By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant (Expert en santé publique Spécialiste dans l'éducation/enseignement de la santé)

Bangui

  • Organization: WHO - World Health Organization
  • Location: Bangui
  • Grade: International Consultant - Internationally recruited Contractors Agreement
  • Occupational Groups:
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
  • Closing Date: 2022-08-14

.

Evaluation de la qualité de la formation des professionnels de santé,

République Centrafricaine

Termes de référence pour le recrutement d’un Expert en santé publique : Spécialiste dans l'éducation/enseignement de la santé

  1. Contexte et justification

En République Centrafricaine, la création de la structure nationale de formation des professionnels de santé remonte à 1967. A cette époque, il a été créé l’Institut National d’Enseignement Médico-Sociale (INEMS) destiné à la formation des infirmiers diplômés d’Etat (IDE), des Sages-femmes diplômées d’Etat (SFE), des Assistants d’Assainissement diplômés d’Etat et des Assistants sociaux à Bangui. En province, il est observé la formation des : Aides accoucheuses à l’Annexe de Bouar, des Aides de santé à l’annexe de Bambari et des Aides d’hygiène à Bimbo. En 1977, l’INEMS est devenu la Faculté des Sciences et de la Santé (FACSS) avec pour vocation la formation des Médecins, des infirmiers diplômés d’Etat, des Sages-Femmes. De 1982 à 1999, la faculté produisait en moyenne 10 à 12 médecins par promotion. Depuis 2001 la Faculté produit en moyenne 35 à 40 Médecins par promotion. Au total depuis sa création, la faculté a formé 700 Médecins avec environ 15 à 20 Décès. Il y a 2 ans, la faculté s’est engagée dans le processus LMD avec la Biologie, la Chirurgie, la pédiatrie, l’anatomie, la Gynécologie, la neurologie l’hépato-gastroentérologie, la Santé publique, la traumatologie, la dermatologie et la chirurgie pédiatrique. A ce jour, le pays compte 4 Médecins biologistes, 3 Médecins anatomopathologistes, 6 Gynécologues 10 pédiatres et 4 Chirurgiens entièrement formés par la FACSS. Un récapitulatif des Enseignants de la faculté révèle entre autres : 8 Professeurs titulaires, 14 Maîtres de Conférence Agrégés, 5 Maîtres de Conférence, 20 Maîtres Assistants, 7 Maîtres Assistant Associés (Militaires) et 15 Assistants. Il est également noté la présence de vacataires dont 13 de la Facultés des Sciences, 19 Enseignants missionnaires, 60 Enseignants de l’administration publique et 18 Chargé de travaux (IDE et Assistant d’Hygiène). La faculté dispose également de 3 annexes situés à Bembari (formation Assistant en Santé), à Boua (formation Assistante Accoucheuse) et Bossemptélé (formation Assistant de Santé). Il faut noter qu’en moyen ces structures annexes forment environ 25 professionnels par an.

Par ailleurs, il convient de noter que le secteur privé à travers la Croix Rouge Centrafricaine et la Croix Rouge Française contribuent au renforcement des capacités de professionnels Santé. Ces institutions avec un concours de financement ont créé en 2010 l’IUFP qui forme des Assistants de santé, des titulaires de licence en soins infirmier et titulaire de Master en soins infirmier. De 2012 à 2022, l’école reçoit en moyenne 232 étudiants par an. L’Institut dispose de 74 Enseignants dont 11 permanents et 63 Vacataires.

Une analyse des indicateurs socio-démographiques indique que l’espérance de vie à la naissance est de 53,3ans. Selon les données de projection du Recensement Général de la Population (RGPH) en 2003, la population centrafricaine est estimée en 2020 à 5.464.907 habitants avec une croissance démographique de 2,0%. L’indice de fécondité en RCA est estimé à 6,4%. La Mortalité maternelle est de 829 décès pour 100000 naissances vivantes (Données Unicef 2018), la Mortalité infanto-juvénile 99 décès pour 1000 naissances vivantes et la Mortalité néonatale 28 décès pour 1000 naissances vivantes (MICS6 2018-2019). En ce qui concerne l’accès aux services essentiels de santé, il est noté que l’indice de Couverture Sanitaire Universelle en RCA est de 22.

Au regard des résultats ci-dessus, on est en droit de se poser une question fondamentale à savoir : la qualité des ressources humaines en RCA n’influence-t-elle pas la morbidité et la mortalité ?

Au regard de ce contexte, il est envisagé à travers la présente étude, une évaluation de la qualité de la formation des ressources humaines en santé tant du secteur public que du secteur privé.

  1. But

Réduire la morbidité et la mortalité en RCA et promouvoir le bien-être en parfaite santé

  1. Objectif Général

3.1 Objectif Général

L’objectif général est de doter la RCA des ressources Humaines en santé en quantité et qualifiées capables d’apporter une réponse à la demande de soins et service de santé de façon efficace, efficiente, éthique et dans le respect de la dignité humaine en ne laissant personne de côté.

