By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant-e en renforcement des capacités et des mécanismes des acteurs de la société civile dans le suivi alternatif des politiques publiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles (VFFF).

Port-au-Prince (Haiti)

  • Organization: UN WOMEN - United Nations Entity for Gender Equality and the Empowerment of Women
  • Location: Port-au-Prince (Haiti)
  • Grade: National Consultant - Locally recruited Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Women's Empowerment and Gender Mainstreaming
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
    • Civil Society and Local governance
    • Monitoring and Evaluation
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
    • Education, Learning and Training
  • Closing Date: 2021-06-21

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Background

En septembre 2017, l'UE et l'ONU ont lancé l’Initiative Spotlight (IS) qui est un partenariat conjoint ambitieux pour éliminer toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles dans le monde. Cette initiative s’inscrit dans le renforcement du partenariat mondial pour le développement, à travers, d’une part, la recherche de partenariats efficaces multi acteurs (gouvernement national, gouvernements locaux, société civile, secteur privé, entre autres) pour combattre le fléau de la violence faite aux Femmes et aux Filles (VFFF) et, d’autre part, à travers les efforts qui seront déployés dans le cadre d’une mobilisation de ressources afin de permettre la démultiplication de l’expérience Spotlight lors d’une deuxième phase du programme.

Haïti est l'un des pays des Caraïbes à bénéficier de cette initiative transformatrice. En effet, le pays est déclaré éligible au financement de l’Initiative Spotlight (IS) car il se distingue par un niveau élevé de violences basées sur le genre, et plus spécifiquement, les violences familiales faites aux femmes et aux filles, qui est le thème central pour Haïti. Le programme pays Spotlight Haïti ambitionne donc de créer un cadre permettant de protéger les femmes et les filles contre les violences familiales tels que le viol, l’inceste, le harcèlement sexuel et psychologiques, les privations et restrictions de libertés, les violences physiques et sexuelles, etc. Il a également pour ambition d’assurer une prise en charge holistique des femmes et filles survivantes de violences. Il met un accent particulier sur les besoins spécifiques des groupes exposés à de multiples formes de discriminations, y compris douze groupes cibles, comme les femmes âgées, les femmes et filles en situation d’exploitation sexuelle, les travailleuses domestiques, travailleuses migrantes, entre autres. En Haïti, el programme cible aussi 4 départements : Sud, Nord-est, Grand-Anse et la région métropolitaine de Port-au-Prince dans le département de l’Ouest.

Cette consultation s’inscrit dans le cadre du pilier 2 de l’Initiative Spotlight (Institution/Amélioration de la réponse institutionnelle aux VFFF) et contribue à la réalisation des résultats globaux suivants :  

  • Effet 2 : Les systèmes et institutions aux niveaux national et local planifient, financent et mettent en œuvre des programmes basés sur des données probantes qui préviennent et répondent aux violences faites aux femmes et filles, y compris la violence familiale et dans d'autres secteurs.
  • Produit 2.3: Les partenaires (parlementaires, hauts fonctionnaires et défenseurs des droits des femmes) aux niveaux national et/ou infranational disposent de connaissances, de capacités et d'outils accrus en matière de budgétisation sensible au genre pour mettre fin à la VFFF, notamment la violence familiale.

Activité 2.3.4 : Renforcement des capacités des acteurs de la société civile dans le suivi alternatif des politiques publiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles, & mise en place et dotation d'un groupe spécial de la société civile de suivi, d'évaluation et le reporting.Le l'objectif central de l’audit social et du suivi citoyen est de surveiller, suivre, analyser et évaluer la performance du gouvernement, rendant ainsi les agents publics responsables de leurs actions et décisions. En tant qu'évaluation de la performance du gouvernement, elle peut être considéré comme un mécanisme de contrôle ou redevabilité sociale de l’action gouvernemental. Ainsi, cette initiative s’inscrit dans les efforts pour améliorer la transparence et de la responsabilité des institutions gouvernementales dans la mise en œuvre effective des politiques publiques en VFFF, en renforçant la capacité de la société civile à remplir son rôle d’audit social et redevabilité verticale de l’action publique à travers le suivi citoyen des politique publiques. Pour être des agents efficaces de la responsabilité et redevabilité sociale, la société civile doit pouvoir accéder à l'information, collecter et analyser des données sur les politiques publiques, identifier des défis et des solutions en relation à la mise en œuvre des politiques, tenir le public informé sur l'état et résultats de la mise en œuvre, faire entendre leur voix et promouvoir une réponse des pouvoirs publics.

