By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Associe (e) au programme Nutrition Cap-Haitien

Haiti (Haiti)

  • Organization: WFP - World Food Programme
  • Location: Haiti (Haiti)
  • Grade: Level not specified
  • Occupational Groups:
    • Nutrition
    • Project and Programme Management
    • Medical Technology (Med Tech)
    • Climate Change
  • Closing Date: 2021-10-23

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Le PAM recherche des candidats  intègres et  professionnelles partageant nos principes humanitaires.
La sélection du personnel se fait sur une base concurrentielle et nous nous engageons à promouvoir la diversité et l'équilibre entre les sexes.

 

 

Conformément aux politiques en vigueur au sein des Nations Unies, les candidatures féminines sont vivement encouragées

 

 

 

Titre du Poste         : Associé( e) au Programme

 

Type de Contrat     : Accord de Services Spéciaux

 

Lieu d’affection      : Cap-Haitien

 

Niveau du Poste    : SSA 6

 

Durée                     :  6 mois 

 

Nombre de position: 1

 

Unité                      :  Nutrition 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________

A  PROPOS DU PAM

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est la plus grande agence humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde. Le PAM œuvre pour un monde où chaque homme, femme et enfant a accès en permanence à suffisamment de nourriture pour mener une vie saine et active.

 

 

Contexte Organisationnel

 

L’Indice de Développement Humain (IDH) d’Haïti se trouve au rang 170 sur 189 pays en 2020. Les taux d’extrême pauvreté et de pauvreté sont élevés et leur cause est multidimensionnelle. Cette pauvreté se manifeste notamment par des taux d’analphabétisation élevés, une espérance de vie de 63.29 ans en 2017, une mortalité infantile élevée et d’importantes inégalités entre les sexes. Une grande majorité de la population n’a pas accès aux services de base tels que l’eau potable, l’électricité, assainissement et couverture maladie.

Selon la dernière analyse de la classification intégrée des phases de sécurité alimentaire (IPC) réalisée en Haïti (septembre 2020), 4 millions de personnes étaient confrontées à une insécurité alimentaire aiguë élevée (IPC phase 3 et 4) entre août et février 2021, dont 900 000 personnes en IPC phase 4 (urgence). De mars à juin 2021, cette analyse prévoyait une aggravation de la situation, avec 4,4 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë élevée et 1,2 million de personnes en phase 4 du CIP.

Par ailleurs, la crise liée au COVID-19 au niveau mondial a un impact sur les marchés, les mouvements des personnes et les moyens d’existence des ménages en situation de vulnérabilités, entre autres. Les inégalités entre les genres qui découlent du construit social et renforce de rôles respectifs assignes aux femmes et aux hommes déterminent de quelle manière les femmes, les hommes, les filles et les garçons sout touchées et leur capacité de faire face aux crises alimentaires.

Ainsi, le PAM a revu sa stratégie de réponse élaborée fin 2019 et compte désormais assister environ 900,000 personnes à travers le pays en 2021 avec toujours une assistance en vivres et transferts monétaires destinées aux ménages vulnérables des zones en IPC3+, complétée par des activités de communication pour le changement de comportement en nutrition, hygiène et genre. Par ailleurs, les projets résilience du PAM se sont amplifiés depuis l’année 2019 avec l’obtention de nouvelles sources de financements sur le long terme. Ensuite, le PAM continue de soutenir jusqu’à 300 000 filles et garçons de l’âge scolaire lors de l’année académique 2020-2021 dans le programme d’alimentation scolaire à travers de pays.

 

La multiplication des opérations entraine un besoin supplémentaire en ressources humaines, notamment pour garantir une bonne mise en œuvre des activités de prévention de la malnutrition et aussi la prise en compte du genre et de la protection au sein de nos interventions, en conformément avec la politique de genre du PAM (2015-2020) et en matière de protection et d’obligation redditionnelle (2020). De plus, de manière générale les bailleurs de fond mettent de plus en plus l’accent sur la prise en compte du genre et de la protection dans toutes phases de programmation de nos actions (analyses, conceptualisation, mise en œuvre, suivi etc.).

