By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Recrutement d’un consultant National pour l’évaluation à mi-parcours du projet Eléphant - Mopti, Douentza, Tombouctou et Bamako, MALI

Bamako

  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: Bamako
  • Grade: National Consultant - Locally recruited Contractors Agreement
  • Occupational Groups:
    • Monitoring and Evaluation
    • Project and Programme Management
  • Closing Date: 2022-07-01

Background

Conformément aux politiques et procédures de suivi et d’évaluation du PNUD et du FEM, tous les projets de moyenne ou grande envergure soutenus par le PNUD et financés par le FEM doivent faire l’objet d’une évaluation à mi-parcours au cours de la mise en œuvre. Ces termes de référence (TOR) énoncent les attentes d'une évaluation à mi-parcours du projet « Gestion communautaire des ressources naturelles qui résout les conflits, améliore les moyens de subsistance et restaure les écosystèmes dans l’ensemble de l’aire de répartition des éléphants » PIMS N° 5778 » appelé couramment projet éléphant.

Le Projet Eléphant au Mali est une initiative conjointe du Gouvernement du Mali et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et du FEM destiné à protéger les éléphants du Mali dans des sites clés et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés locales qui vivent le long de la route de migration afin de réduire les conflits entre les hommes et les éléphants.

L’objectif du projet est de protéger les éléphants du Mali dans des sites clés et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés locales qui vivent le long de la route de migration afin de réduire les conflits entre les hommes et les éléphants. L’objectif sera atteint grâce à la mise en œuvre de quatre composantes :

 Composante 1 : Renforcement du cadre législatif et de la capacité nationale à lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages ;

Composante 2 : Protection des éléphants du Gourma contre le braconnage et la sécurisation des routes migratoires saisonnières et des habitats clés ;

Composante 3 : Gestion Communautaire des Ressources Naturelles (GCRN) dans l’habitat de l’éléphant du Gourma ;

Composante 4 : Intégration des considérations de parité hommes-femmes, la gestion des connaissances et le suivi et l’évaluation.

Ce projet fait partie de l’approche programmatique du FEM visant à prévenir l’extinction des espèces menacées connues et s’inscrit dans le cadre du Partenariat mondial du FEM portant sur la conservation de la faune sauvage et la prévention de la criminalité pour le développement durable. Dans le cadre de ce programme, la gestion coordonnée des connaissances et la collaboration des différents projets seront assurées grâce à la coordination du programme mondial de la faune sauvage.

L’examen à mi-parcours évaluera les progrès accomplis vers la réalisation des objectifs et des résultats du projet, tels qu’énoncés dans le Document de projet, et mesurera les premiers signes de réussite ou d’échec du projet, de manière à définir les changements qu’il faut opérer pour remettre le projet sur la voie de la réalisation des résultats escomptés. L’examen à mi-parcours examinera aussi la stratégie du projet et les risques concernant sa durabilité pour favoriser l’amélioration globale des programmes du PNUD.  

Duties and Responsibilities

Une approche et une méthode globales[1] pour la réalisation des évaluations à mis de projets soutenus par le PNUD et financés par le FEM se sont développées au fil du temps. L’évaluateur doit articuler les efforts d’évaluation autour des critères de pertinence, d’efficacité, d’efficience, de durabilité et d’impact, comme défini et expliqué dans les directives du PNUD pour la réalisation des évaluations finales des projets soutenus par le PNUD et financés par le FEM. Une série de questions couvrant chacun de ces critères ont été rédigées et sont incluses dans ces termes de référence. L’évaluateur doit modifier, remplir et soumettre ce tableau dans le cadre d’un rapport initial d’évaluation et le joindre au rapport final en annexe. 

L’évaluation doit fournir des informations factuelles qui sont crédibles, fiables et utiles. L’évaluateur doit adopter une approche participative et consultative garantissant une collaboration étroite avec les homologues du gouvernement, en particulier avec le point focal opérationnel du FEM, le bureau de pays du PNUD, l’équipe chargée du projet, le conseiller technique du PNUD-FEM au niveau régional et les principales parties prenantes. L'évaluateur devrait effectuer une mission sur le terrain au Mali, y compris à, Mopti et BamakoCompte tenu des contraintes de déplacement et du contexte le consultant national effectuera ces missions selon un programme validé par le PNUD et l’équipe du projet. Les entretiens auront lieu au minimum avec les organisations et les particuliers suivants : Bureau du PNUD ; MAEDD ; DNEF ; Comité National chargé du pilotage du projet (le CNP) ; UGP; les Autorités administratives (Gouverneurs, Préfets de Cercles) ; les Collectivités Territoriales (Région et Cercles) ; les services déconcentrés de l’Etat ; les autorités communales au niveau local (Sous-Préfets et Maires) ; les communautés locales et les représentants des populations vulnérables (Comités de veille, comités de suivi), sur les réalisations du projet.   

L’évaluateur passera en revue toutes les sources pertinentes d’information, telles que le descriptif de projet, les rapports de projet, notamment le RAP/RMP et les autres rapports, les révisions budgétaires du projet, l’examen à mi-parcours, les rapports sur l’état d’avancement, les outils de suivi du domaine focal du FEM, les dossiers du projet, les documents stratégiques et juridiques nationaux et tous les autres documents que l’évaluateur juge utiles pour cette évaluation fondée sur les faits. Une liste des documents que l’équipe chargée du projet fournira à l’évaluateur aux fins d’examen est jointe à l’annexe B  des présents termes de référence.

A la fin de l’évaluation un plan d’action de mise en œuvre des recommandations doit être proposé au PNUD.

Competencies

  • Une expérience dans les évaluations des projets du PNUD et du FEM ;
  • Une expérience antérieure avec les méthodologies de suivi et d’évaluation axées sur les résultats ;
  • Des connaissances techniques dans l’adaptation au changement climatique, en particulier en termes de gestion des risques d’inondations, ainsi que le genre ;

Required Skills and Experience

Le candidat doit posséder les qualifications suivantes :

  • Diplôme d’études supérieures (au moins bac + 4) en sciences environnementales, climatologie, agriculture, gestion de projet, gestion des risques de catastrophes ou autres secteurs étroitement liés ;
  • 5 ans minimum d'expérience professionnelle dans les évaluations de projets et de programmes ;
  • Une expérience dans les évaluations des projets du PNUD et du FEM ;
  • Une expérience antérieure avec les méthodologies de suivi et d’évaluation axées sur les résultats ;
  • Des connaissances techniques dans l’adaptation au changement climatique, en particulier en termes de gestion des risques d’inondations, ainsi que le genre ;
  • Avoir une expérience de travail dans les pays du Sahel
  • Une bonne connaissance du contexte du Mali et des régions d’intervention du Projet
  • LA connaissance de l’anglais peut constituer un atout,
We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply