By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Recherche de Consultant(e) pour une Evaluation Evolutive

Côte d'ivoire (Cote d'Ivoire)

  • Organization: Interpeace
  • Location: Côte d'ivoire (Cote d'Ivoire)
  • Grade: Consultant - Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Monitoring and Evaluation
    • Scientist and Researcher
    • Malaria, Tuberculosis and other infectious diseases
  • Closing Date: 2020-09-23

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Termes de référence – Recherche de Consultant(e) pour une Evaluation Evolutive – 03/09/2020 Projet « YPS en pratique » : Auto-analyse et renforcement du leadership des jeunes dans la prévention de la violence politique en Côte d’Ivoire, financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UN PBF)

1. Contexte

Intitulé du projet : « YPS en pratique » : Auto-analyse et renforcement du leadership des jeunes dans la prévention de la violence politique en Côte d’Ivoire

Zones d’intervention du projet : Cote d’Ivoire – Communes abidjanaises de Yopougon et d’Abobo

Durée du projet : 18 mois (11 décembre 2019 – 10 juin 2021)

Période évaluée : toute la durée du projet

Dates de l’évaluation : Octobre 2020 – Juin 2021

Donateur : Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (UN PBF)

Présentation des organisations mettant en œuvre le projet

Interpeace est une organisation internationale de consolidation de la paix qui œuvre depuis 26 ans sur différents continents et notamment dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Interpeace vise à renforcer les capacités locales des populations, à dépasser leurs divisions et à régler les conflits de manière non-violente. Notre stratégie met l’accent sur l’appropriation et le savoir-faire locaux, c’est pourquoi notre objectif est d’inclure au mieux tous les groupes affectés et d’intégrer les acteurs des différentes sphères de la société : des autorités nationales à la société civile, en passant par les communautés, afin qu’elles puissent mettre en place ensemble des politiques efficaces reflétant leurs réalités locales.

Interpeace est engagé en Côte d’Ivoire depuis 2012 et travaille avec son partenaire local Indigo-Côte d’Ivoire notamment à Abidjan, dans l’Ouest et le Nord-Ouest du pays sur différentes thématiques comme la violence politique, le foncier rural ou la violence des jeunes, et met l’accent sur les facteurs de résilience à la violence. Notre méthodologie inclut de la recherche action participative (RAP), outil qualitatif et collaboratif permettant de donner la parole aux principaux concernés et de les associer à l’élaboration de solutions durables et pacifiques à travers l’analyse de leurs expériences et connaissances sur la problématique en question.

Résumé du projet

Dans le contexte électoral de 2020 en Côte d’Ivoire, il est urgent de prendre des mesures de prévention de la violence politique, les risques de confrontation électorale étant réels et assez élevés localement. Au regard du risque de manipulation de la jeunesse en ce sens, et de l’agenda « Jeunes, Paix et Sécurité (YPS) », le projet cible des jeunes leaders, garçons et filles, pouvant contribuer et menant déjà des efforts préventifs dans deux communes urbaines d’Abidjan. Le projet est innovant en ce qu’il approche les jeunes non pas comme bénéficiaires ou simples « participants », mais comme leaders d’initiatives de prévention de la violence politique. Ces derniers seront renforcés dans leurs capacités à accompagner d’autres jeunes de leurs quartiers ainsi que les décideurs politiques, en matière de participation des jeunes à la prévention de la violence politique, catalysant ainsi davantage d’actions contribuant à la réalisation de l’approche et des objectifs de l’agenda YPS. Par ailleurs, le portage des résultats du projet, en termes d’analyses et d’expérience-pilote, auprès des acteurs de consolidation de la paix, permettront de nourrir d’autres actions YPS en cours, y compris celles financées par le PBF.

Théorie du changement du projet

SI des jeunes femmes et jeunes hommes leaders, issus de différents milieux, sont accompagnés et renforcés dans leurs capacités d’analyse, de leadership, d’actions en synergie, d’évaluation et de plaidoyer en matière de prévention de la violence politique,

Et SI des ponts sont créés entre les jeunes et les décideurs politiques,

ALORS les jeunes pourront s’impliquer de manière (plus) pertinente, stratégique et efficace dans la prévention de la violence politique ET les décideurs politiques valoriseront et privilégieront leur participation sur les questions de paix et de sécurité,

PARCE QUE la compréhension des risques et processus de mobilisation des jeunes dans la violence politique aura été approfondie avec les jeunes ; que des leviers de renforcement de la résilience des jeunes à la violence auront été identifiés et testés par les jeunes leaders ; et que ces derniers auront été capables de porter les résultats de ces analyses et actions eux-mêmes auprès des acteurs politiques concernés.

Résultats du projet

Résultat 1 :

Les jeunes leaders sont capables de mener eux-mêmes une analyse critique de la participation de la jeunesse à la violence politique et à la consolidation de la paix.

Résultat 2 :

Les initiatives des jeunes ciblées en prévention de la violence sont plus stratégiques, inclusives, synergiques et impactantes.

Résultat 3 :

Les jeunes leaders et les décideurs politiques nationaux et internationaux savent mieux comment optimiser l’implication de la jeunesse ainsi que leur collaboration sur les questions « Jeunes, paix et sécurité (YPS) ».

2. Objectifs de l’évaluation

L’objectif d’une évaluation évolutive (developmental evaluation) est de faire émerger un modèle d’intervention de projet innovant, qui n’est pas forcément connu au début du processus et qui sert comme base pour une réplication ou expansion du projet par la suite. Cette approche est particulièrement adaptée quand la théorie du changement de l’intervention n’est pas déjà « testée » par une expérience spécifique solide, et/ou si les paramètres de sa mise en œuvre sont complexes et volatiles. Ces caractéristiques correspondent au présent projet. L’objectif est de concevoir une sorte de « modèle » d’implication des jeunes dans la prévention de la violence politique, qui réponde aux principes de l’agenda Jeunes, Paix et Sécurité des Nations Unies (YPS en anglais). Même si les paramètres des activités du projet se basent sur une expérience avérée d’Interpeace et d’Indigo CI dans la transformation sociale, la mise en œuvre pratique de l’agenda YPS reste à développer.

Dans un contexte volatile comme les quartiers d’Abobo et Yopougon et les élections présidentielles de 2020, une adaptation du projet semble potentiellement nécessaire en continu. Au lieu d’avoir une évaluation finale à la fin du projet, un(e) consultant(e) qualifié(e) pour évaluer le changement social sera engagé(e) tout au long du processus et interviendra à des moments clés pour faciliter, approfondir et documenter la réflexion et les adaptations nécessaires/réalisées. L’évaluation pourrait aussi intégrer la dimension financière quand pertinent, pour le développement du modèle « YPS en pratique ».

Cette évaluation sera utilisée pour comprendre l’impact du projet et les changements observés et pour nous guider dans la programmation future. Cette évaluation répond à l’obligation de résultats d’Interpeace et à sa volonté d’apprendre et de se développer.

Les résultats de cet exercice d’évaluation bénéficieront non seulement à Interpeace, Indigo Côte d’Ivoire et le PBF mais aussi d’autres bailleurs internationaux et les décideurs politiques engagés sur les questions de consolidation de la paix et de jeunesse en Côte d’Ivoire.

L’objectif de cette évaluation évolutive est d’**aider Interpeace et Indigo à identifier** :

  • Les changements positifs et négatifs liés aux objectifs du projet (mise en pratique de l’agenda YPS par les décideurs nationaux et internationaux, perception des jeunes comme acteurs de paix par eux-mêmes et par les non-jeunes, diminution de la violence électorale à Abobo et Youpougon),
  • Les causes de ces changements,
  • Les causes de la potentielle absence des changements prévus,
  • Les bonnes pratiques à renouveler et les écueils à éviter dans de futurs projets,
  • De potentielles adaptations dans la stratégie du projet afin de mieux atteindre les changements visés.

