Consultant National pour l’élaboration d’une stratégie de développement de l’éducation préscolaire au Burundi catégorie C2, Niveau C

Bujumbura

L’éducation de la petite enfance fait l’objet de plus en plus d’intérêt auprès des chercheurs et décideurs à tous les niveaux. A l’origine de cet intérêt, les nombreuses retombées positives de l’éducation de la petite enfance. Ces retombées positives ont été mises en évidence par plusieurs chercheurs de différents horizons. Les données et les résultats accumulés, issus des champs de la neurobiologie, de la physiologie, de la santé, de la sociologie, de la psychologie et de l’éducation montrent que les premières années de la vie sont cruciales pour le développement de l’intelligence, de la personnalité et du comportement social. Ces recherches affirment également que le cerveau de l’enfant à 6 ans atteint 90% de son potentiel de développement. C’est pourquoi, l’enfant a grandement besoin pendant cette période d’une stimulation psychosociale optimale permettant son développement psychosocial, physique et cognitif. Les programmes préscolaires peuvent donc constituer des contributions positives et efficientes non seulement aux apprentissages à l’école, mais aussi au développement global de l’enfant en un adulte équilibré et citoyen, qui contribue au développement de la nation. Il est également admis que le développement de l’éducation préscolaire a un impact direct et positif sur l’éducation de base. C’est un cycle d’enseignement qui contribue entre autres, à l’égalité des chances entre les enfants ayant des caractéristiques socio-économiques différentes et surtout à l’amélioration de l’équité et de l’égalité entre les genres. Les enfants qui ont fréquenté le préscolaire sont mieux préparés pour l’enseignement primaire. C’est donc un moyen efficace de maintien, d’amélioration de la qualité éducative, de réduction des redoublements et d’abandons scolaires. Il est dans ce cas évident qu’investir dans l’éducation préscolaire permet à terme, de réduire le coût de l’inefficience interne du système.

Background and Justification

 L’éducation de la petite enfance fait l’objet de plus en plus d’intérêt auprès des chercheurs et décideurs à tous les niveaux. A l’origine de cet intérêt, les nombreuses retombées positives de l’éducation de la petite enfance. Ces retombées positives ont été mises en évidence par plusieurs chercheurs de différents horizons. Les données et les résultats accumulés, issus des champs de la neurobiologie, de la physiologie, de la santé, de la sociologie, de la psychologie et de l’éducation montrent que les premières années de la vie sont cruciales pour le développement de l’intelligence, de la personnalité et du comportement social. Ces recherches affirment également que le cerveau de l’enfant à 6 ans atteint 90% de son potentiel de développement. C’est pourquoi, l’enfant a grandement besoin pendant cette période d’une stimulation psychosociale optimale permettant son développement psychosocial, physique et cognitif. Les programmes préscolaires peuvent donc constituer des contributions positives et efficientes non seulement aux apprentissages à l’école, mais aussi au développement global de l’enfant en un adulte équilibré et citoyen, qui contribue au développement de la nation.

Il est également admis que le développement de l’éducation préscolaire a un impact direct et positif sur l’éducation de base. C’est un cycle d’enseignement qui contribue entre autres, à l’égalité des chances entre les enfants ayant des caractéristiques socio-économiques différentes et surtout à l’amélioration de l’équité et de l’égalité entre les genres. Les enfants qui ont fréquenté le préscolaire sont mieux préparés pour l’enseignement primaire. C’est donc un moyen efficace de maintien, d’amélioration de la qualité éducative, de réduction des redoublements et d’abandons scolaires. Il est dans ce cas évident qu’investir dans l’éducation préscolaire permet à terme, de réduire le coût de l’inefficience interne du système.

 

En dépit de ces avantages, au Burundi l’éducation préscolaire est toujours resté un parent pauvre du système éducatif. Bien que la Loi n°1/ 19 du 10 septembre 2013 portant organisation de l’enseignement de base et secondaire a intégré l’éducation préscolaire comme étant la première étape du système éducatif qui accueille les jeunes à partir de l’âge de trois ans, et que l’éducation préscolaire trouve son ancrage dans le Plan Stratégique de Développement de l’Education et de la Formation (PSDEF 2012-2020), la  planification des programmes et des services de l’éducation préscolaire n’est pas réalisée de façon optimale pour permettre l’efficacité de ses actions. En 2015-2016, seulement 8,3% des enfants âgés de 3 à 5 ans ont accédé aux établissements préscolaires, notamment des écoles maternelles dont la majorité se trouve dans la province de Bujumbura Mairie. Dans les zones rurales, l’éducation préscolaire est assurée dans des cercles préscolaires et des garderies communautaires qui sont gérés par les parents où la coordination des actions et la qualité des services proposés aux enfants restent problématiques. Aussi, l’absence de standards sur le développement de l’enfant, tout comme de curricula de formation à l’attention des éducateurs et des structures communautaires ouvre la porte à des pratiques pédagogiques très hétérogènes dont certaines pourraient se révéler néfastes au développement de l’enfant. Il est donc évident que beaucoup reste à faire en matière de l’éducation préscolaire.