 

Le PAM requiert alors d’Adjoint (e) au Programme spécialisé(e) en nutrition, hygiène et genre, au niveau du sous bureau de Cap haïtien, afin d’appuyer en priorité les activités sensibles à la nutrition, à l’hygiène et au genre au sein des interventions l’unité Programmes, au sein des départements du Nord, du Nord Ouest, de l’Artibonite et du Nord Est.  

 

Responsabilités Générales

 

Sous la supervision directe du Chef du sous bureau de Cap haïtien, l’Assistant(e) au Programme Senior focalisera son travail sur les activités sensibles à la nutrition, hygiène et genre menées dans le cadre des interventions d’urgence, de résilience, de cantines scolaires et de filets de protection sociale. La personne sera également sous la supervision technique de la responsable des activités nutrition/hygiène et de la responsable Genre et Protection. La personne devra :

 

  1. Apporter un support au bureau-pays du PAM en Haiti pour la mise en œuvre d’interventions sensibles à la nutrition/hygiène, transformatifs au genre dans la mesure du possible, de communication pour le changement de comportement (SBCC), dans le cadre des différents programmes. Appuyer dans la mise en œuvre des accords de partenariat (FLA) signés avec les partenaires coopérants en veillant à la qualité des activités de nutrition/hygiène :
    1. A fréquence mensuelle, créer un plan de suivi des activités de nutrition/hygiène et genre, sur la base des planifications avec les partenaires. Effectuer des déplacements sur ces activités et suggérer les déploiements des agent/e/s de suivi sur le terrain.
    2. Assurer le suivi de ces activités en informant le cas échéant de tout changement dans les planifications stratégies et/ou programmatiques, ou les difficultés rencontrées par les partenaires sur le terrain. Assurer le respect de la protection des bénéficiaires et des staffs sur le terrain.
    3. Appuyer les partenaires de mise en œuvre dans le développement de protocoles de collaboration avec les Directions Sanitaire (DS) départementales, visant à engager les agent(e)s de santé communautaires polyvalent(e)s (ASCP) pour la mise en œuvre des activités. Accompagner les partenaires lors des réunions de coordination avec les DS, et les appuyer pour déterminer la stratégie d’intervention adaptée au contexte socioculturel d’intervention et basée sur les dynamiques du genre existant dans les zones d’interventions, et fixer une planification précise de mise en œuvre avec les DS.  Participer aux groupes de travail et secteurs nutrition et genre au niveau du Grand Nord.
    4. De concert avec l’équipe Genre au sein du bureau pays, supporter les équipes partenaires et les ASCP pour le renforcement des connaissances, la nutrition/l’hygiène, genre et protection. Soutenir les partenaires pour le développement de spots audio de sensibilisation, l’organisation d’activités de théâtre forum, la meilleure mobilisation des bénéficiaires selon leurs besoins et capacités, le respect des mesures de protection COVID19, les canaux de communication de leurs préférences pour porter les plaintes et/ou demander les informations au PAM, le rapportage des résultats, données de dépistage et la gestion financière des budgets de ces mesures d’accompagnement. L’appui se fait d’une façon régulière à travers des visites sur le terrain, réunions, formations et rappels ad-hoc pour des problèmes constatés.
    5. Fournir un appui pour les consultations avec la population ciblées lors de la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités, de par l’organisation de phases formatives (focus groups avec les bénéficiaires, leaders communautaires, représentatives des organisations de sociétés civiles, y inclus les organisations de droits de femmes, organisations de la jeunesse etc),

 

  1. De  par sa connaissance du terrain, l’adjoint (e) au programme sera force de proposition auprès du bureau de Port au Prince, pour de nouvelles activités sensibles à la nutrition/hygiène, genre et protection adaptées au contexte d’intervention. Si des problèmes de mise en œuvre sont rencontrés sur le terrain, la personne proposera des activités alternatives en vue d’assurer les mesures d’accompagnement en accordance avec les capacités, les vulnérabilités et les besoins de la population affectée.  De plus, appuyer l’équipe du Programme sur la documentation des bonnes pratiques et leçons apprises afin d’évoluer la stratégie SBCC de bureau-pays selon les expériences.