L’objectif de l’évaluation est aussi d’**estimer la réussite du projet** en fonction des critères suivants :

  • Accomplissements par rapport aux indicateurs et aux résultats attendus dans le cadre logique, conformément au contrat avec le bailleur,
  • Impact réel sur la prise en compte de l’agenda Jeunes, Paix et Sécurité par les décideurs nationaux et internationaux actifs dans le domaine de la paix,
  • Impact réel sur la capacité des jeunes ciblés à être acteurs de paix,
  • Impact par ricochet sur les jeunes non-ciblés à être acteurs de paix et à ne pas être mobilisés pour des violences électorales,
  • Impact sur la violence électorale dans les communes d’Abobo et Youpougon,
  • Impact sur l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes et des plus jeunes.

Ces estimations doivent être justifiées et nous aider à comprendre la cause de nos réussites et de nos échecs afin d’améliorer en temps réel ce projet-ci ainsi que nos futurs projets.

3. Calendrier et durée de l’évaluation

L’évaluation évolutive se conduit au long du projet. Ce dernier ayant déjà commencé, l’évaluateur/trice prendra en cours et restera jusqu’à sa fin (Juin 2020 inclu). Il faudra donc conduire une évaluation rétrospective ‘classique’ de la première phase du projet, avant de passer à un mode évolutif pour le reste du projet. Le/a consultant(e) sera présent(e) aux moments clefs du projet et rencontrera de manière formelle ou informelle les membres d’Indigo et d’Interpeace, ainsi que les participants et autres personnes pertinentes pour l’évaluation du projet.

Le calendrier précis fera l’objet d’une discussion et d’un accord avec le/a consultant(e), mais nous envisageons un total entre 60 et 75 jours (7 jours d’induction en début de contrat, 10 jours de rédaction et révision du rapport final, et 6 à 8 jours par mois pendant 7 mois).

4. Méthodologie de l’évaluation

Cette évaluation doit utiliser la méthode d’évaluation évolutive, developmental evaluation en anglais, notamment décrite par Michel Quin Patton ; Jamie A. A. Gamble ; Elizabeth Dozois, Marc Langlois, et Natasha Blanchet-Cohen ; et le consortium DEPA-MERL.

5. Produits livrables

  • Calendrier d’évaluation,
  • Outils d’évaluation du changement (d’autres peuvent être développés si opportun pendant la durée de l’évaluation),
  • Feedbacks réguliers à l’équipe,
  • Rapports mensuels sur les activités d’évaluation menées et les observations sur les changements, les difficultés, les bonnes pratiques et l’accompagnement des équipes (1 à 3 pages),
  • 1ère version du rapport final sur les actions menées, les changements observés, les difficultés rencontrés, les bonnes et mauvaises pratiques du projet pour le 30 juin,
  • 1 présentation du rapport final à Interpeace et Indigo courant juillet,
  • Dernière version du rapport final pour le 31 juillet environ (incluant outils de suivi des changements si opportuns).

Le rapport final doit compter 20 à 50 pages (sans les annexes) et inclure les éléments suivants :

  • Table des matières
  • Résumé du rapport
  • Liste des acronymes
  • Introduction
  • Contexte (description du projet)
  • Objectifs et critères de l’évaluation
  • Méthodologie et défis
  • Résultats principaux et analyse, répondant clairement à la méthodologie de l’évaluation évolutive, aux questions et critères clés des TDR et se référant aux résultats et indicateurs du projet (expliquer les résultats et leur cause, pourquoi tels changements ont été atteints ou pas),
  • Conclusions et recommandations
  • Annexes :
    • trois études de cas concernant ce qui a bien ou mal fonctionné et visant à illustrer les changements atteints (ou pas) au format écrit, photo ou vidéo (Avoir des cas variés, prendre en compte la dimension du genre, et si possible utiliser des citations et des histoires personnelles),
    • termes de référence de l’évaluation,
    • calendrier de l’ensemble des activités menées par le/a consultant(e),
    • rapports mensuels,
    • outils utilisés dans l’évaluation,
    • liste des documents consultés,
    • cadre logique mis à jour du projet récapitulant l’accomplissement des résultats et les indicateurs de performance.

Pour clarifier les attentes d’Interpeace, les questions suivantes sont proposées pour l’évaluation. Si toutes sont intéressantes pour le rapport final, celles en italiques peuvent tout particulièrement faire l’objet d’un suivi mensuel. Les aspects sur la prise en compte du genre et de l’âge devraient être adressés individuellement et comme partie intégrante des autres questions. En effet, l’égalité des sexes et la promotion de l’autonomisation des jeunes et des femmes sont des éléments essentiels du projet.

Efficacité :

  • Dans quelle mesure les objectifs ont-ils été atteints ?
  • Quels sont les principaux facteurs ayant influencé la réalisation ou la non-réalisation des objectifs ?
  • Quels sont les résultats, directs et indirects, positifs et négatifs, voulus et non voulus, immédiats et à long terme du projet ?
  • Quels changements peuvent être constatés dans les attitudes, comportements, relations ou pratiques au sein des localités cibles ou autres localités ? auprès des participants et parties prenantes ? auprès de personnes non-liées au projet si pertinent ?
  • Quelles ont été les forces et les faiblesses du partenariat entre Indigo Côte d’Ivoire et Interpeace dans le cadre de la mise en œuvre du projet ?
  • Comment les structures, les outils et les mécanismes développés pour la mise en œuvre du projet aux niveaux institutionnel, financier, administratif et programmatique ont permis l’effectivité et efficacité du projet ?
  • Comment le projet s’est-il adapté aux défis rencontrés ?

Durabilité

  • A quel point le projet a-t-il créé les conditions pour pérenniser ses effets ?

Impact

  • Quel a été le résultat concret du projet ?
  • Quelle différence réelle l’intervention a-t-elle apporté aux participants ?
  • L’intervention a-t-elle eu un impact sur la politique au niveau national (notamment sur la mise en œuvre de l’agenda YPS) ?
  • L’intervention a-t-elle eu un impact sur la prévention des violences électorales ?
  • A quel point le projet a-t-il contribué à une meilleure compréhension parmi les groupes cibles (jeunes eux-mêmes, décideurs politiques locaux et nationaux, partenaires techniques et financiers) du rôle positif des jeunes dans la prévention des violences électorales ?

Cohérence

  • Comment le projet interagit-il avec les autres projets financés par le PBF ou autres bailleurs sur les thèmes de la prévention de la violence et du rôle des jeunes ?
  • Le projet a-t-il eu des effets négatifs sur d’autres projets de consolidation de la paix, financés par le PBF ou autres bailleurs ?
  • Le projet a-t-il eu des effets positifs sur d’autre projets de consolidation de la paix ?
  • Y a-t-il eu des synergies avec d’autres projets de consolidation de la paix ?
  • Le projet a-t-il dupliqué inutilement d’autres projets de consolidation de la paix (manque de valeur ajoutée) ?

Leçons apprises

  • Quelles leçons pourraient-être tirées de la mise en œuvre de ce projet pour améliorer les futures interventions visant au renforcement du rôle des jeunes dans la prévention de la violence ?
  • Quelles ont été les forces et les faiblesses de la formation à la RAP, des activités de renforcement des capacités ?
  • Quelles ont été les forces et les faiblesses du processus de portage politique des bonnes pratiques ?
  • Y a-t-il une quelconque leçon émergeant de la mise en œuvre du projet qui pourrait informer et renforcer les futurs projets d’Interpeace et Indigo Côte d’Ivoire ? Ou de projets financés par le PBF ?

Prise en compte du genre et de l’âge (en général et en lien avec la prévention de la violence)

  • Dans quelle mesure et avec quel succès le projet a-t-il promu la participation des femmes et des moins de 25 ans ?
  • Dans quelle mesure et avec quel succès le projet a-t-il promu l’autonomisation des femmes et des moins de 25 ans ?
  • Dans quelle mesure le regard des plus de 35 ans a-t-il changé sur les moins de 35 ans ?
  • Dans quelle mesure le regard des plus de 25 ans a-t-il changé sur les moins de 25 ans ?
  • Dans quelle mesure le regard des hommes/garçons a-t-il changé sur les femmes/filles ?
  • Dans quelle mesure les femmes, les moins de 25 ans et les moins de 35 ans ont changé leur regard sur eux-mêmes ?

