By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant National pour l’analyse détaillée des risques sur les changements climatiques pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et étude d'impact au Burkina Faso

Ouagadougou (Burkina Faso)

  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Ouagadougou (Burkina Faso)
  • Grade: Consultant - Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Security policy
    • Water, sanitation and hygiene (WASH)
    • Climate Change
    • Corporate Social Responsibility (CSR)
    • Scientist and Researcher
    • Innovations for Sustainable Development
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
    • Water Resource Management
  • Closing Date: 2020-08-11

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Unicef Burina Faso recherche pour son bureau du Burkina Faso Un(e) Consultant(e) National(e) pour l’analyse détaillée des risques sur les changements climatiques pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et étude d'impact au Burkina Faso.

RECRUTEMENT D'UN CONSULTANT EN CHANGEMENT CLIMATIQUES

 

1. Titre de la Consultation :

Consultant National pour l’analyse détaillée des risques sur les changements climatiques pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et étude d'impact au Burkina Faso


2. Lieu d’exécution du contrat : Ouagadougou, Burkina Faso


3. Contexte :
À l'échelle mondiale plus de 40% des personnes dans le monde sont déjà touchés par la pénurie d'eau et le nombre devrait augmenter. On estime que 65% des Africains souffriront de stress hydrique et la pénurie d'ici 2025 sur la base des taux de croissance de la population seulement, et l'estimation peut être encore plus élevée lorsque l'impact du changement climatique sur les ressources en eau est considérée telle.


De nombreuses régions de l'Afrique sont plus sujettes aux sécheresses et aux inondations fréquentes et intenses. Les pays d'Afrique subsaharienne sont plus à risque de subir les conséquences dévastatrices du changement climatique en raison de sa géographie, l'économie, la dépendance aux ressources naturelles renouvelables sensibles au climat et l'insuffisance des capacités d'adaptation aux changements environnementaux. Le Burkina Faso, pays sahélien avec une population estimée à environ 20 millions en 2018(4) a été cartographiée comme l'un des pays les plus vulnérables aux changements climatiques en Afrique.


Une augmentation de 3 à 4 ° C de la température est prévu dans le pays entre 2080-2099 par rapport aux périodes 1980-1999, qui est plus élevée que la hausse de la température globale moyenne. Le pays est très sensible à la sécheresse chronique, les inondations, les tempêtes de vent et les épidémies. Il a connu 11 épisodes importants d'inondations et de 3 grandes sécheresses au cours des trois dernières décennies. D'où la sécheresse chronique est l'une des principales raisons de la pénurie d'eau dans le pays. De plus, la géologie du pays limite la recharge des nappes phréatiques, ce qui doit être probablement réduit par la sécheresse, la hausse des températures et une plus grande proportion de précipitations tombant dans les événements lourds.


Zones avec des températures moyennes annuelles plus élevées et de l'expérience de l'intensité des précipitations, on note une augmentation de l'incidence des maladies infectieuses, le vecteur et les maladies véhiculées par l'eau. Les mauvaises conditions sanitaires et la pénurie de l’eau ont contribué aux flambées de maladies et de l'incidence élevée du paludisme au Burkina Faso. Seulement 54% de la population ont accès à l'eau potable de base et 23% à l'assainissement de base au Burkina Faso en 2015.

La situation déjà difficile en termes d'amélioration de l'accès à l'eau potable grâce à l’expolitation de l'eau souterraine a été encore aggravé par le changement climatique. Le tarissement des sources d'eau a provoqué la migration interne au sein du pays, en particulier des zones rurales vers les zones urbaines à la recherche d'opportunités et de sécurité. La croissance de la population urbaine annuelle moyenne a été estimée à 5% depuis 2005 et la plupart des entre eux vivent dans et autour de la capitale, Ouagadougou.

Malheureusement, même les populations urbaines sont à risque en raison de mauvaises conditions d'hygiène et de leur dépendance à l'égard de l'approvisionnement en eau peu disponible. Environ 70% des résidents de Ouagadougou utilisent des latrines à fosse, et seulement 5% de la population a accès à des fosses septiques. Environ 35,7% de la diminution de ruissellement et 29,9% en volume d'eau est prévu pour le réservoir Nakambé, la principale source d'eau à Ouagadougou.


En fin de compte, la ressource en eau est le segment le plus pauvre du pays qui est le plus susceptible de subir les effets du changement climatique. Compte tenu du fait que les femmes et les enfants ont un accès moins et le contrôle des ressources et du capital par rapport aux hommes au Burkina Faso, ils sont au plus haut risque. De plus, le changement climatique peut porter atteinte à des aspects importants tels que l'hygiène et de l'assainissement chez les femmes, affectant la santé maternelle, la productivité économique des femmes et l'éducation des filles. Les femmes menstruées et les filles, et les femmes enceintes ont des besoins spéciaux pour les installations d'eau et d'assainissement qui sont souvent gravement compromises en cas de catastrophe. Les femmes déplacées sont également au risque de violence souffrance qui pourrait nuire à tous les aspects de leur vie.

Le climat induit la migration des zones rurales vers les taux urbains, et du nord au sud a été observée au Burkina Faso, Et cela prive souvent les enfants de soins parentaux, tout en leur imposant une obligation de commencer à travailler à un âge précoce dans les zones urbaines. La situation déjà fragile en matière d'assainissement et d'hygiène peut être aggravée par les changements que le climat, ce qui affecte l'objectif d'accès universel après 2015 et sa durabilité.


Le Burkina Faso a déjà mis en évidence des priorités d'adaptation pour les ressources en eau, entre autres, à travers l'ensemble de ses trois documents au niveau national : communication nationale à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Stratégie nationale et le Programme national d'action d'adaptation (PANA)(sept).

Cependant, à l'exception de la sécurité de l'eau, d'autres composants WASH ne sont pas encore abordés dans ces documents. Politique avisé, les ambitieux SDG 6 visent à atteindre une couverture universelle de l'eau potable (objectif 6.1) et de l'assainissement (objectif 6.2) en 2030. En outre, ils visent également à améliorer la qualité de l'eau (6.3), d'améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau (6.4), mettre en oeuvre la gestion des ressources en eau (GIRE) (6.5), et restaurer les écosystèmes d'eau (6.6). Ces objectifs sont indissociablement liés aux impacts du changement climatique. L'UNICEF dans le monde a délibérément positionné face aux changements climatiques comme l'une des grandes priorités dans son plan stratégique 2018-2021.

Au niveau national, l'UNICEF Burkina Faso a alloué des ressources financières autour du WASH et les changements climatiques dans son document de programme 2018-2020. Compte tenu de la vulnérabilité aux changements climatiques du pays, l'UNICEF reconnaît la nécessité d'accroître la production de données et de connaissances sur le changement climatique et le lien WASH au Burkina Faso pour la programmation WASH climatique réactif, résistant et durable. En outre, les résultats de l'étude d'impact contribueront également au prochain développement de DPC pour tous les domaines prioritaires du programme de l'UNICEF au Burkina Faso.
Conformément aux objectifs énoncés, la collecte des données primaires a été partiellement achevée en 2019. Ces termes de références sont donc développées pour guider le recrutement d'un consultant national qui sera chargé d'examiner les données existantes, la collecte de données supplémentaires pour compléter l'étude et valider les résultats au niveau national.


4. Objectif de la Consultation :
L'objectif principal de l'étude est d'examiner les données recueillies en 2019, recueillir des données complémentaires pour la finalisation de l'étude et de finaliser le rapport.


5. Tâches à accomplir :
Le consultant national travaillera sous la supervision du chef de section Eau, Hygiène et Assainissement (WASH) de l’UNICEF et s’occupera de manière spécifique des tâches suivantes :


1) Identifier les risques du changement climatique sur WASH, plus précisément autour de (i) l'eau utilisée pour boire, et pour Hygiène- et les activités liées à l'assainissement, (ii) les infrastructures d'assainissement comme les systèmes d'égout, les déchets solides et le contrôle des vecteurs, et (iii) l'hygiène personnelle, de la qualité de l'eau, les épidémies ou les épidémies liées à l'eau mauvaise, l'assainissement et l'hygiène, etc. en accordant une attention particulière à cartographier les zones géographiques où ils sont les plus vulnérables et moins résistants aux changements climatiques.


2) Évaluer l'impact des changements climatiques sur WASH et d'autres domaines programmatiques prioritaires de l'UNICEF (l'éducation, la santé, la nutrition, la protection de l'enfance, etc.) dans le Sahel et les régions du centre-ouest du pays (en accordant une attention particulière aux effets sur la vie des enfants et des adolescents).

3) Identifier les défis, les possibilités efficaces d'adaptation aux changements climatiques et des stratégies en mettant l'accent sur les enfants et les adolescents.


4) Sur la base des conclusions, proposer des recommandations politiques appropriées pour le changement climatique programmation réactive WASH dans le pays compte tenu des réformes à long terme nécessaires pour répondre à la question.


6. Résultats attendus :
• Le Ministère de l'eau et de l'assainissement et d'autres acteurs nationaux clés ont contribué et a validé le rapport de synthèse sur l'évaluation des risques liés aux changements climatiques en récapitulant les conclusions de l'examen du bureau et des données primaires collectées dans le pays. Le rapport devrait indiquer clairement les défis identifiés, des possibilités efficaces d'adaptation aux changements climatiques et des stratégies en mettant l'accent sur les enfants et les adolescents. Une importance égale devrait être accordée à proposer des recommandations politiques appropriées pour le changement climatique programmation réactive WASH dans le pays compte tenu des réformes à long terme nécessaires pour répondre à la question.
• Révision et finalisation du rapport contenant les entrées et les commentaires de l'UNICEF et de l'atelier de validation des données.


