By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy
  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: Port-au-Prince
  • Grade: SB-4 (SC8/SC9), Service Contract, Local Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Environment
  • Closing Date: 2019-07-26

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Expert en Environnement

Port-au-Prince (Haiti)

Background

La population d’Haïti devient urbaine à un rythme plus rapide que jamais. Le pays était encore essentiellement rural il y a 25 ans, avec plus de 8 % de sa population vivant dans de petites agglomérations. De nos jours, 52 % des Haïtiens vivent dans des villes, et déjà 30 % d’entre ceux-ci habitent dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince[1][2]. Cette urbanisation massive s’est effectuée en l’absence de tout cadre de planification, de contrôle ou de réglementation et dans des conditions de faible capacité à étendre la prestation de services de base à un rythme susceptible de suivre celui de la croissance de la population urbaine.

Des données récentes démontrent l’ampleur du problème : sur la base d’un taux moyen de production de déchets de 0,7 kg par habitant (dans les zones urbaines et rurales), la population vivant dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, qui compte quelque 3,5 millions d’individus, génère environ 9 800 m3 (2 450 tonnes métriques) par jour de déchets solides, ce qui équivaut à 3,6 millions de m3 (900 000 tonnes métriques) par an. Selon une étude récente menée à Port-au-Prince[3], seulement 37 % des déchets sont collectés quotidiennement, ce qui signifie qu’environ 6 000 m3 ne sont pas ramassés, s’empilent de jour en jour dans les rues et obstruent le système de drainage, provoquant des inondations en période de pluies.

Le problème crucial de la gestion des déchets solides (GDS) en Haïti illustre l’impact de l’urbanisation incontrôlée dans le pays. La plupart des villes sont confrontées à des déficits considérables en matière de collecte et d’élimination des déchets solides qui entraînent une pollution de l’air, de l’eau et du sol, et de graves problèmes d’hygiène et de santé publique.

Les déchets non collectés sont souvent brûlés dans les rues ou dans les arrière-cours pour empêcher la prolifération des mouches et des rats. La combustion des déchets solides (organiques, plastiques et autres) contribue à la contamination de l’air, du sol et de l’eau (eaux de surface et eaux souterraines) par des dioxines, des furannes, des hydrocarbures poly-aromatiques et d’autres toxines. Les déchets qui ne peuvent pas être brûlés sont souvent déversés dans les mornes, les ravins et les rivières.

Lors des gros orages, les déchets finissent dans la mer ou bloquent les ravins, provoquant des inondations dans les parties basses de la ville, qui sont souvent les zones les plus vulnérables et paupérisées.

Bien que cette étude concerne essentiellement Port-au-Prince, la réalité de la capitale reflète la situation dans l’ensemble du pays, caractérisée par le manque des équipements de base, des connaissances techniques et des capitaux nécessaires pour investir dans un système de GDS adéquat. De plus, compte tenu de l’insuffisance des équipements requis pour le traitement des déchets provenant des hôpitaux, des cliniques et d’autres services connexes, la gestion des déchets solides augmente en complexité dès lors que viennent s’y greffer des déchets dangereux issus du secteur des soins de santé. Cette situation est assez courante dans le pays. Elle est due à l’ignorance des procédures en vigueur dans ce domaine et au nombre insuffisant d’équipements adéquats pour le traitement.