OBJECTIF GÉNÉRAL :

La présente mission vise, de manière globale, à doter les acteurs de la société civile, notamment des associations et réseaux de défense des droits des femmes, de meilleures capacités pour assurer le suivi alternatif des politiques publiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles (VFFF) ainsi que la mise en place d'un groupe spécial de la société civile de suivi, d'évaluation et de rapportage afin qu’ils puissent surveiller l’action gouvernementale dans la mise en œuvre et financement des politiques publiques de lutte contre les VFFF.

Duties and Responsibilities

OBJECTIFS SPECIFIQUES :

Les principaux objectifs spécifiques de cette mission sont les suivants :

  • Guide pour la mise en place d’un Groupe de Suivi Citoyen sur les Politiques en matière d’élimination des VFFF :

De manière participative avec des acteurs de la société civile et membres des réseaux de défense des droits des femmes, incluant les 4 OSC partenaires du pilier 6 menant des actions sur redevabilité, développer le Guide/Manuel Opérationnel du Groupe de Suivi Citoyen sur les Politiques Publiques en matière d’élimination des VFFF, contenant tous les éléments pour la mise en place et fonctionnement d’un groupe spécial de la société civile, y compris :

  1. Cadre conceptuel : concepts fondamentaux du suivi citoyen des politiques publiques dans le contexte de la redevabilité verticale et audit social, des VFFF et violences familiales et des politiques axées sur des résultats
  2. Approche : les objectifs et l’approche de suivi des politiques à adopter
  3. Le sujet du suivi : les différents types de politiques et les politiques préliminairement sélectionnées pour le suivi du groupe
  4. Le public cible : la définition de public qui sera ciblé pour la dissémination de l’information des politiques collectée et suivi par le groupe
  5. Les outils : les différents types d’outils pour collecter l’information des politiques (entretiens, sondages, citizen report cards, analyse budgétaire, enquêtes de suivi des dépenses publiques, évaluations de la prestation des services publics, identification des bonnes pratiques, collecte de documents et rapports des politiques, ateliers, groupes focus, forums, etc.) et les outils sélectionnés pour le groupe
  6. Les sources : les sources d’information sur les politiques, l’accès et les protocoles d’exchange d’information avec les entités qui les produisent/ acteurs des politiques gouvernementales
  7. Les partenaires stratégiques pour le suivi (gouvernement, autres pouvoirs de l’état, groupes de recherche et universités, OSCs, médias, agences de coopération, réseaux)
  8. Le processus et méthodologies du groupe : collecte, analyse, dissémination, formulation de recommandations, utilisation de l’information pour plaider au changement
  9. Les produits du groupe : bulletins, infographiques, rapports, analyses, etc.
  10. La structuration du groupe : option sélectionnée pour la structuration du groupe (e.g. suivi en tant que réseau de parties prenantes, une seule OSC, une unité avec personnel recruté, etc.)
  11. L’équipe de base et son fonctionnement : Fonctions du groupe, l’équipe de base nécessaire et le profil, rôles et responsabilités de chaque membre du Groupe.
  • Programme de Formation sur le suivi citoyen des politiques publiques de VFFF, intégrant :
    • Les critères de sélection et profil général des participants de la formation, y compris des mesures pour promouvoir la participation d’hommes et femmes par égal
    • Le contenu des modules de formation, sur la base du Guide/Manuel :
    • Le cadre conceptuel et types d’audit social et redevabilité de l’action gouvernemental dès la société civile (observatoires d’indicateurs de violence, suivi des politiques, analyse de la livraison de services publics, budgétisation participative, etc.)
  • Le cadre conceptuel des VFFF et violences familiales, et des politiques fondées sur des preuves et axées sur des résultats
  • Les engagements internationaux, le cadre légal et les politiques d’Haïti en égalité et VFFF
  • Le suivi citoyen des politiques publiques pour l’élimination des VFFF (approche, sujet, public, outils, source, partenaires, processus, produits, etc.)
  • Les instructions méthodologiques et matériel pédagogique de chaque module pour le formateur (pour futures réplications).
  • Des méthodes pour mesurer les besoins et niveaux des connaissances avant la formation et pour mesurer les connaissances et capacités acquises après les formations, avec des données désagrégées par sexe
  • L’identification des besoins de formations spécialisés pour le personnel qui intégrera et fera fonctionner le Groupe de Suivi Citoyen.
  • Réaliser la formation de 35 acteurs de la société civile et membres des associations et réseaux de défense des droits des femmes.
  • Stratégie pour la mise en place d'un groupe spécial de la société civile de suivi, d'évaluation et de rapportage
    • Bref mapping des structures ou réseaux existants similaires et une proposition du placement du Groupe dans ce contexte (sous en groupe/réseau existant ou en partenariat avec)
    • Elaborer le plan d’action du groupe spécial.

