By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Project Manager " Accès à l'Energie Verte contre les impacts du COVID 19"

Bunia (Congo Democratic)

  • Organization: UNDP - United Nations Development Programme
  • Location: Bunia (Congo Democratic)
  • Grade: SB-4 (SC8/SC9), Service Contract, Local Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Environment
    • Project and Programme Management
    • Managerial positions
    • Malaria, Tuberculosis and other infectious diseases
    • Ebola
    • Public Health and Health Service
  • Closing Date: 2021-06-15

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

Background

La République Démocratique du Congo (RDC) bénéficie d'un potentiel énergétique très sous-exploité (seulement 3 % avec des infrastructures de production installées) et abondant comme l'hydroélectricité, la biomasse, le solaire, l'éolien et les combustibles fossiles par exemple : puissance estimée en hydroélectricité de 100 Gigawatts (GW), en solaire de 70 GW, et en éolien de 20 GW.  L'approvisionnement énergétique est largement insuffisant, l'un des plus grands déficits nationaux au monde avec un taux d'accès à l'électricité de 15,2% de la population contre une moyenne africaine de 30%, et une répartition géographique inéquitable entre les zones urbaines favorisées et les zones rurales défavorisées. La consommation d'énergie provient principalement de la biomasse (charbon de bois et bois de chauffage), qui accélère la déforestation et affecte la santé respiratoire et les capacités d'éducation des enfants.
La RDC présente le plus grand nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë au monde, avec 21,8 millions de personnes touchées.  L'un des principaux facteurs structurels de vulnérabilité est le très faible développement des infrastructures, y compris l'eau et l'électricité, pour soutenir la fourniture de services (de santé) essentiels et l'accès aux opportunités socio-économiques. Les zones rurales plus sévèrement confrontées à des privations extrêmes et à une pauvreté et des inégalités multidimensionnelles sont plus touchées.  
En RDC ; malgré le faible nombre de cas et de décès signalés, la pandémie COVID-19 et les restrictions de mouvements et de rassemblement qui en découlent ont des impacts secondaires sanitaires et socio-économiques élevés :
-    Tout d'abord, les conséquences sanitaires des restrictions comprennent des perturbations de l'accès aux services de santé - diminution de la capacité à se les payer - ainsi qu'une réduction de l'utilisation des services de planning familial et de gestion des maladies chroniques (pour les patients risquant de développer des formes graves de COVID-19).  
La santé des femmes - les plus jeunes, les femmes enceintes et les mères - est affectée de manière disproportionnée en raison d'une diminution des consultations prénatales et d'une augmentation des grossesses non désirées.  
-    Les impacts socio-économiques comprennent une insécurité alimentaire accrue liée à la hausse des prix alimentaires et aux difficultés financières affectant les ménages les plus pauvres, en particulier dans les zones rurales éloignées où les femmes portent à nouveau la plus grande partie de ce fardeau.
-    Alors que des signes encourageants de reprise ont été observés récemment, le secteur des entreprises fait toujours état d'une baisse des revenus et de perturbations de la chaîne d'approvisionnement, 90 % des petites entreprises "enregistrant toujours des revenus inférieurs à ceux de l'année dernière à la même époque".  Troisièmement, les impacts macro-économiques et fiscaux prévus sont une récession de 5 % du PIB et une baisse de moitié des recettes publiques en 2020.  Malgré les améliorations récentes suite à la fin des blocages, le choc de la COVID-19 devrait gravement affecter la capacité de l'État à financer ses priorités de développement et ses dépenses dans les objectifs de développement durable (ODD). Des efforts restent nécessaires pour aider les micros et petites entreprises, les ménages et les femmes les plus vulnérables à faire face et à se remettre des effets de COVID-19.

Les plans d'atténuation des impacts COVID-19 du gouvernement de la RDC et des Nations unies ont fait de la reprise économique une priorité stratégique, en mettant l'accent sur le développement d'infrastructures de soutien pour la relance de la production et l'électrification rurale en ciblant les centres de santé. Conformément à la stratégie du PNUD "Au-delà du relèvement", investir dans l'économie verte en RDC suppose de donner accès à l'énergie verte aux plus pauvres dans les territoires ruraux défavorisés afin d'améliorer les services de santé et les opportunités socio-économiques.