Le projet de renforcement du système de gestion des déchets solides en Haïti vise à fournir une assistance technique au Gouvernement d’Haïti par l’intermédiaire du Ministère de l’Environnement (MDE) aux fins du développement d’une stratégie durable de gestion des déchets solides (GDS) aux échelons national et local. Adopté en septembre 2017, le nouveau cadre juridique en vigueur témoigne d’une volonté politique forte de traiter cette problématique, qui se traduit par la création d’une entité nationale spécialement dévolue à la gestion des déchets. Pour mettre en œuvre des actions concrètes dans ce domaine, le projet appuiera, à titre pilote, les municipalités de Jérémie et de Ouanaminthe à développer les capacités et les infrastructures nécessaires. Le projet favorisera une économie circulaire dans le secteur en mettant en œuvre des innovations durables pour la collecte, le recyclage et l’élimination des déchets solides municipaux. Ainsi, à travers une approche multidimensionnelle basée sur une meilleure gestion environnementale, le projet contribuera à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables et tiendra compte des différences et des inégalités hommes-femmes qui interfèrent dans l’efficacité et la durabilité du système de gestion des déchets solides. Les principaux résultats escomptés sont les suivants :

1.Une assistance technique est fournie au ministère de l’Environnement pour la définition d’une stratégie durable en matière de gestion des déchets solides aux niveaux national et local (municipal) selon une approche participative, tenant compte des sexospécificités et sur la base du cadre juridique en vigueur.

2.Les capacités sont renforcées en matière de gestion des déchets solides dans les municipalités de deux pôles régionaux de développement par l’instauration d’un mécanisme efficace, sensible à la dimension de genre et rentable.

3.Des infrastructures critiques innovantes pour la gestion des déchets solides sont mises en place, qui facilitent le développement économique inclusif et équitable.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, un Expert en Environnement sera recruté pour appuyer les activités du projet, notamment deux bureaux régionaux basés respectivement à Ouanaminthe (Nord ’Est) et à Jérémie (Grand ’Anse). Il travaillera en étroite collaboration et en synergie avec les parties prenantes incluant le SNGRS/MDE, les groupes communautaires (femmes et de jeunes), les maires, et les autorités, leaders, entreprises et acteurs locaux de la GDS.



[1] Les villes Haïtiennes : des actions pour aujourd’hui avec un regard sur demain, Banque Mondiale, Janvier 2017

[2] On prévoit que ce pourcentage pourrait atteindre 70 % dès 2030.

[3] Plan Stratégique de Gestion des Déchets Solides, MTPTC, Décembre 2015.

Duties and Responsibilities

Sous l’autorité du directeur adjoint des Programmes du PNUD en Haïti, sous la supervision générale de la Cheffe de l’Unité Résilience et celle du chef de projet, l’Expert en Environnement appuie les coordonnateurs de terrain dans tous les aspects relatifs au respect des questions environnementales de la mise en œuvre du projet et de développement de synergie entre les acteurs et parties prenantes locaux. L’Expert en Environnementaura à accomplir les tâches suivantes :

·S’assurer que les questions environnementales sont considérées et bien traitées dans toutes les activités et composantes du projet ;

·Donner les orientations techniques au projet en termes de prise en compte de l’environnement dans les activités ;

·Réviser les documents d’études relatifs à l’Environnement, notamment les Etudes d’impact sur l’Environnement (EIE) pour validation par le BNEE

·S’assurer que la planification, l'exécution et le suivi de la mise en œuvre des activités du projet respectent et suivent les normes environnementales et sociales du PNUD ;

·Travailler de concert avec le BNEE pour mettre en place le système de suivi de la gestion environnementale et sociale pour les activités du projet et faire le suivi du PGES au regard des interventions envisagées dans le cadre du projet ;

·Appuyer dans la préparation des termes de références pour le recrutement des firmes et/ou consultants pour la réalisation des études d’évaluations environnementales ;

·Formuler des recommandations et suivre l’exécution des activités découlant des Etudes Environnementales et Sociales réalisées dans le cadre du projet ;

·Déterminer, en concertation avec l’équipe du projet, les besoins des parties prenantes locales en matière de renforcement de l'expertise environnementale et sociale dans le cadre de l'appui donné aux partenaires ainsi que les ressources nécessaires à leur exécution ;

·Fournir un appui et de l’assistance techniques aux parties prenantes et participer aux missions d'appui à la mise en œuvre du projet ;

