By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant international pour appuyer le Gouvernement à effectuer la budgétisation des plans opérationnels pour les initiatives Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement (PFLMU) et l’Agenda First Food

Niamey (Niger)

  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Niamey (Niger)
  • Grade: Consultant - Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Nutrition
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
  • Closing Date: 2021-10-21

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

L’objectif est d’apporter l’appui au Gouvernement du Niger à effectuer la budgétisation des plans opérationnels pour les initiatives Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement (PFLMU) et l’Agenda First Food

Contexte et justification :

Une bonne nutrition est essentielle pour la croissance et le développement de l'enfant, ce qui est primordial pour atteindre son plein potentiel. Cependant, la malnutrition demeure un problème majeur de santé publique au Niger. En effet, près d’un enfant de moins de 5 ans sur deux souffre d’un retard de croissance tandis que 12.7% sont émaciés et 63.3 % anémiés avec des disparités régionales. La malnutrition a plusieurs conséquences et contribue à la morbidité et mortalité chez les enfants de moins de cinq ans et a des répercussions sur le développement psychomoteur, les capacités d'apprentissage et la productivité à long terme des individus. Les pratiques alimentaires inappropriées constituent un des facteurs contribuant au retard de croissance et à toute autres formes de malnutrition (Black et al.2013 ; Stewart, Iannotti, Dewey, Michaelsen et Onyango, 2013).
Au Niger, les pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant sont généralement inadaptées. En effet, un seul enfant sur cinq (21,1 %) est exclusivement allaité jusqu’à l’âge de six (SMART,2020) et ce taux était resté le même que celui de 2019 (SMART,2019). Bien que ce taux reste très bas, les tendances ont beaucoup évolué si on compare la situation des deux dernières décennies : Il était de 1.1% en 2000 (MICS, 2000), 8.8% en 2006 (EDS,2006) et de23% en 2012(EDS, 2012). L’analyse des données de SMART 2020 montrent que ce taux serait à 56,6% si les enfants n’avaient pas reçu l’eau avant l’âge de six mois.
L’alimentation de complément pour les enfants de 6-23 mois reste largement peu diversifiée avec seulement 13.8% qui ont eu accès à un régime diversifié. Seulement). Comparativement aux années antérieures, la proportion des enfants ayant un régime alimentaire diversifié a augmenté. Elle était de 6.3% en 2019 (SMART 2019) de 14,2% en 2018 (SMART 2018), et de 8.7% en 2012 (EDSN 2012). Ces constats montrent que depuis plusieurs années l’alimentation de complément chez les enfants de 6-23 mois est resté à un niveau faible à cause d’une alimentation non diversifiée chez les enfants de 6 à 23 mois. Les principaux déterminants pour une alimentation de complément adéquate incluent la disponibilité et l’accessibilité limités aux aliments adéquats, aux services de qualité, les croyances et normes sociales, l’hygiène et assainissement du milieu, etc. La pandémie de Covid-19 pourrait exacerber ce tableau déjà peu reluisant avec un impact sur la disponibilité et accès limités aux aliments de qualité.
A la vue des indicateurs des pratiques ANJE qui évoluent en dents de scie, une analyse des goulots d'étranglement menée par l'UNICEF WCARO en 2015 a montré que dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC), les principaux obstacles sont liés à l'allaitement maternel exclusif (principalement le fait de donner l’eau aux enfants de 0 à 6 mois) tandis que l'alimentation de complément est entravée par la diversité insuffisante de l'alimentation des enfants de 6 à 23 mois
En plus, l’UNICEF a défini des résultats clés pour les enfants (KRC) dont le KRC#2 en rapport avec la réduction du stunting et les évidences ont montré que les interventions de promotion de l’ANJE contribuent à l’atteinte de KRC#2. Pour ce fait, la promotion de l’allaitement avec un focus sur l’élimination de l’eau ainsi que l’amélioration de la diversité alimentaire chez les enfants de 6-23 mois sont des priorité globales, régionales et nationale pour le KRC#2.
C’est ainsi que l’UNICEF en collaboration avec Alive and Thrive et l’OMS ont lancé une initiative régionale nommée ‘Plus Fort Avec le Lait Maternel Uniquement’ en Afrique de l’Ouest et du Centre, initiative qui a été lancé officiellement au Niger en Aout 2020 au niveau national. Cette initiative vise à arrêter la pratique courante de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois et ainsi accroitre la proportion de nourrissons qui reçoivent le lait maternel uniquement dès la naissance et pour les six premiers mois de la vie. L’UNICEF au niveau global a aussi élaboré un cadre d’actions pour améliorer l’alimentation des jeunes enfants qui doit donner l’orientation stratégique pour les actions visant à améliorer l’alimentation des jeunes enfants suivant l’approche systémique, cadre qui a été validé en Février 2020 au niveau de la région de WCAR, cadre qui est en cours d’adaptation au Niger. Ainsi, pour s’assurer d’une bonne mise en œuvre de ces initiatives, il est opportun de développer des plans opérationnels multisectoriels pour l’initiative PFLMU et pour l’agenda first food sur une période de 5 ans, 2021-2025 qui doivent être en lien avec le plan de la PNSN. Ces plans sont déjà en cours d’élaboration par l’équipe nationale avec l’appui de l’UNICEF et de Alive&Thrive en collaboration avec les autres agences des Nations Unies (FAO, OMS, PAM). Pour cela, il sera aussi opportun de les budgétiser en vue d’estimer le cout des interventions requises pour la mise en œuvre de ces initiatives, ce qui permettra de mobiliser les ressources nécessaires vers l’atteintes des résultats escomptés.
Un consultant International est recherché pour apporter un appui au gouvernement dans la conduite de ce travail de budgétisation des interventions prioritaires qui seront définis pour ces plans opérationnels PFLMU et Agenda First Food en vue d’estimer leurs couts ce qui servirait de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de ces initiatives.

