstabilisé toute la région et ont aggravé une situation déjà précaire en provoquant des déplacements de populations internes massifs. En Aout 2016, environ 200.000 personnes été déplacées en raison de l'insécurité. Il semble que 63% des personnes déplacées ont moins de 18 ans et 32% sont des enfants de moins de cinq ans. En outre, près de 65% des personnes déplacées se trouvent dans le Logone et Chari, le département le moins accessible pour l'aide humanitaire.

 Les populations de la région du Grand Nord font face à des crises récurrentes : le climat (sécheresse, inondations), les épidémies (choléra, paludisme, etc.), et l’insécurité alimentaire (cultures, la fermeture des frontières), dans une région au développement déjà limité. Les crises successives ont un impact direct sur la situation de la malnutrition aiguë et créent une situation de détérioration continue de l'état de la croissance des enfants, la prévalence du retard de croissance est de 39,8 %, ce qui représente plus d'un tiers des enfants dans la région.

Dans le même temps, l'enquête MICS 2014 au Cameroun a montré que les pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) étaient inadaptées dans la région de l'Extrême Nord, par exemple, l'allaitement maternel exclusif n’est pratiqué qu’à 12,7 %.

Face à cette situation, le Cameroun en partenariat avec l’UNICEF met en œuvre depuis 2008 un programme de prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë sévère (PCIMAS) au sein des formations sanitaires avec des Centres de Nutrition en Ambulatoire pour les sévères (CNAS) et des Centres de Nutrition Thérapeutiques en Interne (CNTI) pour la prise en charge des enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère avec complications médicales. A ce jour plus de 290 formations sanitaires proposent des services de PCIMAS dans la région. Chaque année la région admet plus de 35.000 enfants de moins de 5 ans. En lien avec les situations d’urgence, plusieurs partenaires ONG appui la mise en œuvre de la prise en charge MAS dans des DS ciblé (CRF, IMC, ACF, MSF, ALIMA…). 

 La dernière révision du protocole national de prise en charge date de 2013. A l’issue de cette révision, 600 personnels des formations sanitaires avaient été formé. Cependant le niveau de mise en œuvre et les méthodes de supervision ainsi que la forte rotation du personnel n’ont pas permis d’améliorer significativement la qualité du programme. En moyenne, les taux de guérison sont régulièrement au-dessus des standards de 75%, mais ces résultats cachent de grandes disparités. De plus, les taux d’abandon restent un problème majeur du programme avec des taux régulièrement au-dessus des 20% et le volet communautaire du programme (dépistage/référencement et suivi à domicile) peine à se développer et limite d’autant plus la couverture et les performances. L’évaluation multisectorielle (Juin 2016) réalisée dans le Logone Chari a montré également une faible couverture des programmes mis en œuvre pour le support spécifique à l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant en situation d’urgence et une distribution de substitut de lait (rapporte par 20% des informateurs clés). Suite à la crise au Nigeria nous assistons à un déplacement massif de population dans toute la région de l’Extrême-Nord. A ce jour 60 000 refugies ont été accueilli dans le camp de Minawao (HCR) et environ 190 000 populations déplacées internes dont 60% dans le Logone Chari (Selon le DTM 6 de l’OIM).

 Enfin, la coordination du programme reste compliquée avec une chaine d’approvisionnement et un mécanisme de rapportage des données fragiles et dépendants quasi exclusivement du support de l’UNICEF.   

OBJECTIF

Assurer le suivi du programme PCIMAS du Cameroun dans le département du Logone Chari.

 OBJECTIFS SPECIFIQUES

Le Consultant chargé de la Nutrition sera en charge :

  • D’appuyer les partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux dans la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des interventions de nutrition dans le département du Logone et Chari.
  • D’agir comme expert technique sur les interventions de nutrition en urgence pour fournir une assistance technique stratégique et opérationnelle  aux partenaires de mise en œuvre notamment pour la collectes l'analyse et la transmission régulière des performances du programme dans le département du Logone et Chari.
  • De contribuer au suivi et évaluation des interventions dans le cadre de la préparation et la réponse nutritionnelle aux urgences à travers l'analyse des bases de données, des requêtes, et des rapports et entreprendre des visites régulières sur les sites d'intervention la qualité de la réponse.

ACTIVITES, RESULTATS, ECHEANCIER ET BUDGETS PAR RESULTATS

Les opérations s’étaleront durant la période allant du 01er Mai 2017  au 30 Mars 2018 selon le découpage présenté dans le tableau ci-dessous

ACTIVITES 

1.      Supporter le développement du programme et la planification

§  Contribuer à la préparation de l'analyse de la situation en recueillant des données, analyser et évaluer les informations;

§   Participer à des revues périodiques du programme de nutrition avec la contrepartie gouvernementale et d'autres partenaires

2.      Gestion du programme, suivi et gestion des résultats

§  Travailler en étroite collaboration avec les collègues et les partenaires internes et externes afin de discuter des questions opérationnelles et de mise en œuvre, fournir des solutions, des recommandations et / ou des alertes appropriées. Réaliser des rapports et des évaluations pour faciliter l’analyse et la mise en évidence des leçons apprises.

§  Fournir des données pour la préparation de rapport de situation du Programme, tel que requis par la Section, le Management, les bailleurs de fonds, la revue budgétaire, l'analyse des programmes, les rapports annuels, etc.

3.      Appui technique et opérationnel à la mise en œuvre du programme

§  Effectuer des visites de terrain pour faire le suivi des centres nutritionnels (CNAS, CNTI) et des interventions/activités communautaires de nutrition

§  Identifier les besoins en formation et les objectifs de renforcement des capacités

§  Suivre les approvisionnements, analyser et évaluer les données des centres de nutritionnels, y compris les données d'inventaire des approvisionnements pour assurer la réalisation des objectifs et/ou prendre des mesures correctives, si nécessaire, pour répondre aux objectifs du programme;

§  Assurer que les informations sur la prise en charge nutritionnelle sont correctes et enregistrées en temps opportun dans le système d’information du programme et produire/diffuser des rapports mensuels de situation à des fins de suivi et d'évaluation ;

§  Fournir un appui technique et opérationnel aux homologues gouvernementaux, ONG, partenaires du système des Nations Unies, sur l'application et la compréhension des politiques de l'UNICEF, les stratégies, les processus et les meilleures pratiques sur la nutrition et les questions liées à la mise en œuvre du programme.

4.      Networking et création de partenariats

§  Faciliter une collaboration synergique sur la nutrition entre le gouvernement, les agences des Nations Unies, la société civile, y compris les organisations (nationale et internationale) et les donateurs ;

§  Maintenir un système de communication, de réseautage et de partage d’informations effectif  avec les partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux sur les progrès dans la mise en œuvre des activités.

5.      Innovation, gestion des connaissances et renforcement des capacités

•      Identifier, capturer, synthétiser et partager les leçons apprises pour le développement des connaissances et le renforcement des capacités des parties prenantes.

•      Rechercher des approches innovantes et promouvoir les bonnes pratiques pour soutenir la mise en œuvre et l’atteinte des résultats du programme.

Les paiements mensuels seront faits après production des rapports de chaque mois.

 QUALIFICATIONS,  EXPERIENCE ET COMPETENCES

Formation de base:

Etre titulaire d’un diplôme universitaire (Maitrise) en Nutrition, Médecine ou Santé Publique ;

Expérience professionnelle

  • Avoir au moins deux (02) ans d'expérience professionnelle et de responsabilité dans la gestion de Programme Nutrition avec un accent sur la gestion de la malnutrition aigüe. Une expérience de travail dans une Organisation Internationale sera un atout. L'expérience d'au moins un an dans les urgences est un atout également.
  • Etre capable de travailler et de faciliter des discussions avec plusieurs partenaires;
  • Etre capable de travailler dans des contextes difficiles, notamment en termes de sécurité ;
  • Justifier d'une bonne maîtrise de l'outil informatique et des logiciels de traitement de texte et courriel.

 CONDITIONS DE TRAVAIL

Le Consultant disposera d’un espace de travail (bureau) en cours de négociation avec le district sanitaire de Kousseri.

Le consultant(e) devra disposer de son propre ordinateur portable.

Ses déplacements dans le cadre de ce travail seront assurés par le consultant. Ceci devra être inscrit dans l’offre financière. Le consultant devra justifier une couverture personnelle par une assurance santé en cours de validité. L’UNICEF ne lui offre pas d ‘assurance santé.

  SOUMISSION DE LA PROPOSITION

Les demandes doivent être soumises à l'UNICEF Cameroun avant la date limite contenant les documents requis suivants:

 Proposition technique: Le consultant doit préparer une proposition en réponse au mandat, en s'assurant que le but, les objectifs, la portée, les critères et les résultats attendus de l'évaluation sont traités. Le projet de plan de travail et le calendrier de l'évaluation devraient être inclus. La proposition technique doit également comporter le CV et le formulaire personnel (P11) mis à jour.

2. Proposition financière: Offre avec ventilation des coûts: Frais de consultation, frais de déplacement, autres coûts. La proposition financière doit être présentée dans un dossier séparé clairement nommée « proposition financière ».

 CRITERES D’EVALUATION

L’UNICEF retiendra l’offre du candidat ayant obtenu la meilleure note globale (note technique + note financière), une note supérieure ou égale à 75/100. Ces offres seront notées selon les critères ci-dessous :

1 / EVALUATION TECHNQUE (75/100 points)

Qualifications/ Expériences - 15 Points

– Qualifications académiques (1)

– Qualifications et les connaissances dans le domaine (2)

– Expériences des projets similaires (2)

– Avantage comparative avec les autres candidats (2)

– Expériences passes avec UN/UNICEF et durée de l’expérience (2)

– Langage: Maitrise du Français (2)

– Maitrise de l’Anglais (2)

– Accepter de faire des missions terrain (2)

Réponses - 5 points

– Complétude de la réponse (2)

– Concordance entre les TDR, la proposition et l’offre technique (3)

Méthodologie et approche proposes - 35 points

– Approche/ Techniques proposes pour la réalisation du travail (méthodologie, chronogramme, résultats par étapes) (20)

–  Méthodologie pour la phase d’induction (10)

– Innovations (5)

-  Interviews techniques : (20)

 2/ EVALUATION FINANCIERE (25/100 points)

Description - 20 points

– Pertinence en fonction de la proposition faite par la section (4)

– Pertinence des différentes étapes budgétisées par rapport aux livrables attendus (6)

– Réalisme dans l’évaluation des couts (5)

– Toutes les étapes budgétisées (5)

Réponses - 5 points

– Complétude des réponses (2)

– Concordance entre les TDR, les livrables et l’offre technique (3)

                                 

 

 

 

 

 

 

 

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Maroua
  • Grade: International Consultant - Internationally recruited Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Public Health and Health Service
    • Nutrition
    • Nutrition
    • Public Health and Health Service
  • Closing Date: 2017-07-05

Similar Jobs

Consultancy for Analysis of regional level platforms on maternal and child nutrition in South Asia

UNICEF - United Nations Children’s Fund

National Consultant to Support CEPI on Immunization Supply and Cold Chain Data Use Initiative (Myanmar Nationals Only)

UNICEF - United Nations Children’s Fund

Psychosocial Support (PSS) in Emergency Consultancy (with focus on adolescents)

CARE

Call for a monitoring and evaluation consultant to conduct evaluation services in Kenya

Leonard Cheshire Disability