·Rédiger les comptes-rendus de réunions, les rapports d’ateliers et des rapports circonstanciés ;

Accomplir toute autre tâche exigée par la hiérarchie dans le cadre du projet et de ses compétences

Competencies

Compétences générales :

•       Faire preuve d’intégrité et d’équité dans l’application des valeurs et des normes éthiques des Nations Unies ;

•       Manifester une grande sensibilité aux questions culturelles et à la condition féminine, et faire preuve d’adaptabilité ;

•       Traiter tous ses collaborateurs avec équité, sans favoritisme ;

•       Manifester un solide engagement à l’égard de l’organisation ;

•       Contribuer à la réalisation des missions et des objectifs stratégiques du PNUD ;

•       Faire preuve d’un sens aigu des relations humaines et du partenariat et chercher à établir des relations positives avec les partenaires du PNUD ;

·         Avoir une bonne expérience de travail et une bonne connaissance des régions bénéficiaires et des principaux acteurs ;

Compétences fonctionnelles :

·           Posséder des compétences avérées dans le domaine de gestion/protection de l’environnement, notamment le développement de Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) et les Etudes d’Impact sur l’Environnement (EIE) ;

·           Etre familier avec les outils de suivi environnemental et social et pouvoir fournir de l’assistance technique et réaliser des sessions de formation pour le staff et les partenaires du projet ;

·       Avoir une bonne connaissance des directives, exigences et procédures du PNUD en matière de Gestion environnementale et sociale ainsi que des lois environnementales et sociales et de la règlementation haïtiennes ;

·       Avoir la capacité de travailler avec des équipes multidisciplinaires et multiculturelles et des parties prenantes diversifiées notamment dans un environnement multi-projets ;

·       Etre capable de travailler en équipe, sous pression et avec des délais courts ;

·      Posséder une connaissance dans le domaine de la gestion des déchets et de l’environnement pour appuyer efficacement le processus de renforcement de capacités des municipalités dans le secteur de la GDS ;

·Avoir l’expérience d’interagir avec des collectivités locales de manière participative, sur un mode concertation-communication ;

·Excellente connaissance du créole et du français écrit et parlé et une grande capacité de rédaction et de synthèse.

Connaissance des nouvelles technologies de l’information (logiciels de base, QGIS et/ou SIG, Word, Excel, PowerPoint, pratique de la messagerie électronique et du travail en réseau…).

Required Skills and Experience

· Détenir une licence dans l’un des domaines suivants : Environnement, Ecologie, Agronomie, aménagement du territoire, ou dans tout autre domaine connexe.

·           La priorité sera accordée aux candidats ayant un diplôme de Maitrise ou une spécialisation et une expérience spécifique en environnement ou ressources naturelles

Le candidat doit avoir de solides expériences de travail spécifiques (d’au moins 3 ans) avec des autorités, acteurs locaux et consultants/firmes spécialisées en environnement. Plus spécifiquement, Il doit avoir une expérience avérée dans

1)      La mise en application des politiques en matière de Gestion de l’Environnement dans des projets d’infrastructures communautaires ;

2)      La préparation et/ou la réalisation d’études d’Evaluation environnementales et sociales selon les normes du bureau national d’évaluation environnementale (BNEE) ;

3)      Le suivi de travaux de construction (un plus) ;

4)      Le développement d’outils et fiches de suivi environnemental et social (PGES par exemple) ;

5)      Le suivi environnemental de travaux de construction d’infrastructures de gestion de déchets solides - écosite, déchetterie, site de décharge, etc. - (un plus) ;

Disposé à faire des déplacements dans les communes et régions du pays.

A compétences égales, les candidatures féminines seront favorisées.

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Workforce diversity

UNDP is committed to achieving diversity within its workforce, and encourages all qualified applicants, irrespective of gender, nationality, disabilities, sexual orientation, culture, religious and ethnic backgrounds to apply. All applications will be treated in the strictest confidence.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.