Objectifs :

L’objectif est d’apporter l’appui au Gouvernement du Niger à effectuer la budgétisation des plans opérationnels pour les initiatives Plus Fort avec le Lait Maternel Uniquement (PFLMU) et l’Agenda First Food

Activités :

• Participer dans les ateliers de finalisation des plans opérationnels pour l’initiative PFLMU et de l’Agenda First Food.
• Définir la méthodologie d’estimation des couts et d’en discuter avec toutes les parties prenantes y compris pour le niveau central et décentralisé pour un consensus mutuel de tout le monde.
• Déterminer les couts estimatifs de chaque axe prioritaire des actions pour le plan opérationnel PFLMU
• Déterminer les couts estimatifs de chaque axe prioritaire des actions pour le plan opérationnel de l’Agenda first food en fonction des 4 systèmes (Santé, alimentaires, WASH, Protection Sociale)
• Déterminer les couts estimatifs des actions de monitorage des progrès vers l’atteinte des résultats attendus au niveau national et régional aussi bien pour l’initiative PFLMU que pour l’agenda First Food.
• Faciliter un atelier de validation des plans budgétisés.

Méthodologie :

Le (la)Consultant va procéder à :
L’analyse et l’estimation des couts des interventions de l’initiative PLLMU et Agenda First Food au Niger. Il (elle) doit faire une revue documentaire, concertation et discussion avec une équipe cadre du Gouvernement (Ministère de la Santé Publique, des 3N, Ministre des Finances, Agriculture, Eau et Assainissement) de l’UNICEF et des agences des NU (FAO, PAM, OMS, FNUAP, ONUFEMME) ainsi qu’autres partenaires concernés y compris du secteur publiques et privées qui interviennent dans le domaine de la promotion de l’allaitement maternel et la diversité alimentaire. Il(elle) doit s’assurer que le processus soit inclusif et participatif en respectant le caractère multisectoriel s’alignant sur la Politique Nationale Multisectorielle de sécurité Nutritionnelle (PNSN). Les aspects genre/dynamiques hommes-femmes devront être prise en compte. Il(elle) va travailler sous la supervision du Nutrition Manager en charge de ECN & Nutrition maternelle et scolaire. Il (elle) sera basé à l’UNICEF Niamey et travaillera

Critères d’évaluation technique (1) et financière (2) :

1) Expérience spécifique professionnelle ; Compétences spécifiques ; Expertises spécifiques ; Connaissances spécifiques ; L’offre technique sera notée sur 70 avec un seuil de passage de 50.
Le travail sera fait par un consultant international avec les compétences et expérience avérées dans l’estimation des couts « costing » des plans multisectoriels de nutrition avec un accent sur les interventions de promotions de l’allaitement exclusif et de la diversité alimentaire ainsi que des interventions sensibles à la nutrition (sécurité alimentaire, eau et assainissement, protection sociale,). Il doit aussi avoir une expérience dans l’animation des ateliers de haut niveau, et dans la gestion des programmes de Nutrition et dans le suivi et evaluation.