Comme contribution à l'effort national, le projet Accès à l'énergie verte pour atténuer les impacts de COVID-19 est mis en œuvre par le PNUD RDC et envisage (1) l'installation de mini - centrales électriques et de mini-réseaux pour améliorer le service d'énergie électrique, (2) l'électrification et la mise en place d'un approvisionnement en eau dans les centres de santé et autres services essentiels, et (3) la fourniture d'électricité aux unités de production et le développement de chaînes de valeur qui augmentent la création d'emplois et accroissent les revenus (résilience du secteur agricole et des ménages).

Le territoire spécifique de Mambasa dans la province de l'Ituri a été choisi en collaboration avec le gouvernement provincial comme zone géographique cible de ce projet. Les priorités stratégiques du gouvernement provincial de l'Ituri dans le secteur de l'énergie sont les suivantes :
- Augmenter le taux de fourniture d'électricité de 1 à 30 % d'ici 2023.
- Assurer l'accès à l'électricité en qualité et en quantité suffisantes pour toute la population de l'Ituri.
- Développer la production d'énergie renouvelable.
- Développer la chaîne de valeur agricole en utilisant des unités de transformation.
- Réduire les émissions de gaz à effet de serre en utilisant l'énergie verte.
- Réduire l'utilisation excessive du charbon de bois et la pression sur la forêt.

Ce projet qui vise à (1) renforcer l'accès à l'énergie et à l'eau dans les infrastructures de santé locales, et à (2) améliorer la productivité et les revenus des producteurs ruraux, en particulier des femmes productrices aidera le territoire de Mambasa touché par le COVID à améliorer l'accès à l'énergie et à l'eau dans les infrastructures de santé et à réaliser la transformation de l'agriculture vers une économie verte durable et inclusive.


 

Duties and Responsibilities

Sous la supervision globale du Team Leader de l’unité Croissance Inclusive et Développement Durable (CIDD) du PNUD, et en étroite collaboration avec l’Analyste au Programme du PNUD en charge de l’Environnement ; le coordonnateur du projet MCH, le « Project Manager » aura les responsabilités suivantes :

  • Planification et coordination des activités
  • Préparer et réviser les plans de travail et les plans financiers du projet tels que le requière le PNUD et en collaboration avec les partenaires d’exécution ;
  • Planifier et organiser les réunions de comité de pilotage ainsi que les consultations et les réunions de revue du projet par les parties prenantes ;
  • Établir la liaison avec le PNUD, les structures compétentes du Gouvernement, et tous les partenaires du projet, y compris les organisations des bailleurs et les ONG pour une coordination effective des activités du projet ;
  • Superviser les échanges et le partage des bonnes pratiques et des leçons apprises avec les projets et programmes pertinents.
  •  
  • Mise en œuvre des activités du projet et implication des parties prenantes
  • Assurer le suivi de la gestion quotidienne des activités du projet
  • Mobiliser tous les intrants conformément aux procédures du PNUD pour le projet ;
  • Superviser le travail de l’ensemble du personnel, des consultants ainsi que des sous-traitants du projet ;
  • Faciliter la technique d’appui aux sous-traitants et aux activités de formation appuyées par le Projet ;
  • Contrôle des ressources financières et de la comptabilité pour garantir l'exactitude et la fiabilité des rapports financiers ;
  • Gérer et contrôler les risques du projet initialement identifiés, soumettre les nouveaux risques au comité de pilotage pour examen et décision d'actions éventuelles si nécessaire ; actualiser le statut de ces risques en mettant à jour le répertoire des risques du projet.
  • Gestion du projet et Mobilisation des ressources
  • Superviser et assurer à temps le dépôt du Rapport de Démarrage, la Revue Combinée de la Mise en Œuvre du Projet / Rapport Annuel du Projet (PIR/APR), les Rapports Techniques, les rapports financiers trimestriels, et les autres rapports exigés par le PNUD, et toutes les autres Agences de supervision ;
  • Assurer une mise en œuvre à bonne date et effective de toutes les composantes du projet ;
  • Assister les groupes communautaires, les municipalités, les ONG, le personnel, les étudiants et autres en leur assurant le développement des compétences essentielles nécessaires à travers les ateliers de formation et la formation sur-le-tas, contribuant ainsi au renforcement de leurs capacités institutionnelles ;
  • Coordonner et aider les institutions scientifiques, les bureaux d’étude et les consultants à démarrer et à mettre en œuvre toutes les études et les composantes de suivi du projet ;
  • Effectuer régulièrement des visites d’inspections programmées et inopinées sur tous les sites et à toutes les activités des cellules de gestion du site du projet.
  • Communication et reporting du projet
  • Préparer le rapport du projet, y compris les facteurs qui ralentissent la progression des activités prévues, mettre à jour les risques et les coûts des questions et soumettre le rapport au comité de pilotage du projet et de l'assurance du projet ; et assurer l’exécution des directives données par les comités de pilotage.
  • Préparer le rapport d'examen annuel et soumettre le rapport au Comité de pilotage du projet et au PNUD
  • Préparer le rapport annuel de performance (APR) / Révision de la mise en œuvre du projet (PIR)
  • Préparer le plan de travail annuel (PTA) au cours de l'année suivante, ainsi que les plans trimestriels si nécessaire ;
  • Mettre à jour le module de gestion de projet dans Atlas si un accès externe est disponible ;
  • Assister et conseiller les équipes chargées de la réalisation des documentaires, spots télévisuels, livret-guides et des campagnes de sensibilisation, des études de terrain, etc.
     