 

  1. Avec le support des responsables nutrition/hygiène et genre du bureau de Port au Prince, contribuer au renforcement des capacités et des agents de suivi du sous bureau du Cap Haïtien, à travers de formations, sur les techniques de sensibilisation communautaires en nutrition, hygiène, genre, et protection sur le respect des normes de protection des bénéficiaires ainsi que sur les techniques de dépistages à l’aide du MUAC.

 

  1. Participer aux réunions de coordinations organisées par les officier/è/s de programmes de Port au Prince afin de renforcer aussi la coordination entre les antennes de terrain et le bureau de Port au Prince. Appuyer l’organisation des missions de suivi du personnel de Prince et des visites VIP/bailleurs sur le terrain en proposant un agenda, coordonnant avec les partenaires de mise en œuvre et tous les aspects logistiques relatifs à ces visites.

 

  1. Réaliser les demandes d’avance opérationnelle et les budgets pour la réalisation des activités sur le terrain et les soumettre au Chef de bureau du Cap Haitien pour approbation et signature, ainsi que la vérification de dépense liée aux activités SBCC genre, nutrition et hygiène et toute autre démarche administrative liée à cette mise en œuvre (contrat casual labor par exemple).

 

  1. Réaliser, sur demande de son superviseur, toutes autres tâches visant à la bonne marche des activités, surtout en temps d’urgence.

 

 

Qualifications Requises.

 

Éducation

 

Avoir au minimum un diplôme de fin d’études secondaires (BAC) et un Bac +3 en gestion des projets de santé, nutrition, science sociale ou tout autre diplôme en lien avec les responsabilités à assumer. Une maitrise en genre est un atout

 

Expériences

 

  • Avoir une expérience professionnelle d’au moins quatre (4) ans dans la gestion et la mise en œuvre de projets urgences ou développement. Des expériences au sein du Système des Nations Unies ou dans des ONGs sont souhaitables.
  • Avoir une expérience d’au moins deux (2) ans dans la mise en œuvre de projets de prévention de la malnutrition, avec une dimension genre au niveau communautaire.
  • Avoir une expérience de collaboration/ coordination avec les représentatifs étatiques. Une expérience de coordination avec les Directions Sanitaires départementales est souhaitable.
  • Une expérience de terrain dans les départements du Nord et/ou une location géographique similaire souhaitable.

 

Autres compétences et expérience désirées

 

  • Connaissances en programmes sensibles à la nutrition et le genre.
  • Connaissances en réalisation d’activités d’urgence, cantines scolaires et résilience souhaitables.
  • Maîtrise des principaux logiciels informatiques.
  • Forte motivation pour exercer les responsabilités requises.
  • Capacités de négociation et de résolution des problèmes.
  • Capacités à travailler en équipe et communiquer aisément et de collaborer avec les différentes parties prenantes, y inclus les institutions publiques, les partenaires de mise en œuvre, la société civile et la communauté.
  • Capacités de leadership et faire preuve d’initiative.
  • Habitude de travail en équipe avec staff national et international (environnement multiculturel)
  • Engagement pour travailler parfois en dehors des horaires officiels de bureau.

 

Langues

 

  • Très bonne maîtrise du français et du créole (écrit, parlé, lu)
  • La connaissance de l’anglais est un atout

 

 

NB: Les coordonnées des personnes / institution citées en référence dans le CV devront contenir une adresse électronique, et numéro de téléphone valide.

 Les candidats doivent être de nationalité Haitienne

 

 

Date limite de soumission de candidature :   22 octobre 2021

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.