By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Un(e) consultant(e) international(e) pour appui a la revue interne du volet Cash du programme Cash Plus Care pour mettre fin au mariage des enfants, 35 jours

Cotonou

  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Cotonou
  • Grade: Consultancy - Consultant - Contractors Agreement
  • Occupational Groups:
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
    • Banking and Finance
    • Scientist and Researcher
    • Cash-Based Interventions
    • Project and Programme Management
  • Closing Date: Closed

Le bureau du Benin est à la recherche d'un champion comme Un(e) consultant(e) pour appui à la revue interne du volet Cash du programme Cash Plus Care pour mettre fin au mariage des enfants qui travaillera à distance sauf pour les missions d'interventions.

UNICEF works in some of the world’s toughest places, to reach the world’s most disadvantaged children. To save their lives. To defend their rights. To help them fulfill their potential. 

Across 190 countries and territories, we work for every child, everywhere, every day, to build a better world for everyone. 

And we never give up. 

For every child, [insert tagline] 

Au Bénin, malgré les efforts accomplis par le Gouvernement, le mariage des enfants persiste. De nombreuses filles sont encore contraintes au mariage par leurs parents avant d'avoir atteint la maturité physique ou émotionnelle pour devenir une épouse ou une mère. Selon les données de l’enquête MICS 2021-2022, 28,4% des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans. Ce phénomène est plus préoccupant dans les zones rurales en particulier dans la partie nord du pays. En effet, les départements de l’Alibori (36,6%), de l’Atacora (34%), du Borgou (33,2%) et de la Donga (32,6%) affichent les taux les plus élevés.
Plusieurs raisons expliquent cette situation, notamment les niveaux élevés de pauvreté, les inégalités entre les sexes, les taux élevés de décrochage scolaire, en particulier pour les filles et les normes sociales néfastes.
Face à cette situation, et en se basant sur la Politique Holistique de Protection Sociale (PHPS), le Gouvernement du Bénin a mis en oeuvre via le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASM), avec l’appui technique et financier de l’UNICEF et du Royaume des Pays Bas, le programme Cash Plus Care qui vise à mettre fin au mariage des enfants et des adolescentes, à travers l’élimination de la pauvreté et des normes sociales qui perpétuent le mariage des enfants, et à renforcer le maintien des filles à l’école. A travers ce programme, le Gouvernement du Bénin vise à « retarder l'âge du mariage et augmenter la rétention scolaire des adolescentes tout en les reliant aux services sociaux essentiels, notamment la protection sociale, l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) à l'école, la protection de l'enfance et les services de santé ». Le programme comprend un volet de transfert monétaire et un volet de services. Le transfert monétaire est destiné à alléger directement la charge financière des ménages pour l'inscription et le maintien des filles à l'école. Le volet "services" vise l'offre de services sociaux et les normes sociales qui favorisent et perpétuent le mariage des enfants.
La phase pilote de ce programme, mis en oeuvre en 2020 et 2021, a couvert les communes de Kandi et Tchaourou en incluant, en 2020, certaines communes du Cordon sanitaire dans l’Atlantique afin de limiter les impacts de la COVID 19. A la suite de cette phase pilote conduite en partenariat avec l’ONG CARE International Bénin/Togo et le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (MASM), le programme Cash Plus Care se basant sur les acquis s’est étendu dans les quatre départements du Nord afin de renforcer la présence et maximiser l’impact des interventions. Ainsi, le volet Cash du programme Cash Plus Care vise à toucher plus de 129.000 filles pendant 4 ans dans 26 communes des départements de l’Alibori, du Borgou (excepté Parakou), de l’Atacora et de la Donga. Cette extension demande des efforts et des capacités renforcées de la part de tous les acteurs de la mise en oeuvre de ce programme innovant intersectoriel. En effet, les interventions de transfert monétaire sont des interventions ayant certains risques à relever, et demande aussi des activités de renforcements des capacités institutionnelles et opérationnelles nationales pour atteindre les objectifs du programme.
Après la phase pilote de ce programme, il s’avère nécessaire de faire une revue interne approfondie des approches et stratégies utilisées pour la mise en oeuvre de la composante Cash du programme Cash Plus Care.

How can you make a difference? 

L’objectif général de la revue interne est d’améliorer la gestion du volet Cash dudit programme pour renforcer l’efficacité et l’efficience des interventions.
De façon spécifique, la revue interne vise à:
- Examiner les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces dans le système administratif et opérationnel de mise en oeuvre de la composante transfert monétaire du programme C+C, y compris de la part de l’UNICEF et des partenaires de mise en oeuvre MASM, ses structures sur le terrain et l’ONG CARE.
- Fournir une analyse détaillée du niveau de performance du système administratif et opérationnel dans la mise en oeuvre du programme ;
- Identifier les meilleures pratiques et les leçons apprises dans le système administratif et opérationnel du programme ;
- Formuler des recommandations pertinentes à prendre en compte pour la suite du programme pour adresser les insuffisances identifiées et renforcer la gestion interne, ainsi que les capacités nationales de mise en oeuvre du volet Cash du programme Cash plus Care.
 
La revue interne sera réalisée par une équipe composée des staffs de l’UNICEF du Bureau Régional et/ou Siege, et par un Consultant pour garantir plus d'objectivité. Cette équipe travaillera sous la supervision et en collaboration avec la Task Force Cash présidée par la Représentante. La Task Force sera chargée de l’assurance qualité et de la validation des termes de référence et du rapport de la revue y compris le plan d’action.
L’équipe technique organisera une séance/réunion méthodologique pour permettre aux membres d’avoir une compréhension commune de la mission et pour mettre en place l’organisation de son déroulement.
La revue se fera de façon participative impliquant toutes les parties prenantes et à tous les niveaux.
Les principales étapes sont les suivantes :
- La revue documentaire : Elle consistera en l’examen des différents documents relatifs à la mise en oeuvre du volet Cash. Les documents à examiner inclura les documents ci-après: 
Proposition et document du programme Cash Plus Care
o Mécanisme de mise en oeuvre du projet
o Rapport d'audit final de la MASM pour la période du 1er août 2021 au 31 août 2022
o Projet de rapport d'audit de l'ONG CARE pour la période 2023
o Documents d'assurance HACT de l'UNICEF liés au volet Cash y compris la micro-évaluation, les spot check, et les visites programmatiques.
o La matrice des risques et des mesures de mitigation.
o La matrice des rôles et des responsabilités de acteurs dans la mise en oeuvre du volet Cash du Cash plus Care.
- La rédaction de la note méthodologique ainsi que l’organisation d’une discussion de cadrage avec la Task Force pour s’assurer de la compréhension des objectifs et de la validation de la méthodologie à utiliser. Un diagnostic approfondi des systèmes administratifs et opérationnels de volet Cash du programme Cash Plus Care, depuis l'enrôlement, la gestion et l’analyse des données, jusqu'au paiement et la vérification des bénéficiaires recevant le paiement et le mécanisme de gestion de plainte. Le diagnostic comprendra également la revue de l'efficacité des activités d'assurance du programme, y compris la coordination, la supervision et le suivi. La revue inclura le système de gestion de l'ensemble du programme, y compris celui des partenaires de mise en oeuvre, MASM et ses structures sur le terrain, CARE Benin Togo.
- Les entretiens, les appels téléphoniques avec les partenaires et acteurs de mise en oeuvre / parties prenantes impliqués, ci-dessus mentionnés, dans la gestion des systèmes administratifs et opérationnels. Des visites de terrain permettront également de collecter les informations complémentaires auprès des parties prenantes sur la mise en oeuvre du programme.
- Formuler des recommandations pertinentes à prendre en compte pour la suite du programme pour adresser les insuffisances identifiées et renforcer la gestion interne mais aussi les capacités nationales de mise en oeuvre du volet Cash du programme Cash plus Care.
- La rédaction d’un rapport provisoire comprenant le diagnostic et les recommandations.
- L’organisation et l’animation d’une discussion de partage avec la Task Force des résultats de l’étude incluant des représentants de tous les acteurs impliqués dans la mise en oeuvre.
- La prise en compte des recommandations et le partage du rapport final.
 
Livrables
- Note méthodologique de cadrage de la revue;
- Rapport de la discussion de cadrage méthodologique avec la Task Force (10 pages max. sans annexe)
- Rapport provisoire comprenant le diagnostic et le plan de renforcement des capacités
- Rapport final prenant en compte les observations de la Task Force.
 
 
Le (la) consultant (e) international (e) doit soumettre en ligne deux propositions :
1) Une Proposition Technique qui devra inclure tous les 4 documents suivants :
• Une copie du CV et les documents justifiant leurs qualifications et expériences respectives ;
• Une copie du P11 (CV format Nations Unies) d’au maximum 3 pages avec des précisions sur les noms et les adresses du dernier superviseur et de deux autres personnes pouvant fournir des commentaires sur les qualités professionnelles ;
• Un exemplaire d’un rapport de revue ou d’évaluation récent rédigé par le/la consultant(e)
• Une note méthodologique (max 5 pages) qui devra démontrer :
o La compréhension des Termes de Référence (y compris des buts et des objectifs) ;
o Les méthodes de collecte et d’analyse des données que le/a consultant/e estimera pertinentes afin de répondre aux questions de l’évaluation inclue dans les Termes de Référence ;
o Des justifications valides pour l’utilisation de chacune des méthodes de collecte et d’analyse identifiées ;
2) Une offre financière
L’offre financière devra couvrir l’ensemble des dépenses rentrant dans le cadre de cette évaluation. Les matériels informatiques et de communication nécessaires pour la bonne organisation de l’évaluation seront à la charge du / de la consultant (e)s national (e). Il est à noter que les frais d’organisation des réunions seront pris en charge par l’UNICEF. L’offre financière devra être présentée séparément de l’offre technique et ne sera examinée que pour les candidats dont l’offre technique est jugée valable (ayant obtenu un score minimal de 50 points).