  Dès lors, dans le but de renforcer l’accès à des services de qualité du préscolaire, le gouvernement à travers le Ministère en charge de l’Education, souhaite développer une stratégie du préscolaire qui pourrait orienter les interventions, sur la base d’objectifs clairs, des modalités de mises en oeuvre, des ressources pour l’atteinte de résultats durables dans le domaine du préscolaire.

 

C’est dans ce cadre que l’UNICEF envisage recruter un consultant national ayant des compétences nécessaires pour appuyer le Ministère en charge de l’éducation à élaborer cette stratégie. 

  

Scope of Work

  •   Goal and Objective: Sous la supervision du chef de section Education, le consultant développera  une stratégie de développement du système préscolaire au Burundi en partant de l’analyse de la situation existante et des résultats des différents entretiens avec certains décideurs clés et intervenants.  
  •  Provide details/reference to AWP areas covered: Le document de stratégie qui sera élaboré servira d’un cadre d’actions auquel les partenaires pourront se référer pour orienter leurs interventions. D’autre part, il servira d’outil de plaidoyer pour mobiliser les fonds auprès des bailleurs afin de pouvoir assurer l’accès et la qualité des services au préscolaire particulièrement pour les enfants les plus défavorisés. Ainsi, il contribuera à l’atteinte des résultats de l’output 1.3  tel qu’il est défini dans le plan d’action 2017 : D'ici fin 2018, l'accès et la qualité du préscolaire sont améliorés à travers la construction et l'équipement de salles de classe, la distribution de matériels pédagogiques et le renforcement des compétences des acteurs.
  • Activities and Tasks:

 L’élaboration de la stratégie sera basée sur les résultats de l’étude réalisée en 2016 sur l’état des lieux du préscolaire, les rapports des différentes interventions des différents acteurs et tout autre document disponible, tout en tenant compte du contexte national et des disparités régionales.

Cette stratégie veillera à définir, d’une manière participative, des actions cohérentes qui se traduiront en un plan d’actions pouvant permettre d’assurer aux enfants, l’accès à des services de préscolaire de qualité. Elle sera également conforme aux Objectifs du Développement Durable (2015-2030) qui stipulent dans la cible 4.2 ce qui suit : « D’ici 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les prépare à suivre un enseignement primaire. »

 De manière spécifique, les tâches suivantes énumérées à titre indicatif, devront être accomplies par le consultant :  

  1. Réaliser une analyse de la situation de l’éducation préscolaire à travers les documents existants  entre autres : Etat des lieux des structures préscolaires au Burundi(2016), Etat des lieux des connaissances et des pratiques, des acteurs et des interventions dans le domaine du développement intégré du jeune enfant au Burundi (2012) ; Etude de base sur la prise en charge intégrée du jeune enfant dans les camps des réfugiés congolais du Burundi (2014) ; les documents de projets et les rapports des ONG ODEDIM, ODECO, AVSI, BNC, etc.et présenter la synthèse de ces documents sur le développement de l’éducation préscolaire;  
  2. Réaliser les entretiens avec les décideurs au niveau central, provincial et communal et avec les parties prenantes (structures publiques, ONG, privés..) concernées par le développement de la petite enfance ; ainsi qu’avec des membres de la communauté et les éducateurs du préscolaire ;  
  3. Proposer une vision holistique de la prise en charge du jeune enfant (nutrition, hygiène, assainissement, protection, santé, éveil et stimulation) ;
  4. Inclure le volet « alphabétisation des parents pour une meilleure prise en charge des enfants » ;
  5. Intégrer une vision inclusive dans la stratégie du développement du préscolaire en tenant compte des enfants porteurs d’handicaps ainsi que des enfants issus des familles défavorisées ;
  6. Rédiger une proposition de stratégie de développement du préscolaire, incluant des indicateurs mesurables pour le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de ladite stratégie ;
  7. Organiser la validation de la stratégie ;
  8. Rédiger le document final de la stratégie.
  • Work Relationship: Le ou la consultant(e) travaillera en étroite collaboration avec un comité de suivi  multisectoriel qui sera mis en place par le Ministère de l’éducation, de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique. Le comité de suivi fournira l’appui technique à des étapes cruciales de la consultation à savoir, entre autres : l’affinement et la finalisation de la proposition méthodologique, le suivi du système de contrôle de qualité afin d’évaluer les progrès réalisés et procéder à une réorientation si nécessaire ainsi que l’examen de la première version du rapport en vue de l’établissement du rapport final.

