By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant(e) International(e) Individuel (le) pour l’Evaluation de 2 ans de Cliniques Mobiles financées par l’UNICEF dans la Région de Diffa

Diffa (Niger)

Cette consultation vise à évaluer l’offre de services de soins à travers l’organisation de cliniques mobiles dans le contexte humanitaire de Diffa principalement dans les Districts sanitaires de Diffa, Maïné Soroa, Goudoumaria et Ngourti. Il s’agira d’analyser l’ efficacité et l’impact de cette stratégie sur le renforcement de l’accès aux soins aux populations vulnérables ciblées.

Termes de Reference

1. CONTEXTE 
La région de Diffa fait face depuis 2013 à l’arrivée sur son sol des réfugiés venant du Nigéria, résultat de l’insécurité au Nord Nigéria consécutif aux attaques de Boko Haram. En 2015, cet afflux s’est intensifié avec les attaques, et à cela s’est ajouté des déplacés internes fuyant les attaques de Boko Haram menées au Niger dans la région de Diffa. Ces attaques ont eu un impact négatif sur le système sanitaire avec notamment la fermeture des certains centres de santé intégré (CSI) et cases de santé (CS) victimes d’attaques armées. Pour y faire face, l’Etat du Niger a décrété un état d’urgence dans toute la région de Diffa, puis une interdiction de circulation de motos utilisées par les assaillants pour commettre des attentats.

Cette interdiction de circulation de motos a mis à mal les stratégies avancées et mobiles des Districts sanitaires dont l’objectif était d’atteindre les populations éloignées des centres de santé par des soins préventifs et curatifs. Il n’était donc plus possible d’atteindre ces populations aisément, non seulement elles mais aussi les réfugiés, retournés et déplacés installées loin des centres de santé. C’est dans ce cadre que la stratégie des cliniques mobiles a été initiée dans la région de Diffa, défini comme une équipe itinérante de prestataires se déplaçant périodiquement avec des intrants de prise en charge et du petit matériel médical sur un site particulier vers une population ayant des difficultés d’accès aux services de santé, pour délivrer des soins de santé de base.
Les cliniques mobiles ont commencé à être financées par les partenaires, de façon quelque peu disparate et sans coordination, bien que la mise en oeuvre soit faite par les districts sanitaires. Un besoin d’harmonisation s’est fait ressentir, et c’est ainsi qu’un forum organisé par le Ministère de la Santé Publique (MSP) s’est tenu, avec l’appui de l’UNICEF, à Niamey du 6 au 8 juillet 2015 à cet effet. A l’issue de ce forum, il a été arrêté, entre autres :
• le paquet d’activités à offrir lors des sorties de cliniques mobiles applicables à tous les partenaires
• les taux des perdiems à affecter aux prestataires lors des sorties
• des recommandations pour la bonne marche de ces cliniques mobiles aussi bien à l’attention des structures gouvernementales qu’aux Partenaires Techniques et Financiers.
C’est fort de ceci que l’Unicef depuis lors apporte un appui aux activités de cliniques mobiles dans la région de Diffa, notamment les districts sanitaires de Diffa, Maïné Soroa, Goudoumaria et Ngourti, à travers le financement de celles-ci.
Ces termes de référence se rapportent donc à l’évaluation de la stratégie des cliniques mobiles, qui sera menée au Niger dans la région de Diffa, principalement les Districts sanitaires de Diffa, Maïné Soroa, Goudoumaria et Ngourti, afin d’évaluer son efficacité, son impact sur le renforcement du système de santé.

2. JUSTIFICATION DE L’EVALUATION
Un forum sur les cliniques mobiles avait eu lieu en 2015 visant à définir les modalités d’exécution de cette stratégie dans le contexte de Diffa. Après 2 ans de mise en oeuvre en situation d’urgence avec l’appui de l’Unicef, la stratégie doit être évaluée afin d’en mesurer l’efficacité, l’impact sur le renforcement du système de santé, la promotion de l’équité. Les conclusions, recommandations et leçons de cette évaluation seront utilisées pour guider les autorités du Ministère de la santé dans les choix et mise en oeuvre de meilleures stratégies d’offre de services de santé dans les contextes difficile. Elles permettront également d’améliorer la conception et la performance du secteur santé et alimenteront la réflexion lors de la préparation de la note de stratégie pour le secteur de la santé dans le cadre du nouveau programme de coopération Niger - UNICEF. Plus globalement, les enseignements tirés contribueront à l’apprentissage organisationnel.
En plus de l’UNICEF et du MSP, les principaux utilisateurs de cette évaluation seront les autres partenaires intervenant dans le secteur de la santé, particulièrement ceux qui sont impliqués dans la mise en oeuvre de la stratégie « cliniques mobiles », et aussi toutes les autres structures opérant au niveau de Diffa ou dans les contextes similaires.

3. OBJECTIFS DE L’EVALUATION
L’objectif général de cet exercice est de fournir un jugement objectif par rapport aux progrès accomplis, comment ils ont été réalisés et tirer les leçons apprises et autres éléments pouvant confirmer ou infirmer la pertinence, l'efficacité, l'efficience et la durabilité des interventions conçues et mises en oeuvre à travers l’approche cliniques mobiles. Plus spécifiquement, il s’agira de :
• Analyser le niveau de réalisation des objectifs et des résultats escomptés. Il sera analysé les raisons des succès et/ou des échecs et leur contribution à l’atteinte des résultats ;
• Apprécier la contribution de l’approche à la mise en oeuvre des politiques publiques en matière d’accès équitable à la santé ;
• Apprécier si les Cliniques Mobiles ont joué un rôle dans le Renforcement du Système de Santé (développement des capacités du personnel de santé, planification/organisation de l’offre de services, chaine d’approvisionnement, etc.)
• Expertiser l’offre de service (typologie des services/prestations) fournie par le biais des Cliniques mobiles
• Apprécier la capacité des Cliniques Mobiles (composition du personnel, équipements /intrants, …)
• Décrire comment sont conduites les Cliniques Mobiles financées par Unicef au niveau des Districts Sanitaires concernés
• Apprécier l’apport des Cliniques Mobiles dans l’amélioration de la santé des populations cibles au niveau des différents Districts Sanitaires
• Identifier les insuffisances/difficultés qui se posent dans la mise en oeuvre des Cliniques Mobiles au niveau des différents Districts Sanitaires
• Apprécier le niveau de satisfaction des bénéficiaires des Cliniques Mobiles au niveau des différents Districts Sanitaires

4. PORTEE DE L’EVALUATION
L’évaluation se basera sur quatre critères standards d’évaluation définis par l’OCDE/CAD, à savoir la pertinence, l’efficacité, l’efficience, et la pérennité. Les critères additionnels relatifs à l’action humanitaire, à savoir la couverture, la coordination, et la cohérence seront également couverts. C’est suivant ces critères que des questions d’évaluation seront organisées.

Pertinence
La stratégie correspond-elle aux priorités et nécessités du système, aux impératifs d’accès aux services de soins de santé dans le contexte de la région de Diffa ?
Dans quelle mesure la conception de la stratégie ainsi que les rôles et responsabilités des partenaires impliqués sont-ils restés pertinents au fil du temps, répondant de manière appropriée aux défis et aux opportunités ?
Dans quelle mesure la stratégie contribue-t-elle au renforcement du système de santé et à la résilience des populations affectées ?

Efficacité
Dans quelle mesure les résultats programmés sont en train d’être atteints et quels en sont les facteurs (internes et externes) de succès (ou de manque de succès) ?
Dans quelle mesure les cliniques mobiles atteignent-elles effectivement les groupes les plus marginalisés qui constituent sa cible :
▪ quelles sont les principales contraintes relatives à l'offre ?
▪ quelles sont les principales contraintes relatives à la demande ?
▪ quels sont les secteurs les plus et les moins efficaces et quels en sont les facteurs explicatifs ?
Dans quelle mesure les activités réalisées suffisent-elles (en quantité et en qualité) pour atteindre les résultats escomptés ? Existe-t-il des leçons à tirer concernant l'efficacité de la stratégie et des modalités de gestion utilisées dans le contexte particulier de la région de Diffa ?

Efficience
Est-ce que les ressources humaines et financières mobilisées pendant la période et les résultats atteints sont à un niveau acceptable au vu des défis ?
Dans quelle mesure la stratégie telle qu’elle fonctionne, y compris le rôle et les responsabilités des divers acteurs, est-elle bien comprise et mise en oeuvre ?
Dans quelle mesure les ressources financières et humaines disponibles peuvent-elles répondre à l’impératif d’atteinte des résultats et appuyer efficacement les efforts du gouvernement ?
Dans quelle mesure la collaboration institutionnelle et les mécanismes de gestion mis en place ont-ils contribué à atteindre les résultats ?

Pérennité
Quelles sont, selon les acteurs, les options possibles pour assurer la pérennité de la stratégie cliniques mobiles ?
Existe-t-il au sein des structures partenaires ciblées des mécanismes permettant de pérenniser les acquis des cliniques mobiles ? quel est le niveau d’engagement des acteurs locaux ? Dans quelle mesure les partenaires de mise en oeuvre ont-ils été responsabilisés dans l’atteinte des résultats ?
Cohérence
Dans quelle mesure la stratégie est-elle en cohérence avec les stratégies nationales sanitaires ? Est-elle cohérente avec les stratégies des différents acteurs du secteur santé dans la région de Diffa ?
Couverture
Quelles sont les personnes ciblées réellement touchées par les interventions ?
Comment ce nombre a-t-il évolué dans le temps et dans l’espace ?

5. METHODOLOGIE
Le consultant fera recours à diverses méthodes. Il s’agira d’une part de la revue documentaire, triangulant les données disponibles auprès des structures de fournitures de services mais aussi auprès d’autres acteurs impliqués dans cette intervention.
• Revue de littérature : il s’agira d’exploiter la documentation pertinente disponible aussi bien au niveau des sites de prestation de services, les rapports de suivi, les rapports de revue, les rapports de monitorage, documents des partenaires (y compris UNICEF), etc. ;• Entretiens individuels auprès d’informateurs clés notamment parmi les acteurs humanitaires de la région de Diffa, les responsables des services de santé au niveau de la Région de Diffa, des Districts sanitaires et centres de santé, les prestataires de services, les autorités régionales ou communales mais aussi au niveau national (MSP en particulier la Direction de l’Organisation des Soins (DOS) ;
• Entretiens de groupes avec diverses catégories de population, notamment les représentants des « détenteurs de droits ». Pour ce faire, il faudra utiliser des méthodologies garantissant la pleine participation de tous, en particulier les jeunes et les femmes.
• Observations directes à travers les visites des sites des cliniques mobiles incluant la vérification de la qualité de leur planification, notamment l’efficacité en termes d’intégration des interventions et de couverture effective des populations dans le besoin.
Le consultant est tenu de développer une approche méthodologique qu’il juge appropriée, avec une attention particulière aux techniques permettant de collecter et analyser les données dans le contexte humanitaire. Il devra aussi prendre en compte le fait que les interventions pourraient avoir commencé sans documents méthodologiques, cadre de suivi et évaluation ou encore la théorie de changement.

6. RESULTATS ATTENDUS
Au terme de son travail, le/la consultant(e) doit produire les documents ci-après :
6.1. Note méthodologique : présente la méthodologie d'évaluation et explique clairement comment l’approche proposée apportera les réponses aux questions et permettra de réaliser les objectifs de l'évaluation. La note doit contenir les outils de collecte de données ainsi que le plan d’analyse avec une matrice de l’évaluation reflétant les critères et les questions d’évaluation. Elle comprendra également une proposition de chronogramme détaillé des activités et la soumission des livrables. Ce document constituera la première base sur laquelle le (la) consultant(e) et les commanditaires de l'évaluation se mettront d’accord.
6.2. Premier draft de Rapport : avec présentation Powerpoint synthétisant les principaux résultats, leçons apprises et bonnes pratiques.
6.3. Rapport final : qui contiendra un résumé analytique de 3-4 pages présentant une brève description du contexte de la stratégie des cliniques mobiles, les objectifs de l'évaluation, un aperçu de la méthodologie, les principaux résultats, conclusions et recommandations.

7. CALENDRIER & DUREE DE L’EVALUATION
Le consultant sera responsable des tâches et livrables dans les délais impartis comme explicité dans le tableau ci-dessous.

Tâches

Livrables

Jours* & dates butoirs

  1. Preparer le rapport de demarrage (methodologies, chronogramme detaille et developper les outils de collecte)
  • Rapport de demarrage, le chronogramme et les outils de collecte quantitatifs et qualitatifs

 

4 jours

Semaine 1

  1. Realiser une revue de la litterature
  1. Collecter des donnees et informations necessaires

 

 

11 jours

Semaines 2 et 3

  1. Analyser les donnees collectees en triangulant les donnees de diverses sources.
  • Rapport provisoire (Draft) à  soumettre à la validation
  1. Rediger le Rapport

 

4 jours

Semaine 4

  1. Preparation du rapport final qui prend en compte les observations
  • Rapport final, resume analytique, power point

2 jours

Semaine 4

*Jours ouvrables

Cette Consultation prendra une durée de 30 jours (21 jours ouvrables) à compter de la date de démarrage.

8. PROFIL DU CONSULTANT
L’évaluation sera menée par un (e) consultant (e) international (e) avec une très forte expérience en évaluation de projets, particulièrement de la santé. Le consultant devra répondre au profil suivant :

Formation académique
– Disposer d’un diplôme universitaire (au minimum Bac+5) en médecine, santé publique, sciences sociales, ou dans une discipline connexe.

Expérience professionnelle
– Minimum huit années d'expérience professionnelle pertinente dans la conduite des évaluations de projets et/programmes, en particulier du secteur de la santé.
– Excellente connaissance des approches et des méthodologies d’évaluation incluant le développement d’outils de collecte et d’analyse des données quantitatives et qualitatives à travers les enquêtes et les entretiens.
– Une expérience dans l’offre de service de santé (programmation/planification, gestion de la mise en oeuvre, suivi & évaluation est un atout).

Compétences et aptitudes
– Bonne connaissance et maîtrise des outils de recherche et suivi-évaluation participatifs.
– Capacité de facilitation des groupes de discussions et conduite des entretiens individuels, notamment avec les jeunes et les communautés dans des contextes fragiles ou post-conflits.
– Forte expérience de travail en contexte d’urgences et dans les cliniques mobiles.
– Excellente capacité de synthèse et de rédaction des documents.
– Avoir une bonne capacité de communication et de travail en équipe.

Langues requises
– Excellente maîtrise du français exigée.

9. SUPERVISION
Le/La consultant(e) travaillera sous la supervision de la cheffe de Section Survie de l’enfant. Pour les questions d’organisation et de gestion quotidienne, Il/elle se refera à la spécialiste Renforcement des systèmes de Santé de section survie en collaboration avec le Spécialiste Santé Urgences de l’UNICEF Niger. Pour certaines questions techniques, l’équipe de la Survie travaillera avec celle de PSPSE. Le ministère de la santé sera entièrement impliqué tout au long de la conduite de l’évaluation.

10. REMUNERATION
Les candidats devront indiquer dans leur offre financière, le montant total qu’ils souhaitent recevoir pour effectuer cette consultation, y compris :
• Les honoraires journaliers
• Les DSA (possibilité de discussion d’un forfait) Ces montants seront négociés en fonction de la qualification et de l’expérience du candidat retenu. Le paiement des honoraires du consultant se fera par tranches suivant les livrables : 20% après la remise du rapport de démarrage ; 40% à la remise du rapport provisoire et 40% après présentation du rapport approuvé.

11. ARRANGEMENT ADMINISTRATIFS

Lieu d’affectation
Le bureau d’affectation est celui de Diffa. Il sera soumis aux règles de gestion du personnel du bureau de Diffa sous la direction du chef de bureau de zone, et travaillera avec le Spécialiste Santé du bureau de diffa pour tous les aspects techniques. Des déplacements seront effectués à Niamey selon les besoins des investigations et de partage des résultats.

Conditions de travail
Le consultant sera basé à Diffa au bureau de l’UNICEF. Un espace de travail lui sera aménagé avec un accès internet, mais il utilisera son outil informatique. Il bénéficiera de l’ensemble des facilités disponibles au bureau. Les descentes de terrain seront organisées selon les règles en vigueur et applicables aux personnels commis par l’UNICEF. Il sera soumis au strict respect des règles des mesures de sécurité appliquées au personnel des Nations Unies.
Clause pénale stipulée dans le contrat
L'UNICEF Niger se réserve le droit de ne pas payer la personne contractée ou de retenir une partie du montant à payer si une ou plusieurs exigences établies dans ces Termes de Référence ne sont pas respectées ou si le délai convenu pour l'accomplissement de la tâche n’est pas respecté.

12. DEPOT DES CANDIDATURES
Le dossier de candidature comprend une lettre de motivation ainsi qu’une « Offre technique » et une «Offre financière». Le formulaire P11 (Historique Personnel) à télécharger sur http://www.unicef.org/about/employ/index_apply.html ou sur le site des Nations Unies), un CV à jour ainsi qu’une copie du diplôme le plus élevé doivent être joints à la soumission du dossier.

L’offre technique
• L’offre technique portera sur la manière dont le consultant a compris les termes de référence et envisage de mener le processus d’évaluation de l’approche « cliniques mobiles ».
• Les offres techniques mettront en exergue les approches et méthodes proposées, les questions d’évaluation qui seront traitées, ainsi qu’un calendrier indicatif des livrables.

L’offre financière : les candidats doivent indiquer dans leur lettre de motivation, leur aptitude et disponibilité à réaliser les termes de référence, ainsi que leur proposition de rémunération en dollars américains. Cette rémunération devra comprendre les honoraires journaliers, per diem et billet d’avion le cas échéant.

L’UNICEF est un environnement non-fumeur. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Seuls (es) les candidats (es) présélectionnés (es) seront contactés.

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: Diffa (Niger)
  • Grade: International Consultant - Internationally recruited Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Public Health and Health Service
    • Monitoring and Evaluation
    • Children's rights (health and protection)
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
  • Closing Date: 2018-02-28

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.