To qualify as an advocate for every child you will have… 

Les consultants intéressés par la présente revue interne doivent avoir une solide expérience en protection sociale, surtout dans le contexte de développement. Expérience en protection sociale dans le contexte humanitaire sera un avantage. Les consultants doivent avoir les qualifications suivantes de :

  •  
    Qualifications et compétences : au moins un diplôme universitaire (niveau Bac+5 minimum) ou Master 2 ou un diplôme de troisième cycle en sciences économiques, sociales, statistiques, planification ou en évaluation des politiques publiques ou similaire.
  •  
    Expérience professionnelle générale post-universitaire : Disposer d’une expérience de travail pertinente d’au moins 8 ans dans l’analyse de système de protection sociale, ou dans la mise en oeuvre des programmes de transferts monétaires de protection sociale dans le contexte de développement, aux niveaux national et/ou international.
  •  
    Expérience professionnelle spécifique: (i) Expérience en recherche quantitative et qualitative, (ii) Avoir une très bonne connaissance des politiques et programmes de protection sociale développés au niveau national et régional ; (iii) bonne maîtrise des outils de la gestion axée sur les systèmes administratifs et opérationnels de protection sociale; (iv) ) Avoir une bonne connaissance des questions de transfert monétaire; (v) connaissance du contexte institutionnel béninois serait un réel atout ; (vii) Solides compétences en analyse et en rédaction de rapports, (viii) Excellente capacité de communication, de coordination et d'animation; (ix) Avoir une excellente maîtrise du français
    L’adhésion aux valeurs de l’UNICEF (diversité, inclusion, engagement, intégrité, travail en équipe, orienté vers les résultats, compétence de base en matière de communication, bienveillance, respect, confiance et responsabilité) est essentielle.

For every Child, you demonstrate… 

UNICEF's values of Care, Respect, Integrity, Trust, Accountability, and Sustainability (CRITAS). 

  

To view our competency framework, please visit  here

  

UNICEF is here to serve the world’s most disadvantaged children and our global workforce must reflect the diversity of those children. The UNICEF family is committed to include everyone, irrespective of their race/ethnicity, age, disability, gender identity, sexual orientation, religion, nationality, socio-economic background, or any other personal characteristic.

UNICEF offers reasonable accommodation for consultants/individual contractors with disabilities. This may include, for example, accessible software, travel assistance for missions or personal attendants. We encourage you to disclose your disability during your application in case you need reasonable accommodation during the selection process and afterwards in your assignment. 

UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will be expected to adhere to these standards and principles and will therefore undergo rigorous reference and background checks. Background checks will include the verification of academic credential(s) and employment history. Selected candidates may be required to provide additional information to conduct a background check. 

 

Remarks:  

Only shortlisted candidates will be contacted and advance to the next stage of the selection process. 

Individuals engaged under a consultancy or individual contract will not be considered “staff members” under the Staff Regulations and Rules of the United Nations and UNICEF’s policies and procedures, and will not be entitled to benefits provided therein (such as leave entitlements and medical insurance coverage). Their conditions of service will be governed by their contract and the General Conditions of Contracts for the Services of Consultants and Individual Contractors. Consultants and individual contractors are responsible for determining their tax liabilities and for the payment of any taxes and/or duties, in accordance with local or other applicable laws. 

The selected candidate is solely responsible to ensure that the visa (applicable) and health insurance required to perform the duties of the contract are valid for the entire period of the contract. Selected candidates are subject to confirmation of fully-vaccinated status against SARS-CoV-2 (Covid-19) with a World Health Organization (WHO)-endorsed vaccine, which must be met prior to taking up the assignment. It does not apply to consultants who will work remotely and are not expected to work on or visit UNICEF premises, programme delivery locations or directly interact with communities UNICEF works with, nor to travel to perform functions for UNICEF for the duration of their consultancy contracts. 

This vacancy is now closed.
However, we have found similar vacancies for you: