By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Programme Assistant

Niamey (Niger)

  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: Niamey (Niger)
  • Grade: SB-3 (SC6/SC7), Service Contract, Local Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Peace and Development
    • Administrative support
    • Project and Programme Management
  • Closing Date: 2020-12-03

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Background

En janvier 2018, les trois piliers de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel (SINUS) : Résilience (UNICEF/OCHA), Sécurité (UNODC) et Gouvernance (PNUD) ont entamé des discussions avec  l’Autorité pour le Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) pour identifier comment le Système des Nations Unies (SNU) pourrait apporter un appui pour la mise en œuvre d’activités au niveau des frontières dans la région ; et en même temps de s’assurer que nos efforts tant au niveau national que régional sont cohérents et complémentaires, tout en renforçant le nexus humanitaire-développement-sécurité.

Pour ce faire, les agences du SNU (UNODC, UNOCHA, UNICEF, UNECA, ONUFEMMES, BIT, UNESCO, OHCHR, PNUD), sous le leadership du PNUD, ont revu le Plan d’Activités d’Appui à la Coopération Transfrontalière dans la Région du Liptako-Gourma soumis par l’ALG pour sa mise en œuvre effective, et également pour mieux répondre aux défis sécuritaires dans les trois pays (Burkina Faso, Mali et Niger) comme ratifié le 24 janvier 2017 par les chefs d’Etats de l’ALG. Ainsi, le Document-Cadre élaboré sur la base du programme d’activités de l’ALG a été transformé en un document de projet élaboré conjointement par les Piliers UNISS et l’ALG et où toutes les agences vont converger et soutenir l’institution sous-régionale à relever les défis auxquels ses pays membres sont confrontés.  Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la SINUS et son Plan de Support qui stipule dans son domaine prioritaire-1 « Promouvoir la coopération transfrontalière et régionale pour la stabilité et le développement. » Le projet est en parfait accord avec le Plan de Support qui est « un instrument visant à favoriser la cohérence et la coordination pour une plus grande efficacité et l’obtention de résultats dans le cadre de la (SINUS)- selon la résolution 2391 (2017) du Conseil de sécurité et le « New Way Of Working- NWOW ».

Pour réaliser cette première phase, le document de projet a bénéficié de l’engagement du Gouvernement de la Suède lors de la visite dans la sous-région en octobre 2018 de la Haute Délégation de la Suède suite à la décision du Gouvernement suédois qui a augmenté son budget pour sa Stratégie au Sahel afin de supporter le développement d’une coopération régionale tout en mettant l’accent sur la sécurité humaine ; particulièrement dans les zones d’interventions identifiées par les trois pays. Il est à noter que la zone géographique de l’ALG correspond au « fuseau central » de la zone d’intervention de la Force Conjointe du G5 Sahel.

Le projet sera mis en œuvre dans la région du Liptako-Gourma, qui représente une zone spécifique entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso. La région se caractérise par une instabilité extrême avec des risques et des vulnérabilités historiquement bien ancrés ; la pauvreté multidimensionnelle est un problème qui exacerbe toute croissance potentielle, tandis que la population croissante à la faveur d’une démographie galopante est très jeune et largement sans emploi. L'économie est peu diversifiée et vulnérable à la variabilité et aux­ changements climatiques ainsi qu’aux catastrophes naturelles, ce qui aggrave encore la vulnérabilité des populations locales.

Dans ce contexte, ce projet vise à contribuer de manière durable à une amélioration significative des conditions de vie des populations des zones cibles par la réduction des inégalités sociales, la promotion de l'accès aux infrastructures et services socio-économiques de base et la création d'économies locales. Le projet tient compte des objectifs stratégiques du Groupe consultatif d'experts, des objectifs de développement durable/Agenda 2030, de l'Agenda 2063 de l'Union africaine et met un accent particulier sur les liens entre l'humanitaire, le développement, la paix et la sécurité.

Ce projet travaillera, avec l'appui de l'Autorité du Développement Intégré du Liptako-Gourma (ALG[1]), des autorités locales et de la Plateforme des Gouverneurs, à établir un mécanisme de veille pour surveiller la situation sécuritaire dans les zones transfrontalières et améliorer la collecte de données, l'analyse continue et le partage des informations sur les points vulnérables et les risques afin de réduire les instabilités aux frontières.

Le renforcement des capacités de résilience des communautés locales dans les zones transfrontalières créera un environnement propice à la paix et au développement durable tout en réduisant le risque de conflit créé par les tensions sur des ressources rares qui peuvent compromettre une paix déjà fragile. En outre, le renforcement des possibilités de création de revenus et d'emplois, associé à des approches participatives et inclusives, ainsi que le renforcement des capacités de résolution des conflits au niveau local conduiront au développement et à la coexistence pacifique des communautés.