Définir les actions prioritaires pour la mise en place et le démarrage du groupe.

III. METHODOLOGIE

Sous l’autorité de la Représentante de l’ONU FEMMES, la supervision générale de la Programme Manager, en coordination avec la Programme Spécialiste et la supervision directe du chargé de projet Spotlight ONU Femmes, la/le/consultant/e proposera une méthodologie complète (y compris les techniques de renforcement des capacités/formation, les outils, etc.) Cette méthodologie devra contenir une brève feuille de route conforme à la durée de la mission selon les phases méthodologiques proposées ci-bas :

  • Phase-1 : Réunion de cadrage de la mission avec les personnes ressource d’ONU Femmes, les OSC partenaires sous le Spotlight appuyant des actions de redevabilité de l’action gouvernementale (partenaires pilier 6), entre autres, et avec le MCFDF, le cas échéant.
  • Phase 2 : Développement participatif du Guide ou Manuel du Groupe de Suivi Citoyen des politiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles.
  • Phase 3 : Développement du programme de formation.
  • Phase 4 : Renforcer les capacités des acteurs de la société civile.
  • Phase 4 : Développement et mise en œuvre d’une stratégie pour la mise en place du groupe spécial de la société civile de suivi, d’évaluation et de rapportage.

Le guide ou manuel pour la mise en place du groupe devra être réalisé de manière participative et consulté avec la société civile, particulièrement les responsables qui feront la gestion du groupe, pour qu’il reflète les éléments sélectionnés et accordés parmi les différentes types et options pour le suivi citoyen et soit un guide adapté et spécifique pour le fonctionnement de ce groupe en Haïti. 

La méthodologie devra prendre en compte les guides et les bonnes pratiques internationales en audit social et suivi citoyen,[1] ainsi qu’assurer que les critères et méthodes pour suivre et évaluer les politiques de VFFF sont en ligne avec les guides des Nations Unies pour législation[2] et politiques[3] de VFFF de qualité.

La méthodologie tiendra aussi compte :

  • Considérations sanitaires : Les activités doivent prendre en compte les mesures de protection relatives au COVID-19 pour les ateliers de formation face à face.

Principales limitations de la méthodologie : Les principales limitations de la méthodologie devront être identifiées et abordées en ce qui concerne leurs implications, ainsi que les étapes prises pour mitiger ces limitations.

IV. LIVRABLES

La consultation est sur la base de produits et est estimé de durer pendant une période de trois mois de manière non consécutifs.

No

Livrables

 

Domaines /Contenus/ Items

Cadre

Temporel

Calendrier de Paiement

1.

Rapport de démarrage

  • Réunion de cadrage de la mission avec les personnes ressource d’ONU Femmes, les OSC partenaires sous le Spotlight appuyant des actions de redevabilité de l’action gouvernementale (partenaires pilier 6), entre autres et avec le MCFDF, le cas échéant 
  • Méthodologie préliminaire et plan de travail / calendrier détaillé de chaque étape.

 

14 jours après la signature du contrat

 

Premier paiement 20 % après la validation du rapport de démarrage)

2.

Guide ou Manuel du Groupe de Suivi Citoyen des politiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles.;

  • Définition de l’approche, du contenu, des processus participatifs de mise en œuvre.
  • Critères de sélection et d’identification des différent.e.s participant.e.s à la formation.
  • Précisions sur la durée de la formation

22 jours après la signature du contrat

15% après validation du guide et du programme de la formation.

3.