Le consultant doit soumettre une offre technique comprenant les données suivantes :

  • Note introductive ;
  • CV ;
  • P11 obligatoire (Download File P11 Form.docx) ;
  • Une proposition d’un plan et chronogramme de travail ;
  • Une proposition de la méthodologie de la conduite de chaque étape de travail ;
  • 3 personnes de références.

2) Le consultant doit soumettre une offre financière : l’offre financière la plus basse obtient le maximum de la note financière. Les autres offres ayant passé le seuil technique requis recevront des notes inversement proportionnelles à l’offre la plus basse.

Qualifications:

  • Avoir un diplome de Maîtrise en nutrition, santé et/ou suivi et évaluation ;
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine programmatique sur la nutrition et Suivi et évaluation ;
  • Avoir une expérience avérée dans l’estimation des couts « costing » des plans multisectoriels de nutrition avec un accent sur les interventions de promotions de l’allaitement exclusif et de la diversité alimentaire ainsi que des interventions sensibles à la nutrition (sécurité alimentaire, eau et assainissement, protection sociale,) ;
  • Avoir une expérience dans l’animation des ateliers de haut ;
  • Avoir une expérience, dans la gestion des programmes de Nutrition et dans le suivi et évaluation ;
  • Être familier(e) avec le contexte du Niger ;
  • Avoir la capacité de travailler avec les partenaires du gouvernement, ONG, Agences Onusiennes, le secteur privé ainsi que les communautés ;
  • Avoir des capacités de synthèse et de rédaction de documents de grande qualité en français ;
  • La maîtrise du français est exigée. La connaissance d’au moins une langue locale et de l’anglais constitue un atout.

Description du travail

Tâches/Etapes :

Résultats/produits :

Calendrier exécution

Élaborer chronogramme de travail détaillé incluant les besoins nécessaires.

Plan de travail et Chronogramme validée.

 

 

5 jours

Revue documentaire

Définir la méthodologie d’estimation des couts et d’en discuter avec toutes les parties prenantes y compris pour le niveau central et décentralisé pour un consensus mutuel de tout le monde

Le rapport de l’atelier de concertation est disponible et la méthodologie de travail est validé

15 jours

Déterminer les couts estimatifs de chaque axe prioritaire des actions pour le plan opérationnel PFLMU

Le plan opérationnel PFLMU budgétisé sur les 5 années est validé

20 jours

Déterminer les couts estimatifs de chaque axe prioritaire des actions pour le plan opérationnel de l’Agenda first food en fonction des 4 systèmes (Santé, alimentaires, WASH, Protection Sociale)

Le plan opérationnel budgétisé de l’Agenda first Food en fonction des 4 systèmes (Santé, alimentaires, WASH, Protection Sociale) sur 5 ans est validé.

20 jours

Déterminer les couts estimatifs des actions de monitorage des progrès vers l’atteinte des résultats attendus au niveau national et régional aussi bien pour l’initiative PFLMU que pour l’agenda First Food

Un rapport sur les couts estimatifs des actions de monitorage des progrès vers l’atteinte des résultats attendus est disponible

10 jours

Faciliter un atelier de validation des plans budgétisés.

Atelier de validation est organisé et les inputs des participants intégrés dans les documents

5 jours

Soumission du rapport final

Rapport final est soumis

1 jours

Total

 

66 jours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NB : UNICEF est engagé à promouvoir la diversité et l'inclusion au sein de son personnel, et encourage fortement les candidatures féminines et masculines de toutes origines nationales, ethniques et religieuses, y compris les personnes vivant avec un handicap, de postuler.

UNICEF applique la politique de tolérance zéro à l’égard de l’abus et de l’exploitation sexuels, ainsi que de tout autre type de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel et la discrimination. Tout candidat considéré pour un recrutement fera l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents.

Seuls(es) les candidats(es) présélectionnés(es) seront contactés.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.