Le document de projet a été élaboré en étroite consultation avec l’ALG et les agences du système des Nations Unies (PNUD, UNICEF, UNODC, BIT, ONUFEMMES, HCDH, UNESCO, UNECA) qui collaboreront à sa mise en œuvre. UNOCHA a participé à l'élaboration du document de projet même si elle ne sera pas une institution d'exécution. Ainsi, le document de projet conjoint sera signé que par les agences suivantes : PNUD, UNICEF, ONUDC, ONUFEMMES, HCDH, BIT, UNESCO, et UNECA. L’ALG signera également le document et mettra des activités en œuvre. Cependant, selon le mécanisme de canalisation des ressources adopté par toutes les parties concernées (MPTFO), les fonds assignés à l’ALG seront transmis à travers le PNUD. Seules les agences listées dans la colonne « Agences Responsables » dans le Cadre des Résultats ci-dessous, seront signataires du présent document de projet. Les autres agences mentionnées seront impliquées comme « agences de mise en œuvre » selon les accords établis avec les agences responsables.

La coordination du projet sera assurée par le PNUD et bénéficiera donc de l'appui et des capacités des équipes pays dans les trois pays cibles - Mali, Burkina Faso et Niger. Par ailleurs, toutes les parties prenantes à ce projet (ALG et agences des Nations Unies) ont des représentations locales dans les zones transfrontalières ciblées. Les partenaires du projet seront des ONG nationales ou internationales de confiance avec lesquelles les parties prenantes ont déjà une expérience de travail.

La collaboration entre les différentes parties impliquées dans ce projet sera l'occasion de fédérer les nombreuses initiatives fragmentées dans la région du Liptako-Gourma afin d’augmenter l'impact des efforts dans les zones d'intervention. Le projet tient compte des différentes priorités/stratégies et établira les liens tout au long de sa mise en œuvre. Il sera exécuté sous la responsabilité d’un Coordinateur régional en étroite collaboration avec l’ALG et toutes les parties prenantes pour s’assurer de l'approche de partenariat participatif. Une équipe restreinte conjointe sera également mise en place sous la supervision de l’ALG. De plus, le projet sera complémentaire à d'autres initiatives menées dans les zones d'intervention au niveau communautaire. Le projet exploitera les synergies existantes avec d'autres projets en cours et étudiera à moyen terme comment harmoniser toutes ces initiatives et assurer la cohérence au sein du système des Nations Unies.

L'égalité des sexes, la responsabilisation et la non-discrimination seront intégrées dans toutes les interventions du projet et le partenariat avec ONUFEMMES, le HCDH et d'autres organismes compétents des Nations Unies dans le cadre de ce projet garantira que cela se passe ainsi à tous les niveaux. Le projet s'attaquera également aux questions d'autonomisation des femmes en mettant en œuvre des activités visant à accroître leur participation aux processus décisionnels aux niveaux communautaire, national et régional. Le projet intégrera donc en permanence des approches spécifiques basées sur le genre dans les résultats clés afin d'assurer un développement social et économique durable.

Pour la participation active de l'ALG et son rôle de responsable dans la mise en œuvre de certaines activités, le projet vise à renforcer les capacités existantes de l'ALG et à promouvoir son rôle d’acteur principal et compétent pour les activités de développement dans la région du Liptako-Gourma. Par conséquent, le projet conjoint permettra également de renforcer les capacités des communautés locales, sur divers thèmes liés aux objectifs du développement durable (ODD), notamment : Droits de l'homme, genre, sécurité humaine, résilience communautaire, bonne gouvernance, prévention et gestion des conflits et paix durable, intégration régionale et coopération transfrontalière, emploi des jeunes et migration illégale, lutte contre l'extrémisme violent et le trafic illégal, etc.

Compte tenu de la mise en œuvre dans une zone délimitée entre trois pays, le projet régional abordera les multiples défis transfrontaliers auxquels ces pays sont confrontés en termes de désintégration de la cohésion sociale, de sécurité, de gouvernance, de développement et de droits humains. Malgré la complexité et la diversité des défis décrits ci-dessus, ainsi que la convergence des agences des Nations Unies à l'appui de l'ALG, un soutien politique fort des acteurs nationaux, régionaux et internationaux serait nécessaire pour traiter les causes profondes de l'insécurité et du manque de développement dans la région. La réponse doit donc se concentrer sur la coopération transfrontalière régionale, le renforcement des capacités nationales et régionales, l'analyse commune des risques et le partage des informations.

Ce projet régional commun est un bon exemple de partenariat qui renforce le nexus humanitaire-développement-paix/sécurité. Il s'agit d'une initiative multi-agences du système des Nations Unies à l'appui d'une entité sous-régionale, ce qui est partie intégrante de la Stratégie des Nations Unies pour le Sahel. Cette convergence des agences sera une phase pilote qui pourrait être étendue à d'autres domaines.