Le Programme de formation

  • Définition de l’approche, du contenu, des processus participatifs de mise en œuvre.
  • Critères et profil général des participants de cette formation (et pour future formations), y compris des mesures pour promouvoir la participation d’hommes et femmes par égal
  • Précisions sur la durée de la formation
  • Instructions méthodologiques et matériel pédagogique de chaque module pour le formateur
  • Méthodes pour mesurer les besoins et niveaux des connaissances avant la formation et pour mesurer les connaissances et capacités acquises après les formations, avec des données désagrégées par sexe
  • Stratégie de pérennisation des formations

30 jours après la signature du contrat

3.

Atelier de formation des 35 acteurs de la societe civile sur le suivi alternatif des politiques publiques en matière d’élimination de la violence envers les femmes et les filles ;

  • Pré-test de la formation
  • Tenue de l’atelier de formation
  • Post-test sur les connaissances et capacités acquises
  • Evaluation finale de la formation (satisfaction de participants, leçons, bonnes pratiques, recommandations, etc.)

10 jours après la validation du manuel et des outils de formation

 

 

 

15% après validation du rapport de la formation.

4

Rapport de la formation

  • Un rapport final de la formation reprenant les éléments ci-hauts

5 jours après la formation

5.

Mise en place du groupe spécial de la société civile

  • Procédure de sélection des membres, 1ere réunion des membres, tdr du groupe

10 jours après la validation du rapport de la formation

20% après validation de la stratégie et du plan d’action  de mise en place du groupe.

7.

Plan d’actions du groupe spécial de la société civile assorti d’un budget

  • Plans d’actions et budget

10 jours après la validation du rapport de la formation

6.

Rapport final de la mission.

  • Rapport final de l’assistance technique comprenant, entre autres :
  • Les résultats obtenus
  • Étapes, processus et méthodologie utilisés
  • Leçons et recommandations et bonnes pratiques (selon le Plan et outils de Gestion de Connaissance du Spotlight)
  • Liste de toutes les personnes participantes a la formation

5 jours après la tenue de la dernière conférence

30% après la validation du rapport final.

 

[1] UNDP. 2011. A Practical Guide to Social Audit as a Participatory Tool to Strengthen Democratic Governance, Transparency, and Accountability.; UNDP. 2012. Social Accountability in a Changing Region-Actors and Mechanisms; CAFOD/Christian Aid/TROCAIRE. s/d. Monitoring Government Policies: A Toolkit for Civil Society Organizations in Africa.; Infosegura trainings on information management.

[2] Manuel de Législation sur la Violence à l’Égard des Femmes de l’ONU Femmes.

[3] Manuel sur les Plans Nationaux de Lutte Contre La Violence à l’Égard des Femmes d’ONU Femmes

Competencies

Valeurs fondamentales

  • Respect de la diversité.
  • Intégrité.
  • Professionnalisme.

Compétences de base :

  • Sensibilisation et sensibilité aux questions de genre ;
  • Redevabilité.
  • Résolution créative de problèmes.
  • Communication efficace.
  • Collaboration inclusive.
  • Engagement des parties prenantes.
  • Exemplarité.

Veuillez consulter ce lien pour plus d'informations sur les valeurs et compétences fondamentales d'ONU Femmes : http://www.unwomen.org/-/media/headquarters/attachments/sections/about%20us/employment/un-women-employment-values-and-competencies-definitions-en.pdf

Compétences fonctionnelles :

  • Capacité de diriger le processus d'examen des politiques en consultation avec les parties prenantes ;
  • Très bonne expérience en matière de genre.
  • Expérience de l'évaluation de l'impact des politiques, stratégies et mesures dans une perspective de genre.
  • Capacité à gérer le temps et à respecter des délais serrés.
  • Capacite à se concentre sur l'impact/résultat pour le client et à répondre positivement aux commentaires.
  • Attitude positive et constructive.
  • Solides compétences en communication orale et écrite.
  • Établit des relations solides avec les clients, se concentre sur l'impact et les résultats pour le client et répond positivement aux commentaires.
  • Aborde systématiquement le travail avec énergie et une attitude positive et constructive.
  • Démontre de solides compétences en communication orale et écrite.
  • Reste calme, en contrôle et de bonne humeur même sous pression.
  • Compétences avérées en matière de réseautage, d'organisation et de communication.