  • Outputs/Deliverables:  

     Le/la consultant(e) devra remettre  les produits  et les documents suivants conformément au calendrier arrêté :

  • Une proposition de la stratégie du développement de l’éducation préscolaire.
  • Une copie électronique et 2 copies dures reliées du document final de la stratégie de développement de  l’éducation préscolaire au Burundi.

  

Deliverables

Duration

(Estimated # of days or months)

Timeline/Deadline

Schedule of payment

Rapport provisoire de  la stratégie de développement du système préscolaire au Burundi

40 jours 

08/09/2017

40%

Rapport définitif de la  stratégie de développement du système préscolaire au Burundi

60 jours  

30/09/2017

60%

 

Payment Schedule

 Les paiements seront effectués sous forme forfaitaire:

  • 40% à la remise du 1er draft validé par le comité technique de suivi ;
  • 60% à la remise du rapport final validé par le même comité et après une évaluation satisfaisante par le superviseur et sur présentation d’une demande écrite du (de la) consultant (e) au superviseur. L’UNICEF se réserve le droit de ne pas payer une partie ou la totalité des honoraires en cas de remise tardive du rapport ou d’une évaluation insatisfaisante.

 

Desired competencies, technical background and experience

 Le consultant national devra avoir les qualifications et compétences ci-après 

  • Etre titulaire d’un diplôme d’études universitaires de niveau au moins maîtrise en sciences sociales, sciences de l’éducation, ou dans un domaine équivalent ;
  •   Avoir une expérience d’au moins cinq ans dans le domaine de la planification des activités de développement de l’éducation en général, et de la petite enfance en particulier ;
  • Avoir une expérience en matière de recherche et d’analyse situationnelle ;
  • Etre familier(e) aux approches de recherche qualitatives ; avoir des capacités d’analyse, de synthèse et  de rédaction de politique ou de stratégie ;
  • Avoir une bonne capacité rédactionnelle en français ;

Administrative issues

 Les documents de référence pour l’élaboration de la stratégie sont indiqués au point 3.a et peuvent être obtenus à la section Education auprès de Madame Angèle Ndihokubwayo, e-mail: andihokubwayo@unicef.org

Le consultant sera tenu de rendre compte régulièrement de l’état d’avancement de son travail à son superviseur.

Conditions

Le consultant devra avoir son propre matériel de travail (ordinateur, téléphone, etc.)

Le consultant sera basé au bureau de l’UNICEF  et sera  responsable des frais de déplacement entre son domicile et les bureaux de l’UNICEF.

Si le consultant est actuellement employé par une autre administration, il / elle doit fournir une attestation de  son employeur l’autorisant de travailler en tant que consultant pour l’UNICEF.

En plus des honoraires, le consultant aura droit au paiement d’une indemnité de subsistance (DSA) au taux des Nations Unies en vigueur au Burundi lors des missions à l’intérieur du pays.

Risks

Le risque de production tardif du rapport définitif de la stratégie pourrait entraîner son adoption tardive de la stratégie au niveau du gouvernement. Le superviseur et le point focal de l’activité en collaboration avec le comité de suivi s’attacheront  à la réalisation efficace de toutes les étapes de l’étude et au respect des délais. Des réunions régulières avec le ou la consultante seront organisées pour veiller à l’avancement de l’étude en temps réel.  

How to Apply

  • Une lettre de motivation adressée au représentant de l’UNICEF ;
  • Un CV actualisé avec les noms et contacts de 3 personnes de référence
  • Des copies des diplômes universitaires les plus élevés ;
  • Des attestations de bonne fin des travaux similaires déjà effectués ;
  • La note méthodologique pour l’exécution de la mission incluant l’offre financière
  • Les applications incomplètes ne seront pas considérées.

 

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Bujumbura
  • Grade: International Consultant
  • Occupational Groups:
  • Closing Date: 2017-08-04

Similar Jobs

Experts Roster - Fundraising

UNRWA - United Nations Relief and Works Agency for Palestinian Refugees

Roster/Liste des Expert(e)s Agréé(e)s - Gouvernance et Leadership

UNDP - United Nations Development Programme

Delivery of a moderated and a face-to-face course on Gender Responsive Budgeting- In Spanish

UNDP - United Nations Development Programme