 

 

Duties and Responsibilities

Résumé des tâches principales :

Sous l’autorité du Conseiller technique principal Paix et Sécurité, l’assistant (e) au programme aura pour mission, d’appuyer l’unité Paix et Sécurité dans tous les domaines relevant de la gestion du « Projet Régional Conjoint d’Appui à la mise en œuvre des Activités de Coopération Transfrontalières dans la région du Liptako-Gourma » notamment, dans :

  • L’élaboration des plans de travail et la mise en œuvre des activités du projet ;
  • Contribuer à la préparation des réunions dans le cadre du projet et rédaction des rapports ;
  • Produire les rapports des projets à temps à l’intention du PNUD et du bailleur et selon le format
  • Suivre les recommandations et plans d’action formulés au cours des réunions d’Unité et tout appui technique à la planification, à la négociation et à la revue du projet et s’assurer de leur mise en œuvre ;
  • Appui à la préparation du Plan de travail du projet ;
  • Préparation des missions et des déplacements en rédigeant les ordres de mission et en assurant le suivi avec le service des finances et celui des voyages, et participe aux missions de visite sur le terrain
  • Accompagnement des activités de renforcement des capacités et l’organisation des formations pertinentes pour les partenaires nationaux ;
  • Participation à la conception d'outils de suivi et d'évaluation des activités du projet ;
  • Le suivi du projet dans Atlas, l’analyse des risques, le suivi budgétaire ;
  • La collecte des leçons apprises pour le partage des connaissances et des informations sur le relèvement et la promotion des meilleures pratiques ;
  • Autres activités du bureau pays en lien avec Paix et Sécurité ;

 

 

Competencies

Valeurs fondamentales (Démontre une intégrité en accord avec les valeurs et les normes éthiques de l’ONU ; Montre une flexibilité et une adaptabilité aux aspects culturels, de genre, de religion, de race, de nationalité et d’âge)

Compétences Fonctionnelles :

Gestion des connaissances et apprentissage

(- Encourage la gestion des connaissances au sein du PNUD et crée un environnement propice à l’apprentissage, en prenant le leadership et en donnant l’exemple ;

- Poursuit activement son développement et sa formation personnelle dans un ou plusieurs domaines de pratique, met en œuvre son plan de formation et applique les compétences nouvellement acquises) 

Développement et efficacité opérationnelle (Capacité de mener une planification stratégique, et les activités de reporting ; Capacité de mener la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des programmes)

Professionnalisme (Excellentes aptitudes interpersonnelles et de communication ; Excellentes aptitudes analytiques de résolution de problèmes et d’écriture/rédaction ; Forte orientation vers le client et les services, ainsi qu’une souplesse avérée ; Capacité à travailler de manière autonome dans un environnement d’équipe ; Aptitude à accepter les contributions et à recevoir des orientations de plusieurs sources et créer une synthèse nécessaire pour aboutir à des résultats concrets ; Avoir une attention particulière pour les détails et capacité à travailler sous pression et à respecter les délais ; Avoir des capacités à assurer l’appropriation de plusieurs questions et produire des résultats mesurables et cohérents) 

Esprit d'équipe (Réel sens des relations humaines ; Aptitude à travailler dans un environnement pluriculturel et pluriethnique, en faisant preuve de tact et de respect de la diversité)

Aptitude à planifier et à organiser (Aptitude à établir des priorités et à définir, coordonner et suivre son propre plan de travail)

Gestion et leadership (Établit des rapports solides avec les clients, focalisés sur les résultats et la satisfaction du client. Répond de manière constructive aux appréciations. Aborde constamment le travail avec énergie et une attitude positive et constructive. Démontre de solides compétences en communication orale et écrite. Démontre une ouverture au changement et la capacité de gérer des situations complexes)

 

 

Required Skills and Experience

Education :

  • Maîtrise (Bac+4) sciences sociales, en Droit, en relations internationales, en gestion, en études du développement ou dans une autre discipline pertinente pour la Consolidation de la paix et la sécurité.
  • Des formations supplémentaires pertinentes pour le poste constituent un atout.
  • En l’absence d’un diplôme universitaire, le candidat devra pouvoir attester d’une expérience avérée de 5 ans minimum sur le même poste.

Expérience :

  • Au moins 5 années d'expérience professionnelle dans la planification, la mise en œuvre et la gestion de projets de développement liés à la consolidation de la paix et au relèvement ;
  • Disposer d’une expérience pratique et pertinente dans les domaines de la conception, le suivi et l’évaluation des projets de développement ;
  • Expérience dans les initiatives / projets de renforcement des capacités ;
  • Une expérience sur le terrain et des connaissances dans la consolidation de la paix ;
  • Une expérience dans un contexte d’insécurité au sahel ;
  • La connaissance et l'expérience des politiques, règles et règlements du PNUD et / ou du système des Nations Unies, des procédures, des pratiques et de la programmation constituent un avantage certain ;
  • La connaissance de la plateforme de gestion de projet en ligne (ATLAS) est un atout ;
  • Expérience avérée dans la gestion de programmes / initiatives de renforcement des capacités pour les fonctionnaires du gouvernement ;
  • Expérience de travail dans une organisation internationale et un environnement multiculturel.

Langues :

  • La maitrise du français (oral et écrit) est exigée ;
  • La connaissance des langues locales du territoire (entres autres Haoussa, Zarma) sera un atout supplémentaire.

 

 

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.