6. Soutien et ressources fournis par Interpeace

Le projet et l’équipe programme d’Indigo Côte d’Ivoire et l’équipe d’Interpeace pour la Côte d’Ivoire sont basées à Abidjan. Il est attendu du/de la consultant(e) qu’il/elle soit autonome pour se déplacer au sein d’Abidjan avec l’assistance d’Interpeace et d’Indigo si besoin.

Interpeace fournira tous les documents indispensables à la réalisation de l’évaluation, au moins deux semaines avant le début du travail sur le terrain. Ils seront remis par le responsable du projet.

7. Compétences et expérience requises

Nous recherchons un(e) consultant(e) externe pour réaliser l’évaluation. Il ou elle sera accompagné(e) par les équipes d’Interpeace et d’Indigo Cote d’Ivoire et rendra compte au Manager du Programme Côte d’Ivoire et à la Chargée d’Appui au Programme

Expérience

  • Expérimenté(e) dans la conception et l’évaluation d’actions de consolidation de la paix,
  • Au fait des techniques d’Evaluation Evolutive (Developmental Evaluation),
  • Expérimenté(e) dans la mise en œuvre de projets ONG,
  • Expérience souhaitée d’au moins 3 ans dans la conduite d’analyses, le suivi et/ou l’évaluation de projets,
  • Expérimenté(e) et bien documenté(e) sur le contexte en Côte d’Ivoire,
  • Idéalement, connaisseur/se de l’Agenda Jeunes, Paix et Sécurité (YPS),
  • Idéalement, connaisseur/se de la thématique des violences électorales,
  • Idéalement, connaisseur/se des problématiques liées au genre,
  • Connaissance d’Abidjan, et idéalement d’Abobo et/ou Youpougon.

Savoirs-faire et savoirs-être :

  • Recherche qualitative,
  • Méthode (aptitude à développer des instruments robustes pour collecter des données pertinentes),
  • Analyse (traduire les observations en leçons, percevoir les changements sur les participants et cibles directes et indirectes, analyser leurs causes, comprendre les échecs),
  • Communication et relations interpersonnelles (écouter activement, interagir avec différents publics : jeunes ciblés et non ciblés, mentors, personnalités politiques, équipe projet),
  • Créativité et sens de l’innovation,
  • Passionné(e) par le changement social,
  • Ouverture et capacités d’adaptation,
  • Promotion de l’apprentissage (pour les autres et pour soi),
  • Maitrise courante du français,
  • Compétences rédactionnelles fortes.

Les candidat(e)s de nationalité ivoirienne sont encouragé(e)s à candidater.

Processus de dépôt des candidatures

Pour postuler, merci d’envoyer les éléments suivants par e-mail à la Chargée d’Appui au Programme d’Interpeace en Côte d’Ivoire samain@interpeace.org avant le 23 septembre :

  • CV détaillé,
  • Lettre de motivation (maximum 1 page soulignant vos capacités relatives aux termes de références et votre intérêt spécifique pour la méthodologie et/ou la thématique du projet),
  • Proposition d’une méthodologie pour l’évaluation (1 à 3 pages),
  • Calendrier de mise en œuvre avec indication de remise des livrables (voir point 5),
  • Deux exemples de travaux pertinents antérieurs,
  • Proposition financière et nombre de jours prévus pour l’ensemble de la consultance.

Merci d’inclure dans l’objet de l’e-mail de candidature “**Evaluation Evolutive Projet YPS** » pour être pris en compte. Seules les candidatures en français seront acceptées. Les entretiens avec les candidats présélectionnés se tiendront début octobre.

En raison du grand nombre de candidatures, Interpeace ne pourra répondre qu’aux seul(e)s candidat(e)s présélectionnés. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Pour plus d’informations sur Interpeace, ses valeurs et ses principes de travail, vous pouvez visiter son site internet : www.interpeace.org

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply
Having problems applying by email?

When clicking the apply button, your email client should open as a separate programme (if you are using Outlook, Mail, Thunderbird, or similar), or in a different tab in your browser (if you are using GMail or similar).
If nothing happens when clicking the button, please open your email client, start a new email, and copy the following email into the to field: samain@interpeace.org


What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.