By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Expert(e) National(e) en Décentralisation, Développement Local et Cohésion Sociale.

Ouagadougou (Burkina Faso)

  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: Ouagadougou (Burkina Faso)
  • Grade: SB-4 (SC8/SC9), Service Contract, Local Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Democratic Governance
    • Development Cooperation and Sustainable Development Goals
    • Social Affairs
  • Closing Date: 2021-06-13

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Background

Le contexte du développement au Burkina Faso a radicalement évolué depuis 2017, avec une détérioration rapide de la situation sécuritaire, conduisant à la déclaration d’un état d’urgence en début 2019 dans 14 provinces du Nord et du Sahel. Les attaques répétées des groupes armés non-étatiques dans le Sahel, le Centre-Nord, le Nord et l’Est du pays ont de graves conséquences humanitaires. A la date du 10 novembre 2020 au Burkina Faso, il y a plus de 1 049 767 PDIs (16,54% d’hommes, 22,65% de femmes et 60,80% d’enfants). Cette montée de la radicalisation et l'extrémisme violent qui menace la stabilité et la sécurité au niveau national se caractérise par :

des attaques ciblées contre les représentants de l’État, des postes de police, des brigades de gendarmerie, des convois, des infrastructures publiques et des autorités locales,
des attaques de représailles contre les personnes soupçonnées d'avoir collaboré avec la police, contre les représentants de l’administration locale, les élus locaux, mais aussi contre la population civile, y compris des femmes et des enfants, des attaques liées à la prolifération de groupes d'autodéfense, etc.

Dans ce climat sécuritaire délétère, les femmes sont celles qui paient le plus lourd tribut car elles font souvent l’objet de viols, de violences sexuelles, de harcèlements et d’autres formes de Violences Basées sur le Genre (VBG). Les attaques terroristes des groupes armées non-étatiques ont également déclenché des conflits communautaires et des affrontements impliquant des groupes d’autodéfense, ce qui contribue à la détérioration de la cohésion sociale. Elles ont également mis à rude épreuve les systèmes de production agro-sylvo-pastorale tels que les innovations en matière d’intensification des exploitations agricoles et d’élevage, le pastoralisme avec de moins en moins la mobilité des animaux et des éleveurs et les difficultés d’accès aux zones pastorales aménagées.

Cette situation a contribué à détériorer le climat de confiance entre les autorités locales et les populations et représentent une menace supplémentaire contre la cohésion sociale. Cette crise de confiance est accentuée par les insuffisances des stratégies de développement passées, mises en œuvre par le gouvernement, qui ont donné l’impression aux populations du Sahel, du Nord et de l’Est qu’elles sont abandonnées à leur sort par l’État. Outre la dégradation des conditions sécuritaires, le pays est également confronté à des défis structurels, notamment dans des domaines tels que (i) la bonne gouvernance, la qualité et l’égalité d'accès aux services sociaux et le fonctionnement des institutions; (ii) la concurrence pour l'utilisation des terres et les conflits potentiels sur l'accès aux ressources naturelles ; (iii) l’accès restreint aux ressources et aux biens pour les jeunes et les femmes ; (iv) l'instabilité due au manque de possibilités d'emploi pour les jeunes et les femmes des zones rurales ; et (v) le risque de radicalisation des populations en raison de la marginalisation sociale et économique.

Face à cette situation, le soutien à l’échelle du Système des Nations Unies est ancré dans l’initiative « consolidation de la paix », lancée en février 2017. Cette initiative vise à soutenir le pays en abordant les moteurs de l’instabilité par des engagements politiques mettant l’accent sur le renforcement de la résilience, la cohésion sociale, la réconciliation nationale et des partenariats solides avec des acteurs clés.

Cette démarche répond aux recommandations faites par les Nations Unies suite à la mission inter-agences déployée dans le pays du 18 au 24 février 2019. Cette mission a en effet recommandé le renforcement de la présence conjointe des Nations Unies dans cinq localités prioritaires (Dori, Ouahigouya, Fada N’gourma, Kaya et Bobo Dioulasso). En outre, le PNUD envisage également d’avoir un bureau de projet à Dédougou dans la région de la Boucle du Mouhoun. C’est également dans le but de proposer des réponses fortes et adéquates à cette situation de crise que le Projet Gouvernance Locale et Cohésion Sociale (GoLCoS) est initié. C’est un projet de partenariat élaboré par le PNUD et le Gouvernement du Royaume des Pays-Bas en collaboration avec le Gouvernement Burkinabé. Il tire sa substance du PNDES (Plan National de Développement Économique et Social), de la Matrice d’Actions Prioritaires (MAP) et des référentiels du cycle III de la décentralisation (la vision, la politique nationale et la stratégie décennale 2017-2026 de la décentralisation).
Il s’inscrit dans le cadre de l’UNDAF 2018-2022 et le Programme Pays du PNUD 2018-2022. Il est rattaché au programme budgétaire « décentralisation » du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD).

Le projet Gouvernance Locale et Cohésion Sociale (GoLCoS) dans les régions du Centre- Est et de la Boucle du Mouhoun se fixe pour principal objectif de contribuer à renforcer la cohésion sociale par une gouvernance inclusive et participative dans 85 collectivités territoriales cibles dans les six Régions de la matrice d’actions prioritaires. Cet objectif contribue à l’atteinte de l’objectif principal poursuivi par le Cycle III de la décentralisation qui est de « mieux construire le développement du pays à partir de collectivités territoriales capables de produire des services publics locaux accessibles et de qualité et d’impulser le développement économique local ». C’est dans le cadre de la mise en œuvre du projet GoLCoS que le PNUD au Burkina Faso, lance un avis de recrutement d’Experts Nationaux en décentralisation, développement local et en cohésion sociale à Dédougou et Tenkodogo.

 

Duties and Responsibilities

Résumé des fonctions clés:

  • Planification, mise en œuvre et suivi des activités du projet
  • Promotion du Genre et de la cohésion sociale
  • Elaboration des rapports périodiques sur les performances du projet
  • Renforcement des capacités des acteurs et partage de connaissances
  • Mobilisation des ressources et maintien de partenariats stratégiques

1. Planification, mise en œuvre et suivi des activités du projet:

  • Coordonner et faciliter la mise en œuvre du projet dans la région ;
  • Préparer et soumettre pour approbation un plan de travail annuel intégrant de manière efficace le Genre ;
  • Planifier, coordonner et superviser les actions des partenaires et prestataires, chargés de la réalisation des activités du projet et vérifier la qualité de leurs prestations ;
  • Planifier et coordonner les missions des consultant(e)s nationaux et internationaux dans le cadre de la mise en œuvre du projet dans la région et en préparer les mandats détaillés, orienter leurs activités sur le terrain en fonction de leurs TdRs et vérifier la qualité de leurs rapports et prestations ;
  • Apporter l’appui nécessaire à toutes les missions du Bureau National du PNUD sur le terrain ;
  • Appuyer la mise en œuvre des activités d’appropriation sociale et politique de la décentralisation par les acteurs dans la zone d’intervention du projet ;
  • Garantir l’assurance qualité en matière de Genre dans la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités du projet ;
  • Sélectionner les moyens et les méthodes les plus efficaces à mettre en œuvre, et planifier les opérations de terrain pour assurer le bon déroulement de la mise en œuvre des activités ;
  • Identifier les besoins d’appuis techniques interne et externe et gérer les contributions des experts techniques à travers le développement de TdRs, plans de travail, et l’évaluation de leurs contributions ;
  • Examiner et approuver les demandes d’achats, voyages et déplacements, recrutement des experts/consultants/prestataires sur la base du plan de travail annuel approuvé, en s’assurant de la bonne exécution des dispositions de suivi et de contrôle interne ;
  • Assurer la bonne gestion des biens et équipements mis à la disposition dans le cadre de l’exécution du projet ;
  • Assurer une bonne coordination et une gestion efficace des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des activités du projet sur le terrain.

2. Promotion du genre et de la cohésion sociale:

  • Suivre et analyser le climat social y compris sous l’angle du Genre dans la région et identifier les germes potentiels de conflits ;
  • Identifier les richesses culturelles de la région et leur promotion comme facteurs de cohésion sociale ;
  • Identifier les activités pertinentes de la gouvernance locale, cohésion sociale et de consolidation de la paix, et développer les Termes de Référence (TdR) pour les interventions y relatives du PNUD.

3. Elaboration des rapports périodiques sur les performances du projet:

  • Préparer les rapports (mensuels, trimestriels, annuels, etc.), sur la mise en œuvre du projet, conformément au dispositif de Suivi et Evaluation et aux procédures du PNUD et de la Partie Nationale ;
  • Contribuer à la rédaction de rapports, Policy briefs, études de cas, leçons apprises et documents du PNUD relatifs au projet ;
  • Assurer effectivement la collecte, l’analyse et l'accès à l'information sur les activités et les résultats du projet ;  
  • Identifier les contraintes et proposer des alternatives/solutions (approches, modalités, apports, etc.) plus efficaces pour mieux atteindre les objectifs poursuivis ;
  • Donner régulièrement des informations sur l’évolution de la situation sécuritaire dans la zone d’intervention du projet ;
  • Renforcer la redevabilité de la gestion communale vis-à-vis de toutes les couches sociales de la population, y inclus les personnes déplacées internes ;
  • Renforcer la participation citoyenne et la représentativité des groupes spécifiques, notamment des femmes et des jeunes (y compris les PDI), dans les instances de la gestion des affaires locales ;
  • Améliorer la qualité des relations et le dialogue entre les populations, et entre les populations, les autorités locales et les FDS dans les zones cibles ;
  • Contribuer au développement et à la mise à disposition de l’ensemble des partenaires (gouvernement, collectivités territoriales, PTF, population, etc.) d’un système d’analyse de conflits et indexe de cohésion sociale en vue de contribuer à prévenir les conflits et à renforcer la cohésion sociale.

4. Renforcement des capacités des acteurs et partage de connaissances:

  • Identifier des partenaires locaux pour la mise en œuvre du projet et contribuer à leur formation et renforcement de capacités, sur des thématiques du genre et l’approche sensible aux conflits ;
  • Renforcer les capacités des acteurs locaux dans l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité de l’offre des services publics locaux ;
  • Renforcer les capacités des acteurs locaux dans l’amélioration de la planification, de la mise en œuvre et du suivi du développement local.

5. Mobilisation des ressources et maintien de partenariats stratégiques:

  • Identifier les opportunités de mobilisation de ressources et/ou contribuer à la formulation de propositions pour la mobilisation de partenariats techniques et financiers nécessaires à l’atteinte des résultats du projet ;
  • Contribuer à la réflexion stratégique du programme et du PNUD, à l’externe ou en interne, et participer à la visibilité et à la bonne image de la stratégie et des résultats du PNUD, à travers les différents résultats poursuivis ;
  • Coordonner les activités de communication axées sur les résultats du projet.

Impact des résultats:

Les principaux résultats ont un impact sur le succès du projet afin de pouvoir apporter des réponses à la situation de crise sociale actuelle tout en développant des initiatives pour la gouvernance locale, la prévention des conflits communautaires et le renforcement de la cohésion sociale.
 

Competencies

Compétences de base:

Démontrer et préserver l'éthique et l'intégrité
Démontrer un engagement ferme à l’égard de l’Organisation
Être capable de travailler dans une équipe multidisciplinaire et multiculturelle
Promeut la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD,
Bonne capacité dans l’organisation, la planification du travail et la gestion financière
Respect des délais impartis,
Aptitude à communiquer et à travailler en équipe
Faciliter et encourager une communication ouverte et efficace dans l'équipe
Efficacité dans le suivi des dossiers
Gérer les conflits

Compétences fonctionnelles :

Développement et efficacité opérationnelle:

  • Capacité à mener une planification stratégique, une gestion basée sur les résultats et la rédaction des rapports
  • Excellente connaissance des outils de la gestion centrée sur les résultats
  • Excellentes capacités de conception et d’analyse
  • Capacité à aller au-delà des procédures et pratiques établies, capacité d’innovation

Mobilisation des ressources et partenariat stratégique:

  • Analyser les informations/bases de données sur les donateurs potentiels et réels
  • Développer une base de données de profils de projets
  • Identifier les opportunités de propositions de projets à présenter aux donateurs
  • Solliciter des commentaires sur la prestation des services fournis et de la qualité de ceux-ci

Promouvoir l'apprentissage organisationnel et le partage des connaissances:

  • Générer de nouvelles idées et approches, rechercher de meilleures pratiques et proposer de nouvelles façons de faire plus efficaces
  • Documenter et analyser les stratégies innovantes et les nouvelles approches
  • Promouvoir la gestion des connaissances au PNUD et un environnement d’apprentissage dans le bureau à travers le leadership et l’exemple personnel.
  • Connaissances pratiques approfondies de la planification et des questions de développement interdisciplinaire
  • Générer de nouvelles idées et proposer de nouvelles façons de faire plus efficaces en encourageant la créativité et de l’innovation


 

Required Skills and Experience

Education:

  • Diplôme universitaire de Maitrise/Master (Bac + 4/5) dans les domaines de la Paix et Développement, Gestion des conflits, Droit, Sciences Politique, Sociologie, Sciences Humaines, Administration Générale avec une solide connaissance de la région d’intervention
  • Expérience dans la décentralisation, le développement local, la prévention et la gestion des conflits sociaux

Expérience:

  • Au moins cinq (05) ans d’expérience professionnelle prouvés dans la planification et la gestion des programmes et projets de développement intervenant dans la décentralisation, le développement local, la prévention et la gestion des conflits
  • Bonne compréhension de la dynamique d’ensemble du contexte ouest africain en général et burkinabé en particulier
  • Bonne compréhension du secteur de la gouvernance, de la décentralisation, du développement local et de la sécurité et de la problématique Genre
  • Expérience dans « l’analyse et l’intégration » du Genre dans la programmation et leur mise en œuvre des projets
  • Expérience dans l’utilisation des méthodes rapides et participatives, de la conception des études quantitatives, de l’échantillonnage et d’analyse de données
  • Excellentes capacités d’engagement et de relation avec les communautés (religieuses et coutumières), les autorité régionales et locales, les forces armées et de sécurité, les organisations de la société civile et les acteurs politiques
  • Être apte à effectuer des missions terrain même dans les zones dites sensibles
  • Bonne compréhension des outils d’analyse des conflits et de programmation sensible au conflit
  • Bonne connaissance des procédures du Gouvernement burkinabé et du PNUD en matière de gestion de programmes/projets
  • Avoir des capacités d’animation, de rédaction et de synthèse
  • Une expérience avec le Système des Nations Unies serait un atout
  • Maîtrise des logiciels informatiques : traitement de texte Word, Excel, SIG, Access, etc.
  • Expérience dans le renforcement des capacités des partenaires et agents d'exécution de programme et de projet.

Langues:

  • Très bonne maîtrise du Français et une bonne connaissance de l’Anglais.


Acte de Candidatures:

  • Les candidatures féminines sont fortement recommandées.

 

Lieu d'affectation:

  • Dédougou et Tenkodogo.


 

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.