7. Produits attendus :

• Un rapport d’inception
• Un rapport de mi-parcours soulignant les progrès réalisés par rapport aux résultats, contraintes et solutions proposées.
• Deux projets de rapports chacun en Français dont le nombre de mots ne dépasse pas 2 500; Rapport 2 (R134) portant sur les objectifs 1.3, et 4 et 3 (R234) portant sur les objectifs 2, 3 et 4.
• Un rapport complet (Rcomplete) de l’étude globale en fondé sur les grandes lignes convenues dans la limite de 12 000, y compris le résumé.
• Une présentation préparée pour l’atelier de validation ciblant les parties prenantes.
• Un rapport d’atelier résumant les conclusions et les discussions tenues dans l’atelier de validation.
• Rapports finaux intégrant tous les commentaires et commentaires.


8. Durée de la consultation :
La durée de la consultation est de soixante (60) jours ouvrables.


9. Lignes de supervision :
Le consultant travaillera sous la supervision du Chef de Programme Eau Hygiène et Assainissement de l’UNICEF.


10. Qualifications et Connaissances :
Formation Académique
Être titulaire d’au moins un diplôme universitaire de niveau bac + 4 dans les domaines Eau, Hygiène et Assainissement, Génie Sanitaire, Santé Publique ou tout autre domaine reconnu équivalent.


Expériences spécifiques à la mission

• Au moins 10 ans d'expérience dans l'eau, l'assainissement ou d'un programme de promotion de l'hygiène dans plusieurs pays au niveau local, national et régional;
• Ont développé ou participé à l'élaboration des documents de référence sur le plan de sécurité de l'eau / qualité de l'eau potable: directives opérationnelles, plan national, de la stratégie;
• Ont travaillé dans plusieurs pays qui fournissent une assistance technique au gouvernement et aux partenaires sur la programmation WASH;
• Une expérience préalable sur le renforcement des capacités internationales, les événements de gestion des connaissances en matière d'assainissement est un avantage;
• Ecrire et parler couramment en français.
• L'expérience en Afrique occidentale / centrale souhaitée.
• La connaissance et l'expérience sur WASH élastique climatique est un atout
Aptitudes linguistiques
• Parler/écrire couramment en français.


11. Conditions de Travail :
Le/la consultant(e) sera basé(e) à domicile mais pourra disposer au besoin d’un espace de travail ainsi qu’un accès à internet à l’UNICEF à Ouagadougou. Le/la consultant(e) sera tenu responsable d’amener son propre ordinateur et autres équipements informatiques standards pour effectuer son travail. Les appels téléphoniques personnels seront intégralement à la charge du Consultant. Les déplacements du consultant dans le cadre du travail seront assurés par UNICEF.


Durant la période du contrat, les consultant(e)s seront assujettis(es) aux dispositions en vigueur à l’UNICEF relatives à la sécurité, au respect des règles, normes et procédures régissant le personnel des Nations Unies et l’UNICEF en particulier.
L'UNICEF payera les frais de contrat que sur la satisfaction des services fournis.


12. Dossier de candidature
Les candidats intéressés feront une offre technique et une offre financière. L’offre technique inclura un CV ou toute documentation justifiant de la qualification du consultant et des expériences préalables requises. Elle comprendra également une proposition de méthodologie incluant la compréhension des termes de références, un chronogramme indicatif de réalisation de la mission, et un rapport de mission conduite antérieurement par le ou la consultante. L’offre financière devra être détaillée, exprimée en francs CFA, et incluant les honoraires journaliers, et les frais de communication. Ces deux propositions serviront de base pour la sélection du consultant suivant les modalités ci-dessous décrites.


13. Date souhaitée de début de la consultance : 17/08/2020


14. Date de fin de la consultance : 16/10/2020

 

L'UNICEF s'engage à promouvoir la diversité et l'inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leur religion et leur origine ethnique, y compris les personnes handicapées, à poser leur candidature pour faire partie de l'organisation.


L'UNICEF a une politique de tolérance zéro en matière d'exploitation et d'abus sexuels, et de tout type de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, et de discrimination.


Tous les candidats sélectionnés feront donc l'objet d'une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents.

Remarques:


La mobilité est une condition de l'emploi professionnel international à l'UNICEF et une prémisse sous-jacente de la fonction publique internationale.


Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l'étape suivante du processus de sélection.


Les personnes engagées dans le cadre d'un contrat de consultant ou d'un contrat individuel ne seront pas considérées comme des «fonctionnaires» au sens du Statut et Règlement du personnel de l'Organisation des Nations Unies et des politiques et procédures de l'UNICEF, et n'auront pas droit aux prestations qui y sont prévues (telles que les congés et l'assurance médicale ).

Leurs conditions de service seront régies par leur contrat et les conditions générales des contrats pour les services des consultants et des entrepreneurs individuels. Les consultants et les entrepreneurs individuels sont responsables de la détermination de leurs obligations fiscales et du paiement de toutes taxes et / ou droits, conformément aux lois locales ou autres en vigueur.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.