Competencies

  • Fait preuve d’intégrité en appliquant les valeurs et les normes éthiques des Nations Unies ;
  • Promeut la vision, les missions et les objectifs stratégiques du PNUD ;
  • Affiche une sensibilité et une adaptabilité à la culture, au sexe, à la religion, à la race, à la nationalité et à l’âge ;
  • Traite tous les gens équitablement sans favoritisme ;
  • Capable de communiquer efficacement par écrit à un public varié et large d’une manière simple et concise ;
  • Capable de travailler dans un environnement à haute pression avec des délais serrés et fréquents, la gestion de nombreuses tâches simultanément ;
  • Excellentes compétences analytiques et organisationnelles ;
  • Capable d’exercer le plus haut niveau de responsabilité et être en mesure de traiter les questions confidentielles et politiquement sensibles d’une manière responsable et mature ;
  • Fonctionne bien en équipe ;
  • Projette une image positive et est prêt à assumer un large éventail de tâches ;
  • Se concentre sur les résultats pour le client ;
  • Accepte les commentaires constructifs ;
  • Maîtrise de la langue française et excellentes compétences en communication et en présentation, en particulier dans la préparation de documents ; la connaissance de la langue anglaise serait un atout.

Required Skills and Experience

I. Qualifications académiques :

  • Être titulaire d’un diplôme d’un diplôme universitaire (BAC+ 5, ou plus) dans un domaine pertinent, tel que l’énergie, l’ingénierie, les énergies renouvelables, les sciences de l’environnement ou une discipline connexe.

II. Expérience :

  • Minimum 7 années d’expérience démontrable dans le domaine technique de l’atténuation du changement climatique, de l’énergie renouvelable, ou d’un domaine étroitement lié avec une expérience spécifique dans les énergies renouvelables décentralisées telles que les mini-réseaux ou similaires;
  • Expériences confirmées dans la gestion d’un projet d’envergure et impliquant des acteurs multiples ;
  • Expériences de leadership, de facilitation et de coordination démontrées, avec la capacité de gérer les équipes techniques, d’engagement avec des parties prenantes, de concevoir des processus participatifs et de mise en place des partenariats et alliances stratégiques ;
  • Capacité démontrée de travailler de façon indépendante et d’offrir des extrants de haute qualité en temps opportun.
  • Des expériences professionnelles avec des ministères et institutions nationales est un atout mais pas une exigence ;
  • La capacité à gérer les budgets, former et travailler effectivement avec le personnel à tous les niveaux ainsi qu’avec tous les groupes impliqués dans le projet ;
  • Démontrer de fortes capacités rédactionnelles, de présentation et de rapportage ;
  • Maîtriser l’outil informatique, en particulier toutes les applications de Microsoft Office et la recherche sur internet ; la maîtrise d’autres applications spécifiques constituent un atout (statistique, SIG, finance);
  • Une bonne connaissance du contexte politique et socio-économique de l’Est de la RDC.

III. Langues :

  • La maitrise du français est  éxigée
  • La connaissance de l’anglais est un atout.


 

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization's page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.
Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.