By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy
  • Organization: UN WFP - World Food Programme
  • Location: Antananarivo
  • Grade: Level not specified
  • Occupational Groups:
  • Closing Date: 2019-06-16

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Secrétaire éxécutif du SBN Madagascar

Antananarivo (Madagascar)

TITRE DU POSTE:

Secrétaire éxécutif du SBN Madagascar

TYPE DE CONTRAT:

Service Contract -8

UNITE:

Programme/Nutrition

LIEU D’AFFECTATUIB

Antananarivo, Madagascar

DUREE:

12 mois


OBJET:

Madagascar a depuis 2017 établi le réseau du secteur privé SUN dans le pays, appelé également plateforme Anjamarasoandro. La plateforme a, avec l’appui du Programme Alimentaire Mondial, développé un plan d’action pour l’année 2018 ainsi que développé une feuille de route visant à développer davantage le réseau. Parmi les actions prioritaires ciblées dans la feuille de route figure la nécessité de mettre en place un secrétaire exécutif et développer une stratégie à plus long terme.

Le présent document établit la nécessité de mettre en place un secrétariat du Réseau du secteur privé SUN à Madagascar ainsi que d'élaborer une stratégie de mobilisation du secteur privé, en collaboration avec les Ministères concernés, afin que le secteur privé multiplie les mesures visant à améliorer la nutrition dans le pays.

Cette fonction de Secrétaire Exécutif à plein temps permettra de soutenir les activités du Réseau et de mettre en place une stratégie détaillée pour le Réseau, établissant une feuille de route claire pour stimuler les investissements du secteur privé dans la nutrition, conformément au Plan National d’Action pour la Nutrition (PNAN III). Le Secrétaire exécutif pourra également aider le Réseau à obtenir des engagements des entreprises de Madagascar en faveur de la nutrition et, au final, à accroître l'influence du secteur privé dans ce domaine.

AMBITION DU RESEAU DU SECTEUR PRIVE SUN:

Le Réseau du secteur privé SUN (SBN) – plateforme Anjaramasoandro - aspire à faciliter la mise en place d’une communauté qui non seulement défend le Plan National d’Action pour la Nutrition (PNAN III 2017-2021) et mobilise les entreprises autour de ce Plan, mais soutient également le Mouvement pour le renforcement de la nutrition (Mouvement SUN), afin de veiller à que tout le monde ait accès à une bonne alimentation et nutrition à Madagascar.

Établi en tant que principale plate-forme et premier centre d’expertise, le SBN Madagascar sera chargé d’encourager les entreprises à prendre des mesures visant à renforcer et à assurer la fourniture et l’accès à une meilleure nutrition à des fins de protection de la santé publique. En outre, le SBN Madagascar s’emploiera à soutenir et à promouvoir la création d’un environnement permettant aux entreprises de s’engager et de s’aligner derrière les stratégies nationales de nutrition.

LA MALNUTRITION A MADAGASCAR:

La malnutrition est un problème de santé publique majeur à Madagascar. Madagascar a l'un des taux de retard de croissance les plus élevés au monde: 47,3% des enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance. La prévalence nationale moyenne de malnutrition aiguë globale est de 8,2% sans différences significatives entre garçons et filles. La sous-nutrition survient à un stade précoce, mettant en évidence le rôle clé de la santé maternelle et des pratiques et croyances traditionnelles sur la nutrition. A Madagascar, seuls 42% des nourrissons âgés de 0 à 6 mois sont exclusivement allaités et 31% des 6-23 mois bénéficient d'un régime alimentaire diversifié acceptable. La prévalence des carences en micronutriments est également persistante: 35% des adolescentes et des femmes 15-49 ans et 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent d'anémie.

La malnutrition infantile est un problème particulièrement grave, car ses effets irréversibles se traduisent par une altération permanente des facultés cognitives et nuisent à la qualité de vie et à la productivité de l’individu et, partant, à l’économie nationale. La malnutrition infantile chronique entraîne un certain nombre de conséquences, parmi lesquelles un risque accru de mourir de morbidités associées, une dégradation des résultats scolaires et une capacité de gain réduite. Le coût total des pertes en matière de santé, d’éducation et de productivité résultant de la malnutrition à Madagascar a été évaluée par l’étude sur le Cout de la Faim en Afrique (COHA) à 14.5% du Produit Intérieur Brut (PIB), soit environ 1.5 milliards de dollars par (3 384 milliards de MGA). Elle renseigne à cet égard que : i) la sous-nutrition a engendré plus de quatre millions des cas de maladies chez l’enfant en 2013 et la mortalité y associée a réduit de 11 pour cent la population active; ii) le retard de croissance a affecté 66 pour cent de la population malgache pendant l’enfance et les enfants qui en ont souffert achèvent 1,6 année scolaire de moins que ceux qui en ont été épargnés et a entrainé 14,6 pour cent des cas de redoublement de classe.

L’Office national de nutrition (ONN), plateforme multisectorielle et multi-acteurs rattachée à la primature, est opérationnel aux niveaux national et régional. Dans le cadre du Plan d'action national pour la nutrition III (PNAN III 2017-2020), le gouvernement a renouvelé son engagement à lutter contre la sous-nutrition.

INFORMATIONS GENERALES SUR LE RESEAU DU SECTEUR PRIVE SUN:

Le Mouvement SUN a été créé en 2010 dans le but de s’attaquer aux causes profondes de la malnutrition, en accordant une attention particulière aux 1 000 premiers jours de vie d’un enfant, de sa conception à son deuxième anniversaire. Il a pour mission de catalyser le soutien des pays prêts à « renforcer la nutrition ». En décembre 2015, 56 pays au total avaient adhéré au Mouvement SUN, ainsi que l’État indien du Maharashtra. Madagascar a rejoint le Mouvement SUN en février 2012. L’actuel point focal de gouvernement SUN est Ambinintsoa Raveloharison, Coordinateur National de l’Office National de Nutrition (CN ONN).

La nécessité d’un engagement interfonctionnel dans la lutte contre la malnutrition est au cœur de la stratégie du Mouvement SUN. La création de quatre réseaux du Mouvement SUN (Réseau de la société civile, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des donateurs et Réseau du secteur privé) met en lumière le rôle crucial que chacun des différents secteurs joue dans l’appui à la nutrition. Le Réseau du secteur privé SUN (SBN) a été « créé dans le but de mobiliser et d’intensifier les efforts des entreprises à l’appui du Mouvement SUN et de faire en sorte que toutes les personnes puissent exercer leur droit à une bonne alimentation et nutrition ». Il cherche à trouver des solutions pour mettre fin à la malnutrition en mobilisant les entreprises, les marchés et les citoyens.

À l’échelle mondiale, le Réseau du secteur privé SUN est coordonné par l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM). Son secrétariat international se situe dans les locaux de la GAIN, à Londres (Royaume-Uni). Le SBN entend créer une plate-forme mondiale réunissant toutes les entreprises résolues à renforcer la nutrition. Il compte actuellement plus de 300 entreprises, allant de multinationales à des entreprises nationales, qui se sont engagées à accomplir des progrès dans le domaine de la nutrition. Ces engagements sont suivis et consignés dans le Rapport mondial sur la nutrition. Le SBN aide également les pays SUN à sensibiliser le milieu des entreprises à l’importance de la nutrition et s’engage aux côtés des entreprises à faire avancer la nutrition grâce à l’adoption de pratiques nutritionnelles en milieu professionnel ou à la fourniture de biens et/ou de services.

Outre la plate-forme mondiale du SBN, des plates-formes nationales ont été créées ou sont en cours d’établissement dans de nombreux pays. À Madagascar, le SBN viendra s’ajouter au Réseau du gouvernement, au Réseau de la société civile SUN, au Réseau des Nations Unies et des donateurs pour le Mouvement SUN et au Réseau du milieu universitaire SUN.

Les plates-formes nationales ont pour but de mobiliser les entreprises locales afin qu’elles s’engagent et investissent dans la nutrition et se rallient derrière les plans d’action nationaux pour la nutrition. Les objectifs, la vision et les résultats escomptés du SBN Madagascar sont communs à l’ensemble des autres SBN nationaux.

Objectifs : Améliorer et renforcer la contribution du secteur privé à l’amélioration de la nutrition à Madagascar, grâce à la création d’un environnement permettant aux entreprises de s’engager et de s’aligner derrière les stratégies nationales sur la nutrition, et encourager, mobiliser et soutenir les engagements et les investissements du secteur privé dans le domaine de la nutrition. Le SBN défendra et mobilisera les entreprises autour du Plan d’action national pour la nutrition afin de veiller à ce que tout le monde ait accès à une bonne alimentation et nutrition dans le pays.

Vision : Être le point focal de l’engagement du secteur privé dans le domaine de la nutrition à Madagascar et démontrer l’influence que les entreprises peuvent avoir sur l’amélioration de la nutrition dans le pays.

