By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant-e international-e en appui à la finalisation et l'expérimentation du dispositif de la VAE

N'Djamena

  • Organization: UNESCO - United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization
  • Location: N'Djamena
  • Grade: Consultancy - International Consultant - Internationally recruited Contractors Agreement
  • Occupational Groups:
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
    • Innovations for Sustainable Development
  • Closing Date: 2024-06-20

Secteur de tutelle : Secteur de l'éducation (ED)

Lieu d'affectation: Chad

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Consultant 

Durée du contrat : 03 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 20 JUIN 2024

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

I- Contexte et justification

 

1. L’alphabétisation est un élément essentiel du droit à l’éducation. C’est pourquoi à travers l’ODD4 et son agenda Éducation 2030, la communauté internationale accorde une attention considérable à l’éducation et l’apprentissage des adultes, traduite par la définition d’une cible dédiée à cette forme d’éducation. Il s’agit de la cible 4.6 et les stratégies indicatives qui s’y rapportent. 

 

2. L’accès à une alphabétisation de qualité représente un défi majeur pour les pays notamment africains car, l’alphabétisation des jeunes et des adultes permet de changer leur vie. Dans un monde où l’alphabétisation et les outils numériques jouent de plus en plus un rôle prépondérant, l’incapacité à maîtriser les rudiments de la lecture et l’écriture constitue un handicap pour les personnes concernées. L’analphabétisme constitue de ce fait un obstacle à l’engagement actif des personnes concernées dans la vie politique, sociale, culturelle et économique.

 

3. Du point de vue de l’accès, le sous-secteur de l’Alphabétisation et de l’éducation non formelle connait un développement remarquable depuis quelques années grâce aux efforts entrepris par l’Etat et ses partenaires en développement. Le pays a ainsi développé et met en œuvre un plan de développement de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (PNDAENF 2015-2025) dont l’option stratégique principale, la stratégie du faire-faire ainsi que le recours à une synergie d’action entre le sous-système d’AENF ont permis d’accroitre les effectifs enrôlés dans le pays. En effet, après l’adoption du PNDAENF, les effectifs enrôlés sont passées de 87 305 en 2016-2017 à 120 376 en 2021-2022 selon le dernier RESEN (2023), ce malgré l’impact certain que la pandémie à la COVID-19 a eu la fréquentation des centres d’alphabétisation.

4. Le pays a mis en œuvre plusieurs actions allant dans le sens de l’amélioration de la qualité des services d’alphabétisation et de l’éducation non formelle. Ainsi, avec l’appui de l’UNESCO, plusieurs ressources pédagogiques et didactiques ont été élaborées et validées en français et dans plusieurs langues nationales à l’usages des décideurs, des animateurs et des apprenants. Il s’agit notamment des livrets et des référentiels de formation, des manuels, des guides et des livrets d’autoformation à l’usages des apprenants et des animateurs des centres d’alphabétisation et des centres d »’éducation de base non formelle (CBENF). Malgré ces efforts pour amélioration la qualité des services d’alphabétisation et d’éducation non formelle, le sous-secteur reste confronté à d’autres défis qui limitent cette qualité. Au nombre de ces défis figure en première place pour ce qui concerne l’alphabétisation, la formation initiale et continue des animateurs des centres d’alphabétisation.

 

5. La problématique de la formation initiale et continue des animateurs des centres d’alphabétisation a de tout temps été une préoccupation pour les autorités éducatives de la république du Tchad. Le Plan National de Développement de l’Alphabétisation et de l’Education Non Formelle (PNDAENF) a ainsi abordé la problématique de la formation des animateurs d’alphabétisation et d’éducation non formelle en faisant le constat que les animateurs en Alphabétisation et Education des Adultes (AEA), pendant longtemps, développent des compétences qui ne sont pas capitalisées et/ou reconnues. Pour palier à cette insuffisante, le PNDAENF a préconisé la mise en place d’un Cadre national de certification des acquis fonctionnel permettant la reconnaissance et la valorisation des acquis et la poursuite de l’éducation tout le long de la vie.

 

6. Afin de donner une suite à cette option stratégique du PNDAENF le pays, l’UNESCO a initié la mise en place d’un dispositif de validation des acquis de l’expérience au bénéfice des animateurs de l’alphabétisation en 2019. Dans le cadre de cette initiative inspirée de l’expérience du Sénégal, une équipe technique nationale a été mise place par le ministère en charge de l’alphabétisation qui a œuvré à l’élaboration et à la validation technique de cinq (05) documents de cadrage. D’autres documents et instruments d’opérationnalisation restent encore à être produits pour passer à une phase pilote durant laquelle les documents et instruments produits devraient être testés.

 

7. Les présents termes de référence sont élaborés en vue de la sélection d’une expertise internationale en vue d’un appui technique à la finalisation des documents cadres institutionnels, conceptuels et méthodologiques en vue de l’opérationnalisation de la phase pilote du dispositif de la VAE des animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad.

II - Objectifs de la consultation

 

    1. Objectif général 

L’objectif de la consultation est d’appuyer l’équipe technique nationale dans l’opérationnalisation de la phase pilote du dispositif de validation des acquis de l’expérience pour les animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad.

 

    1. Objectifs spécifiques

Il s’agit spécifiquement de :

 

  • Procéder au renforcement de capacités des membres de l’équipe technique national pour une meilleure appropriation/réappropriation du dispositif et des documents cadres et réglementaires de la VAE des animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad ;
  • Proposer un cadre indicatif (formats) et méthodologique de production des guides d’opérationnalisation de la phase pilote ;
  • Apporter un appui technique (à distance) aux séances de production des guides d’opérationnalisation (lister les guides) ;
  • Appuyer les membres de l’équipe technique national dans la définition d’une stratégie de mise en œuvre de la phase pilote de la VAE au Tchad et sa généralisation ;
  • Animer l’atelier de validation des guides d’opérationnalisation des guides de la VAE ainsi que la stratégie de mise en œuvre (phase pilote et généralisation).

