By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant International Chargé du renforcement des capacités de la haute administration publique burundaise en matière de Gestion Axée sur les Résultats

burundi

Background

Le Burundi s’est doté au mois d’avril 2012 d’un Programme National de Réforme de l’Administration Publique « PNRA » qui vise l’instauration d’une administration publique qualifiée, performante, responsable, orientée vers l’intérêt général et le service au citoyen.

La stratégie de réforme adoptée est articulée comme suit: (i) Amélioration des prestations de services aux citoyens à travers la mise en place des guichets uniques de services publics dans les différentes provinces et la simplification des procédures; (ii)  développement d’un nouveau management des performances dans l’Administration à travers l’accompagnement de la mise en œuvre de la Politique de Gestion des Performances, la classification des emplois et la révision du système de rémunération et du statut de la fonction publique et ; (iii) renforcement des capacités nationales de conception des politiques publiques et de coordination de l’action gouvernementale.

D’autres actions de réformes institutionnelles sont en cours dans le domaine des Finances Publique et dans celui de la décentralisation.

Les fondements de la réforme des finances publiques burundaises sont posés par la loi organique relative aux finances publique (LOFP) entrée en vigueur le 4 décembre 2008. Cette loi stipule les principes de gestion ci-après : la déconcentration de l’ordonnancement de la dépense, la mutation vers un système de budget programme au lieu du système de budget de moyen.

Aussi, le Burundi a adopté une politique nationale de décentralisation qui vise à doter les communes des capacités et des moyens requis leur permettant de constituer un véritable niveau d’offre en matière de prestations de services publics et en matière d’impulsion du développement économique et social à la base.    

En outre, le Burundi s’est doté de différents instruments de planification stratégique pour le moyen et le long terme à travers lesquels les défis en matière de développement sont énumérés, les moyens pour les relever sont identifiés et les ressources nécessaires inventoriées.  Au plan macro, il s’agit de la vision Burundi 2025, et du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP 1 et 2) qui sera remplacé par le Plan National de Développement –PND). Au plan méso, il s’agit de plusieurs politiques sectorielles et au plan micro des plans de développement communal.

Enfin, le Burundi a adopté une politique de gestion des performances dans le secteur public dont l’implémentation est assez avancée avec la mise en place des comités de gestion des performances dans tous les ministères et la formation d’un millier de cadres de l’Administration à l’appropriation des outils de gestion des performances.   

Toutes ces réformes concourent, chacune à sa manière, à l’instauration d’une réforme de Gestion Axée sur les Résultats dans le secteur public. La conception et la mise en œuvre de ces réformes ne sont pas assez synchronisées et les dynamiques de concertations sont assez faibles.

Les premiers acteurs de ces réformes sont les hauts cadres de l’Administration au niveau des Secrétaires Permanents, des cabinets de ministres, des directions générales et des directions. Le renforcement des capacités de ces acteurs sur les enjeux et les modalités de mise en œuvre d‘une Gestion Axée sur les Résultats sera de nature à donner un coup d’accélérateur de ces réformes tout en y apportant une dimension holistique qui est moins visible actuellement. 

Le PNUD appuie la mise en œuvre du PNRA à travers le Projet d’appui à la mise en œuvre du Programme National de Réforme de l’Administration Publique (Projet PNRA). Ledit Projet vise essentiellement les objectifs ci-après : (i) la restauration de la capacité de direction et de conception du Gouvernement burundais ; (ii) la promotion des valeurs d’équité, de transparence et de performance ; (iii) le développement d’une culture de l’Administration publique au service du citoyen et la promotion de l’utilisation des TIC dans l’Administration.

Le Projet est mis en œuvre selon la modalité d’exécution nationale (NIM). Le principal partenaire de mise en œuvre est le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi. Aussi, le Ministère a nommé un Directeur National du projet. Une lettre d’accord a été signée entre le MFPTE et le PNUD en vue de la fourniture par ce dernier des services d’appui pour lesquels l’organisation dispose d’avantages comparatifs, en particulier en relation avec l’achat de biens et de services internationaux.

C’est dans ce cadre que le PNUD sollicite le recrutement d’un consultant international en vue du renforcement des capacités des hauts cadres de l’administration burundaise sur mécanismes de mise en œuvre intégrée d’une Gestion Axée sur les Résultats dans l’Administration publique.

Duties and Responsibilities

Objectif principal de la mission

La mission a pour objectif principal de renforcer les capacités des hauts cadres de l’Administration burundaise en matière de Gestion Axée sur les Résultats dans l’Administration publique  

Résultats attendus de la mission

Principaux résultats

Les principaux résultats attendus sont :

120 cadres de l’Administration parmi lesquels les Secrétaires Permanents, les directeurs généraux, les directeurs, les inspecteurs généraux, les Inspecteurs, les chefs de services et les conseillers des ministères ont acquis les points essentiels, les démarches et les outils de la mise en place d’une gestion axée sur les résultats dans l’Administration publique. Il s’agit notamment :

De l’introduction du concept de Gestion axée sur les résultats dans toutes ses dimensions, de ses applications dans les pays de référence et dans certains pays africains (l’exposé d’un modèle de pays membre de l’OCDE et d’un pays africain serait souhaité)

Des réformes requises dans le cadre institutionnel pour asseoir une Gestion Axée sur les Résultats dans tous les aspects : gestion budgétaire, gestion des ressources humaines de l’Etat, politique salariale, relation entre les ministères de gestion des ressources (finances, fonction publique) et les ministères sectoriels ;

Des compétences clefs associées à la GAR :

  • La planification axée sur les résultats : (i) la planification stratégique qui identifie un ensemble limité d'objectifs prioritaires pour le changement social à atteindre sur une période de temps limitée ; (ii) la planification opérationnelle qui identifie en détail les programmes et les extrants – biens et services – à produire en vue d'atteindre les résultats, les unités institutionnelles spécifiques et les personnes responsables de l'atteinte des résultats, et qui assure la cohérence entre les objectifs du gouvernement central et ceux des secteurs ; (iii) l’approche participative qui assure la tenue d’un processus formel de consultation avec les parties prenantes – y compris le pouvoir législatif et la société civile – sur les objectifs du plan gouvernemental et les résultats attendus
  • La budgétisation axée sur les résultats : (i) les principes et démarches d’élaboration des cadres de dépenses sectoriels à moyen terme ; (ii) les principes et démarches d’élaboration des budgets-programme ; (iii) les nouvelles techniques de cadrage, d’allocation des ressources, d’exécution, de contrôle et de reportage d’un budget d’administration centrale ou territoriale axé sur les résultats ; (iv) les techniques d’analyse des risques ;
  • Le leadership axé sur les résultats : la mobilisation des dirigeants politiques, l’ouverture et la transparence dans la prise de décision, les réformes vers le changement, le management orienté vers les résultats des équipes et des performances ;
  • Les capacités institutionnelles de délivrer des services : le management de la qualité appliqué au secteur public, l’implication des acteurs non étatiques dans les prestations de services notamment dans le cadre des partenariats public-privé (PPP) ;
  • Le pilotage des investissements ; 
  • La redevabilité : la place des institutions de contrôle interne et externe, les outils et mécanismes nouveaux, l’émergence du contrôle citoyen, le système d’information axé sur les résultats et la transparence.

Un guide d’implémentation de la gestion axée sur les résultats dans l’Administration burundaise est élaboré avec le feedback des participants à la formation. 

Livrables

Les principaux livrables sont :

  • Un document d’une vingtaine de pages portant sur l’approche méthodologique et les éléments clefs des différents modules à donner ainsi que les approches pédagogiques à déployer.
  • Un guide de l’implantation de la gestion axée sur les résultats dans l’Administration Burundaise sur la base d’une analyse du cadre institutionnel actuel, des différentes réformes entreprise et en cours ;
  • Un rapport portant sur les formations réalisées et le positionnement des acteurs au début et à la fin de la formation

Déroulement et pilotage de la mission

La mission se déroulera en trois étapes : une étape de préparation, une étape de séminaire d’introduction de toutes les notions et une phase de travaux en atelier et de production du guide de l’implémentation de la Gestion Axée sur les Résultats dans l’Administration Burundaise.

La première étape porte sur l’évaluation des besoins des apprenants et le recueil de leurs attentes dans le domaine de la gestion axée sur les résultats, l’analyse du cadre institutionnel et des instruments disponibles ou manquants ainsi que l’analyse des expériences positives. Cette phase sera bouclée par la proposition et la validation par les participants des modules de formation à retenir ainsi que les modalités opératoires. Cette phase prendra 5 jours de travail sur le terrain dont deux jours d’ateliers. Elle se poursuivra par l’élaboration des supports de formations à faire valider avant le démarrage des formations (5 jours de travail à domicile).

La seconde étape qui portera sur une première série de formations à organiser en deux séminaire de 60 cadres pendant 5 jours ouvrables et portera sur les éléments introductifs (10 jours ouvrables).

La troisième étape portera sur des ateliers pratiques en petits groupes de 30 en vue d’approfondir et de pratiquer les concepts qui ont fait l’objet de la première phase. Cette phase sera organisée en 4 semaines en deux missions (20 jours ouvrables). C’est au cours de cette phase qu’un projet de manuel d’implémentation de la Gestion Axée sur les Résultats dans l’Administration Burundaise sera élaboré.

Le travail du Consultant sera supervisé par le Conseiller Technique Principal du Projet PNRA, la Directrice Nationale dudit Projet et le Secrétaire Exécutif Permanent de la Réforme de l’Administration Publique.

Competencies

  • Bonnes aptitudes interpersonnelles et de travail en équipe ;
  • Excellentes capacités de communication et de rédaction.

Required Skills and Experience

Formation:

  • Avoir un diplôme de niveau Master ou plus dans les domaines de la gestion publique : administration publique, sciences politiques, gestion des finances publiques, sciences de gestion, économie ou dans un domaine lié – la possession d’un doctorat/PHD dans le domaine sera un atout.

Expérience:

  • Justifier de 15 ans d’expérience dans le domaine des réformes des administrations publiques.
  • Avoir travaillé sur l’implantation de la gestion axée sur les résultats dans le secteur public : 3 expériences au moins
  • Justifier d’une expérience dans la formation des hauts cadres de l’Administration
  • Avoir assumé des responsabilités dans la haute administration dans un contexte de mise en place d’une gestion axée sur les résultats serait un atout.
  • Avoir travaillé dans le contexte africain de l’Administration publique.

Langue:

  • Maitrise de la langue française.

Documents à fournir dans le dossier de candidature:

Les dossiers de soumission devront comprendre les éléments ci-après :

Une proposition technique

  • Note explicative sur la compréhension des termes de référence et les raisons de la candidature.
  • Offre technique développée - approche méthodologique et organisation de la mission envisagée.
  • Curriculum Vitae incluant l'expérience acquise des missions similaires – Donner trois références avec leur contact email et téléphoniques.
  • Formulaire P11 dûment rempli et signé.

Une proposition financière

La proposition financière doit être soumise sur la base de l’approche forfaitaire (lump sum) et libellée en dollars américains.

Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, il est recommandé aux candidats de fournir une ventilation de ce montant forfaitaire précisant les honoraires, les frais de séjour et les frais, conformément à ce qui aura été décrit dans la proposition technique. Le PNUD ne prendra en charge aucun frais supplémentaire.

Le réalisme des coûts indiqués pour les descentes sur terrain pourra être vérifié par le PNUD en effectuant une comparaison indépendante avec les prix du marché. Le PNUD n'accepte pas les frais de mission excédant les taux en vigueur au sein du SNU. Le PNUD se réserve le droit de négocier l’offre retenue dans les limites budgétaires et dans le cadre de référence.

Toute dépense non prévue par les termes de référence ou explicitement inscrite à l’offre financière telle qu’acceptée par le PNUD, quelle qu’en soit la nature, doit être convenue par écrit entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel à l’avance, sous peine de ne pas être remboursée.

Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c'est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les termes de référence et après validation de ces livrables par le responsable désigné par le PNUD.

Les consultants seront évalués sur base de la méthodologie suivante :

Analyse cumulative : Le contrat sera accordé au consultant dont l’offre aura été évaluée et confirmée comme :

  • En adéquation avec les Termes de Référence de la mission
  • Ayant obtenu le plus haut score à l’évaluation combinée de l’offre technique et financière.

* Evaluation Technique : 70 %

* Evaluation financière : 30 %

Seuls les candidats obtenant un minimum de 70 points seront considérés pour l’évaluation financière.

Critères d'Evaluation:

  • Avoir un diplôme de niveau master ou plus dans les domaines de la gestion publique : administration publique, sciences politiques, gestion des finances publiques, sciences de gestion, économie ou dans un domaine lié. - 20 Points
  • Justifier de 15 ans d’expérience dans le domaine des réformes des administrations publiques. - 20 Points
  • Avoir travaillé sur l’implantation de la gestion  axée sur les résultats dans le secteur public : 5 expériences au moins. - 30 Points
  • Justifier d’une expérience dans la formation des hauts cadres de l’Administration. - 10 Points
  • Avoir assumé des responsabilités dans la haute administration dans un contexte de mise en place d’une gestion axée sur les résultats serait un atout. - 10 Points
  • Avoir travaillé dans le contexte africain de l’Administration publique. - 5 Points
  • Une maitrise de la langue française et des outils bureautiques de travail : PowerPoint, Word, Excel. - 5 Points

Les soumissions à savoir une proposition technique et une proposition financière doivent être envoyées séparées en deux attachements en un seul email jusqu’au 10 Aout 2018 à l'adresse email: procurement.bi@undp.org avec la mention " Recrutement d’un Consultant International Chargé du renforcement des capacités de la haute administration publique burundaise en matière de Gestion Axée sur les Résultats."

Veuillez consulter le site de publication pour plus de détails: http://procurement-notices.undp.org/view_notice.cfm?notice_id=47922

Les soumissions sans offre financière ou formulaire P11 et CV manquants ou documents requis pour l'évaluation technique ne seront pas prises en compte pour l'évaluation.

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: burundi
  • Grade: International Consultant - Internationally recruited Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Operations and Administrations
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
  • Closing Date: 2018-08-10

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.