Résultats escomptés : Contribuer à la réduction de la malnutrition chez les groupes-cible

LA NECESSITE D’UN SBN RENFORCE A MADAGASCAR:

Le gouvernement de Madagascar reconnaît depuis longtemps la valeur des partenariats et s’est engagé dans des partenariats avec le secteur privé depuis un certain temps, grâce à la mise en place de la plateforme SBN dans le pays. Le SBN facilitera la mise en place d’une communauté qui non seulement défend le Plan d’action national pour la nutrition et mobilise les entreprises autour de ce Plan, mais soutient également le Mouvement pour le renforcement de la nutrition (Mouvement SUN), afin de veiller à que tout le monde ait accès à une bonne alimentation et nutrition à Madagascar. Établi en tant que principale plate-forme et premier centre d’expertise, le SBN Madagascar encouragera les entreprises à prendre des mesures visant à renforcer et à assurer la fourniture et l’accès à une meilleure nutrition aux fins de protéger la santé publique, contribuant ainsi à améliorer le système de marché des aliments nutritifs à Madagascar, et incitera le secteur privé à ouvrir le marché aux populations actuellement mal desservies. Un plan d’action avec les axes de travail du SBN a été développé par les membres et donne les grandes orientations du travail conjoint et des activités priorisées par SBN à mettre en œuvre dans le pays.

LE ROLE GENERAL DU SECRETAIRE EXECUTIF DU RESEAU DU SECTEUR PRIVE SUN:

Pour que le SBN puisse mieux faire connaître le rôle crucial du secteur privé dans l’amélioration de la nutrition et contribuer à créer un environnement permettant aux entreprises de s’engager et de s’aligner derrière les stratégies nationales de nutrition, un secrétariat est nécessaire. Cette personne référente permettra au Réseau de maximiser son potentiel en accueillant de nouveaux membres et en rassemblant les engagements des entreprises.

En outre, le secrétaire exécutif devra appuyer l’élaboration d’une stratégie triennale pour le Réseau, qui sera déployée en étroite collaboration avec la contrepartie nationale

Ces activités aideront le SBN Madagascar à atteindre les objectifs suivants, qui sont communs à tous les autres Réseaux du secteur privé SUN :

  1. Mettre en place un Réseau solide, en augmentant le nombre de membres et en créant une véritable communauté
  2. Accroître la participation du secteur privé dans le secteur de la nutrition
  3. Faciliter la création de partenariats fructueux et la réalisation d’investissements significatifs dans le domaine de la nutrition
  4. Augmenter l’offre de produits alimentaires nutritifs, y compris d’aliments fortifiés
  5. Accroître la sensibilisation à la nutrition et la demande d’aliments nutritifs

LES RESPONSABILITES DU SECRETAIRE EXECUTIF DU RESEAU DU SECTEUR PRIVE SUN:

Sous la supervision du chargé de nutrition du Programme Alimentaire Mondial,

1.  Assurer le secrétariat du SBN

  1. En collaboration avec le PAM, mobiliser des engagements des entreprises :
  • Connaitre les statuts du SBN et veiller à la mise à jour des statuts, tenir à jour le fichier des adhérents, planifier et organiser les réunions de la plateforme
  • Créer une plate-forme permettant de mobiliser les engagements des entreprises du secteur privé à souscrire et à mener des activités visant à améliorer la nutrition dans les domaines prioritaires identifiés et à appuyer la stratégie nationale de nutrition
  • Œuvrer en faveur d’une participation accrue des entreprises au renforcement de la nutrition et aux activités prioritaires identifiées au point 2 (ci-après)
  • Organiser régulièrement des réunions de réseautage et élaborer un programme de communication actif dans le but de promouvoir les pratiques nutritionnelles
  • Définir les domaines prioritaires de l’engagement des entreprises
  • Suivre et communiquer les progrès accomplis dans la réalisation des engagements des entreprises à améliorer la nutrition. En collaboration avec le président du SBN, assurer le rapportage des activités du SBN auprès du point focal SUN dans le pays

2. Appuyer l’élaboration d’une stratégie du Réseau pour Madagascar en collaboration avec le PAM et les parties prenantes

  1. Identification des points d’entrée pour les entreprises : 
  • Examiner les principaux documents de politique générale, y compris les plans nationaux de nutrition, afin d’identifier les points d’entrée pour les investissements du secteur privé dans la nutrition
  • Répertorier et évaluer la présence et les capacités des entreprises dans le pays afin de déterminer le niveau d’activité actuel, les difficultés et les lacunes potentielles qui méritent des points d’entrée supplémentaires pour les entreprises
  • Identifier les domaines prioritaires pour les investissements des entreprises et les possibilités d’action des entreprises pour renforcer la nutrition en conformité avec les stratégies nationales de nutrition
  • Identifier 3-4 domaines prioritaires de la nutrition qui peuvent mettre à contribution et concerner les entreprises dans le pays, en indiquant les objectifs fondamentaux, les délais et les ressources budgétaires et humaines nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie
  • Déterminer comment tirer parti des programmes/engagements, des infrastructures, des fonds, etc. existants
  1. Consultation des parties prenantes :
  • Examiner et valider/établir un consensus sur les points d’entrée avec le gouvernement et les autres parties prenantes, y compris les entreprises et la société civile
  1. Élaboration de feuilles de route et de plans d’action :
  • Élaborer des feuilles de route ou des plans d’action détaillés du programme qui énoncent les nouvelles possibilités d’investissement pour chacun des domaines thématiques convenus avec le gouvernement et validés avec les parties prenantes. Un plan d’action pour 2018 a déjà été élaboré, mais devra être mis à jour
  • Identifier les possibilités de renforcer les investissements, les politiques clés, les infrastructures, l’assistance technique et financière et les mécanismes nationaux déjà en place et repérer les besoins en matière de recherche qui peuvent être exploités/traités collectivement pour mettre en œuvre un programme en lien avec le Réseau de recherche
  • Élaborer des plans d’investissement détaillés qui analysent les principaux coûts, contraintes et partenaires, si nécessaire
  1. Établissement de mécanismes d’investissement :
  • Collaborer avec les donateurs, les investisseurs et les entreprises afin d’établir dans le pays des mécanismes qui peuvent apporter une assistance technique et financière à la création de nouveaux partenariats et à la stimulation de nouveaux investissements des entreprises

4. Autres responsabilités majeures

  • Evaluer le modèle de gouvernance pour le Réseau en place et proposer des recommandations
  • Développer les outils de visibilité du réseau, y inclus la gestion du site internet du réseau ainsi que sa présence sur les réseaux sociaux
  • Identifier et obtenir parallèlement des fonds pour le secrétariat du Réseau du secteur privé pour la nutrition SUN à Madagascar et les axes de travail connexes
  • Représenter le Réseau lors des réunions du Mouvement SUN et d’autres réunions nationales et internationales pertinentes afin de renforcer sa visibilité. Faire part des commentaires reçus aux membres du SBN et au point focal SUN
  • Apporter un appui à la finalisation et à l’adoption des Principes directeurs sur les partenariats public-privé de Madagascar
  • Collecter les fonds nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie
  • Toute autre tâche sur requête de l’équipe nutrition du PAM
    Les principes fondamentaux de plaidoyer, de redevabilité, d’approche multipartite, d’identification et de prévention des conflits d’intérêts et de suivi et d’évaluation sont essentiels à la réalisation de ces objectifs. Le secrétaire éxécutif s’appuiera et s’alignera sur le cadre défini dans les Principes directeurs de l’engagement du secteur privé du Mouvement SUN.

LIVRABES:

  • Rapport de stratégie SBN
  • PV de réunions de coordination mensuelles
  • Site internet officiel du SBN et page Facebook alimentés régulièrement
  • Enregistrement de toutes les entreprises membres
  • Recrutement d'au moins 10 entreprises supplémentaires pour le SBN Madagascar
  • Coordonner le lancement officiel de la stratégie et du réseau SBN.
  • Développer et diffuser du matériel promotionnel.
  • Séances de formation et de renforcement des capacités facilitées

QUALIFICATIONS & EXPERIENCE REQUISE:

Education:

Diplôme universitaire du niveau de la maîtrise en commerce, marketing, économie du développement et dans tout autre domaine pertinent.

Experience:

Au moins 5 à 6 ans d’expérience professionnelle dans les domaines privé et public. Une expérience avérée en terme de coordination de réseau et la connaissance de la nutrition seront des atouts supplémentaires.

Connaissances et compétences:

Compréhension solide de l'engagement du secteur privé en matière de nutrition, avec une connaissance étendue des meilleures pratiques, techniques et processus. Bonnes aptitudes en communication et en relations interpersonnelles, avec la capacité de créer des relations, de persuader, d'influencer et d'adapter les styles de communication à différentes situations et à différents individus
 

Langues :

Connaissance du Malagasy, Français et Anglais

Les candidats intéressés sont priés de soumettre leurs candidatures SEULEMENT EN LIGNE aux liens ci-dessous :

Pour les candidats internes au PAM via : http://newgo.wfp.org/services/e-recruitment

Pour les candidats externes via : http://www1.wfp.org/careers/job-openings

Deadline : 16 juin 2019

LES CANDIDATURES FEMININES QUALIFIEES SONT FORTEMENT ENCOURAGEES

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.