III - Résultats attendus 

 

A la fin de la consultation, les résultats ci-après sont escomptés :

 

  1. Les acteurs nationaux membres de l’équipe technique nationale en charge de la mise en place et de l’expérimentation de la VAE se sont approprié le dispositif de la VAE ainsi les contenus des documents réglementaires de sa mise en place.
  2. Un cadre méthodologique d’élaboration ainsi que les formats indicatifs des guides d’opérationnalisation de la VAE au Tchad est proposés et validés par l’équipe technique nationale de la VAE.
  3. Une stratégie de mise en œuvre de la phase pilote et de la phase de généralisation de la VAE au Tchad est définie et validée par les membres de l’ETN.
  4. Trois guides d’opérationnalisation de la VAE au Tchad (guide du certificateur, Guide de l’évaluateur, Guide du candidat) sont produits et validés.

IV - Activités à réaliser par l’expert.e international.e

 

Sous l’autorité du Directeur du Bureau régional multisectoriel pour l’Afrique centrale à Yaoundé, la supervision directe du coordonnateur de l’antenne UNESCO à N’Djamena et en étroite collaboration avec le coordonnateur du Projet CapED au Tchad, l’expert.e international.e apportera un appui technique à la préparation de l’opérationnalisation de la phase pilote du dispositif de validation des acquis de l’expérience au profit des animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad. A cet effet, il s’engage à réaliser les tâches suivantes :

 

  • Proposer un cadre méthodologique d’élaboration et des formats types de trois (Guide du certificateur, Guide de l’évaluateur et Guide du candidat) guides d’opérationnalisation de la phase pilote du dispositif VAE au profit des animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad.
  • Proposer des stratégies d’opérationnalisation de la phase pilote de la VAE des animateurs d’alphabétisation au Tchad et des actions clé indispensables pour la réussite de cette phase déterminante de l’opérationnalisation du dispositif de la VAE au profit des animateurs d’alphabétisation au Tchad.
  • Préparer et animer un atelier de renforcement de capacités (4 jours) des membres de l’équipe technique nationale en charge de l’opérationnalisation de la VAE au profit des animateurs des centres d’alphabétisation au Tchad, en vue d’une meilleure appropriation du dispositif et des contenus des documents cadres produits à cet effet. L’atelier de renforcement de capacités servira de cadre à l’établissement d’un consensus et la validation du cadre méthodologique d’élaboration des guides ainsi que les formations types proposés par l’expert.e international.e. La proposition de stratégie et d’action.
  • Superviser à distance la production des guides d’opérationnalisation de la VAE des animateurs d’alphabétisation. L’expert.e international.e assura la revue qualité des productions de l’équipe technique nationale effectuées lors des ateliers d’élaboration des guides.
  • Animation en collaboration avec les membres de l’ETN de l’atelier de validation des guides élaborés.
  • Superviser à distance l’intégration des observations issues de l’atelier de validation et la finalisation des guides produits.
  • Soumettre à l’UNESCO un rapport de fin de mission incluant des recommandations pour la suite du processus.

V - Livrables attendus

Les livrables ci-après sont attendus de la consultation:

 

  • Un rapport de l’atelier de renforcement de capacités des membres de l’équipe technique nationale sur le dispositif de la VAE au Tchad et le contenu des documents réglementaires élaborés à cet effet.
  • Trois guides d’opérationnalisation de la VAE au Tchad à savoir un Guide du certificateur, un Guide de l’évaluateur et un Guide du candidat, sont élaborés et validés par les principales prenantes du dispositif de la VAE au profit des animateurs d’alphabétisation au Tchad.
  • Un document récapitulatif des options stratégiques retenues pour la mise en œuvre de la phase pilote de la VAE est produit.
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales) Responsabilité (F) Communication (F) Innovation (F) Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F) Planification et organisation (F) Culture du résultat (F) Travail en équipe (F) Professionnalisme (F) Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO. QUALIFICATIONS REQUISES

 

  • L’expert.e devra être titulaire d’un diplôme universitaire supérieur de niveau master ou plus en éducation, politique publique, sciences économiques, gestion, sociologie ou autre domaine connexe relatif au sujet de cette consultance avec une expérience minimum de 10 ans.
  • Avoir une connaissance approfondie des cadres nationaux et régionaux de certification ou des dispositifs de validation des acquis de l’expérience (VAE).
  • L’expert.e devra justifier d’une expertise pertinente démontrée (justifier d’au moins deux expériences antérieures) aux niveaux national et/ou international en matière de développement et opérationnalisation de dispositifs de validation des acquis de l’expérience dans le secteur de l’éducation et au profit des personnels enseignants. Une expérience de mise en place de dispositifs de validation des acquis de l’expérience pour les personnels d’alphabétisation serait un atout.
  • Justifier d’une expérience de travail avec les agences du système des nations unies ou autres institutions de la coopération multilatérale ou bilatérale.
  • Être familier et avoir une très bonne connaissance du contexte éducatif tchadien ou d’un autre pays de l’Afrique sub-saharienne au contexte comparable.
  • Avoir une parfaite maitrise du français, une maitrise de l’arabe et/ou l’anglais est un avantage.
  • Au cours du processus, il sera demandé aux candidats présélectionnés de fournir leur offre technique et financière.
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.

  L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.