Required Skills and Experience

Education : 

  • Niveau minimum de Master en Sciences politiques, Droit, administration publique, ou autres domaines pertinents. Spécialisation/diplômes en violences faites aux femmes sera un avantage.

Expérience :

  • Au moins 7 ans d’expérience dans des initiatives de formation et développement de capacités sur des thématiques touchant à la redevabilité des pouvoirs publics, audit social et suivi citoyen de l’action gouvernementale, préférablement avec des organisations de la société civile féminines et sur droits de femmes.
  • Au moins 5 ans d’expérience en approches pour aborder et/ou intégrer la violence à l’égard des femmes et filles et/ou la discrimination contre des groupes vulnérables et marginalisés, de préférence au niveau de politiques publiques.
  • Expérience dans l’organisation, conception et facilitation d’atelier de formation, forums, débats et autres événements à grande échelle.
  • Expérience dans la conception, mise en place et/ou gestion de groupes ou mécanismes de suivi de la société civile similaires
  • Connaissance du contexte de développement Haïtien et expérience de travail en Haïti sera un avantage.
  • Expérience pertinente dans le contexte de programmes et projets de Nations Unies ou autres organisations de développement international sera un avantage.

Langage :

  • Maitrise du français.
  • Niveau avancé de l’anglais est requis.

 

V. DOCUMENTS A SOUMETTRE

Toutes les soumissions doivent se faire dans le système au plus tard le 28 mai 2021 à 23h59 heure locale. Toutefois, les offres technique et financière doivent être déposées à la même date par email à : info.haiti@unwomen.org. avec comme objet « Renforcement des capacités et des mécanismes des acteurs de la société civile dans le suivi alternatif des politiques publiques en matière d'élimination des violences contre les femmes et les filles (VFFF)». Toutes propositions reçues après la date et l’heure indiquées ne seront pas considérées. Aucune proposition ne peut être modifiée après la date et l’heure fixées pour la remise des propositions.

Le/la consultant(e) intéressé. e devra soumettre séparément leurs offres relatives à la proposition Technique et la proposition Financière. Les offres qui ne respecteront pas ces dispositions seront automatiquement éliminées.

Les deux offres (technique et financière) doivent être envoyées comme deux fichiers séparés. Toutefois, les offres financières devront être codées et seul(e)s les candidats-es dont les offres passeront l’étape technique seront contacté(e)s pour qu’ils-elles envoient le code pour ouvrir leurs offres financières. En cas de non-respect de ces instructions, ONU Femmes ne pourra en aucun cas être tenu responsable si la proposition est ouverte prématurément.

Proposition Technique :

  • Formulaire personnel de candidature ONU Femmes (P11) dûment rempli et signé (téléchargeable sur http://www.unwomen.org/about-us/employment);
  • Une lettre d’expression d’intérêt contenant la déclaration sur l’expérience et la qualification du candidat par rapport aux qualifications, à l’expérience et aux compétences requises.
  • Une proposition technique de 5 pages décrivant la compréhension de la mission et le plan de travail proposé avec un calendrier.

Proposition Financière

L’offre financière doit indiquer le coût global de la consultation, avec une description détaillée de toutes les charges y afférentes incluant les honoraires et tous les frais connexes (logistique des séances de formation, mobilisation des participants-tes et prévoir leurs frais de déplacements, etc.

VI. EVALUATION DES SOUMISSIONS

Les propositions techniques seront évaluées sur la base de leur conformité aux termes de référence, à l’aide des critères d’évaluation et du système de points plus bas. A la demande de la commission de sélection, les candidats.e.s devront fournir par écrit, dans le délai imparti, tous les renseignements complémentaires éventuellement nécessaires jugés utiles. Ces renseignements ne doivent en rien modifier l’offre de base.

Seules les propositions sélectionnées ayant obtenus un minimum de 70 points après analyse des propositions techniques seront considérées pour l’ouverture et l’évaluation financière. Les offres financières ne devront pas porter de signes indicatifs du/de la consultant.e.

Lorsqu’il y a une incohérence entre le prix unitaire et le prix total obtenu en multipliant le prix unitaire par la quantité, le prix unitaire cité fera foi, à moins que la commission d’évaluation estime qu’il s’agit d’une erreur grossière de virgule dans le prix unitaire auquel cas le prix total tel qu’il est présenté fera foi et le prix unitaire sera corrigé.

Les notes techniques (NT) et financières (NF) obtenues pour chaque candidat.e.s seront pondérées respectivement par les coefficients suivant :

  • 70% pour l’offre technique et opérationnelle
  • 30% pour l’offre financière

La note Globale (NG)= 0,70 * NT + 0,30* NF Le Contrat sera adjugé à l’offre ayant obtenu la note NG la plus élevée

EVALUATION DE LA SOUMISSION TECHNIQUE

(70% DE LA NOTE GLOBALE)

Points max

Critère 1 : Niveau minimum de Master en Sciences politiques, Droit, administration publique, ou autres domaines pertinents. Spécialisation/diplômes en violences faites aux femmes sera un avantage.

  • Master…………………………………………………………………………………………..………………….5 pts
  • Master et spécialisation/diplômes en VFFFF ……………………………...……………………………… 10 pts

 

10

Critère 2 : Au moins 7 ans d’expérience dans des initiatives de formation et développement de capacités sur des thématiques touchant à la redevabilité des pouvoirs publics, audit social et suivi citoyen de l’action gouvernementale, préférablement avec des organisations de la société civile féminines et sur droits de femmes.

  • 7 ans……………………………………………………………………………………………..……………….5 pts
  • 7 ans et plus……………………………………..…………………………………………….……..………...10 pts

 

 

10

Critère 3 : Au moins 5 ans d’expérience en approches pour aborder et/ou intégrer la violence à l’égard des femmes et filles et/ou la discrimination contre des groupes vulnérables et marginalisés, de préférence au niveau de politiques publiques

  • 5 ans……………………………………………………………………………………………….……………….5 pts
  • 5 ans et plus……………………………………..……………………………………..……….………….…...10 pts

 

 

10

Critère 4 : Expérience dans l’organisation, conception et facilitation d’atelier de formation, forums, débats et autres événements à grande échelle.

  • 5 ans..……………………..……………………………………………………………………………………10 pts
  • Plus de 5 ans…..………….……………………………………………..………….…………………..…….20 pts

20

Critère 5 : Expérience dans le développement de modules de formation sur des thématiques similaires.

  • Oui……….....…………………………………………………………………….………………….…..…10 pts
  • Non .....................………………………………………………………………………………….………   0 pts

10

Critere 6 : Connaissance du contexte de développement Haïtien et expérience de travail en Haïti sera un avantage.

  • Oui……….....………………………………………………………………………………..…….…..…5 pts
  • Non .....................…………………………………………………...…………………………………..  0 pts

5

Critère 7: Expérience pertinente dans le contexte de programmes et projets de Nations Unies ou autres organisations de développement international sera un avantage.

  • Oui……….....………………………………………………………………………..…….………….…..…5 pts
  • Non .....................…………………………………………………...………………………….………   0 pts

5

Critère 8: Méthodologie, son adéquation aux conditions et au calendrier du plan d’exécution

  • Les aspects importants de la tâche à accomplir ont-ils été traités de manière suffisamment détaillée ?...............................................................................................................................5 pts
  • Le contenu des tâches à accomplir est-il bien défini et correspond-il aux TOR ?....................................................................................................................................10 pts
  • La présentation est-elle claire et le déroulement des activités et la planification sont-ils logiques, réalistes et garantissent-ils une réalisation efficace du projet ? ..............................................15 pts

30

VII CONSIDERATIONS ETHIQUES

Il est important que la/le consultant/e prenne en considération diverses questions telles que la garantie de la sécurité des répondants et des intervieweurs; la protection de la vie privée et la confidentialité de l'entrevue; la prestation d'une formation spéciale sur les questions d'égalité des sexes et la violence aux membres de l’équipe, et la signature d’un code de bonne conduite (notamment l’engagement à n’avoir pas été impliqué dans les VBG, et de ne pas être impliqué dans les comportements contraires aux standards en matière de prévention contre les VBG) et protocoles contre l’exploitation sexuelle et abus (SEA), la fourniture d'un niveau minimal d'information ou de renvoi pour les répondants en situation de risque; et le soutien émotionnel et technique aux intervieweurs.

N.B. Les candidatures féminines qualifiées sont fortement encouragées.

 

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.