3.2 Objectifs spécifiques

  • Conduire la revue des programmes d’enseignement des sciences de la santé en RCA, y compris le contenu des programmes et la capacité des institutions d’enseignement des sciences de la santé ;

  • Analyser l’adéquation entre l’offre en matière de formation en sciences de la santé avec les besoins de soins et services de santé nécessaires pour atteindre la couverture sanitaire universelle ;

  • Proposer les orientations nécessaires pour le relèvement de la qualité de la production des ressources humaines en santé en RCA ;

  • Analyser la politique de formation des ressources humaines en santé en RCA ;

  • Analyser les contenus des différentes filières des programmes de formation en science de la sante afin de dégager les cohérences, les complémentarités, mais aussi les gaps, et déterminer l’adéquation avec le profile sanitaire et épidémiologique du pays ;

  • Analyser l’adéquation entre les programmes et filières proposés par les institutions de formation en science de la santé d’une part et le marché d’emplois au niveau national, régional et international ;

  • Réaliser la cartographie des intervenants et leur rôle dans la formation en science de la santé en RCA

  1. Livrables
  1. Un Chronogramme détaillé de la mission d’évaluation
  2. Le rapport global de l’évaluation qui comprend : l’analyse de la politique de formation des ressources humaines, l’étude de l’efficacité interne de la production des RHS, l’analyse de l’efficacité externe de la production des ressources humaines, l’analyse de l’adéquation entre de l’offre de formation avec le profil épidémiologique, l’étude de l’adéquation entre de l’offre de formation et le paquet de soins et services de santé dans la perspective de la CSU, l’étude de la cohérence entre la vision de la politique nationale de santé et les curricula de formation, l’analyser de la performance des instances de coordination entre les Institutions de formation et le Ministère de la santé, la cartographie des intervenants et leur rôle dans la production des ressources humaines en santé qualifiées ;
  3. Une note d’orientation stratégique au Gouvernement en vue du plaidoyer pour le renforcement de la production des ressources humaines qualifiées en RCA.
  1. Rapportage

Sous la coordination de l'Expert en Santé publique, l'équipe de consultants devra fournir un descriptif des différents aide-mémoires à présenter selon un calendrier bien défini et un plan de rédaction.

Il s'agira de :

  • Un aide mémoire n°1 : présentant une proposition de méthodologie de travail et des outils de collecte
  • Un aide-mémoire n°2 : présentant les résultats préliminaires de la collecte de données
  • Un rapport provisoire qui sera soumis à présentation au Comité de Pilotage
  • Un rapport final qui sera adressé aux Ministères en Charge de l’Enseignement supérieur et de la Santé et au Représentant de l’OMS

Tous ces documents devront être transmis en version électronique et en version physique en un nombre d’exemplaires

Pendant toute la durée de la prestation et après, les consultants sont tenus de respecter une stricte confidentialité vis-vis des tiers, pour toutes les informations relatives à la mission ou collectées à son occasion (aucune reproduction/diffusion des rapports de mission n’est admise sans autorisation préalable des parties concernées).

  1. Profil de l’Expert

La mission d’évaluation sera conduite par une équipe de deux (2) experts Seniors à savoir un savoir un Expert de Santé Publique, un Expert de Soins Infirmiers et Obstétricaux.

L'Expert en Santé Publique va assurer la coordination de l’équipe d’évaluation

Chef de mission - Expert en santé publique - Catégorie I, senior (international)

Qualifications et compétences

  • Diplôme universitaire de niveau doctorat en santé publique
  • Spécialiste dans l'éducation/enseignement de la santé
  • Excellente maitrise de la langue française

Expérience professionnelle spécifique

  • Expérience de 15 dans l’élaboration, ou le développement de programmes d'enseignement et de curricula de formation de professionnel de santé ;
  • Avoir au moins 15 ans d’expérience dans l'évaluation des programmes de formation de professionnel de santé ;
  • Expérience de travail dans les pays en situations d’urgence et / ou de conflits avec contexte humanitaire.

Atouts supplémentaires

  • Bonne connaissance des pays en situations d’urgence et / ou de conflits avec contexte humanitaire
  • Diriger un programme de formation de professionnels de santé

  1. Supervision

Le consultant travaillera au profit du Ministère de la Santé et de la Population. Il sera sous la supervision générale de Monsieur le Représentant de l’OMS Centrafrique et sous la supervision directe du Coordonnateur du Cluster Couverture Sanitaire Universelle selon le Cycle de Vie (UHC-LC) de l’OMS

  1. Budget détaillé et source de financement
  • Budget détail : PM
  • Source de financement : OMS
We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply