By continuing to browse this site, you agree to our use of cookies. Read our privacy policy

Consultant international pour la révision de la requête de la République du Tchad à l’attention du Partenariat Mondial pour l’Éducation pour la demande d’un financement supplémentaire

N'Djamena (Chad)

Cette consultation a pour objectif d’appuyer le Gouvernement du Tchad ainsi que les Agents Partenaires pour la révision du PREAT et l’élaboration d’une requête permettant de solliciter un financement supplémentaire de 22 millions de dollars US tenant compte des circonstances du secteur, des problèmes de ressources et de capacités nationales ainsi que des règles et procédures des Agents Partenaires et du GPE.

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Après la mise en œuvre de sa Stratégie Intérimaire Pour l’Education et l’Alphabétisation (SIPEA) qui a couvert la période 2013-2016, le Gouvernement du Tchad s’est engagé à poursuivre sa politique de développement du système éducatif, conformément à la nouvelle stratégie de développement nationale, la Vision 2030, en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durables (ODD).

Ainsi le Gouvernement du Tchad a finalisé, avec l’appui du Groupe Local des Partenaires de l’Education (GLPE), sa lettre de politique du secteur de l’éducation et le Plan Intérimaire de l’Education au Tchad (PIET) couvrant la période allant de 2018 à 2020. 

Pour la mise en œuvre du PIET, le Gouvernement du Tchad a adressé une requête de financement au Secrétariat du Partenariat Mondial pour l’Education (GPE) en vue de combler le gap de financement nécessaire à la mise en œuvre accélérée du PIET 2018 - 2020. Le document de programme de cette requête, intitulée « Projet de renforcement de l’éducation et de l’alphabétisation au Tchad » (PREAT), a été approuvé par le Conseil d’administration du GPE qui a accordé dans sa lettre du 25 mai 2018 un montant total de 27 844 830 dollars US comprenant une part fixe de 19 490 830 dollars US et une part variable de 8 354 000 dollars US. Le Gouvernement du Tchad, à travers le Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique (MENPC), a nommé l’UNICEF et l’UNESCO comme Agents Partenaires pour l’appuyer dans la mise en œuvre du PREAT.

Peu de temps après l’octroi de ce financement, le Secrétariat du GPE a annoncé au Gouvernement du Tchad que le pays serait éligible de réviser le document de programme approuvé et d’initier une requête pour un financement supplémentaire qui s’élève à 22 000 000 dollars US dans le but de renforcer l’atteinte des résultats du PIET. Il faut souligner que les délais pour la révision de ces documents sont très courts. En effet, la procédure du GPE exige que le premier brouillon soit disponible en décembre 2018 et que la version finale soit soumise au GPE en avril 2019 au plus tard.

II. OBJECTIFS DE LA CONSULTATION

Le PREAT définit les axes prioritaires des interventions qui seront appuyés par le financement de 27 844 830 dollars US déjà accordé par le GPE et renforcés par un financement supplémentaire. Ces axes prioritaires sont :

  • La contractualisation des enseignants
  • La distribution des manuels scolaires
  • La construction scolaire
  • Le renforcement de capacités :
    • La formation des enseignants
    • Le pilotage de proximité (encadrement de proximité, normes nationales de qualité, évaluation des acquis scolaires)
    • Le système des statistiques scolaires
  • L’alphabétisation et l’enseignement de base non formelle

Ainsi, dans le cadre de cette consultation il s’agira plus spécifiquement de :

  • Travailler en collaboration avec les équipes techniques nationales mises en place et les Agents Partenaires pour réviser les cibles des différentes composantes du PREAT et élaborer une requête de financement supplémentaire à soumettre au GPE ;
  • Réviser le chronogramme de mise œuvre et le plan de travail budgétisé du PREAT
  • Participer aux réunions de travail et de concertation et éventuellement à des ateliers de travail techniques entre les Partenaires Techniques et Financiers, les représentants de la société civile et le Gouvernements (GLPE, Comité de pilotage, équipes techniques nationales)

Le PREAT révisé et la requête du Tchad au GPE devront expliquer le bien-fondé de la demande d’un fonds supplémentaire, notamment :

  • Préciser comment le financement supplémentaire du GPE constituerait des valeurs ajoutées en complétant le financement du GPE déjà accordé au Tchad et les financements nationaux et des autres bailleurs de fonds ;
  • Préciser et justifier le montant et la durée du financement supplémentaire sollicité auprès du GPE ;
  • Finaliser la révision du PREAT et élaborer la requête en incluant tous les autres éléments nécessaires comme spécifié dans les guides fournis par le GPE y compris le ESPIG (Formulaire de requête pour le financement de la mise en œuvre du programme sectoriel de l’éducation) et le costing détaillé.

III. RESULTATS ET PRODUITS ATTENDUS

Il est attendu de la consultation les résultats et produits suivants :

  • Un premier brouillon du PREAT révisé comprenant tous les éléments détaillés (techniques, opérationnels et financiers) est disponible pour la pré-soumission des documents au GPE fin décembre 2018
  • Le PREAT est révisé et la requête de financement supplémentaire au GPE ainsi que l’ESPIG sont rédigés avec le MENPC et les Agents Partenaires. Ces documents sont validés par le Comité de Pilotage, et endossés par le GLPE au plus tard fin mars 2019.
  • Un chronogramme de mise œuvre et un plan de travail budgétisé relatifs à la révision du PREAT sont élaborés avec le MENPC et les Agents Partenaires, validés par le Comité de Pilotage, et endossés par le GLPE pour début avril 2019.

IV. PILOTAGE ET COORDINATION

L’expert travaillera à la révision et à l’élaboration des documents de la requête d’un financement supplémentaire en étroite collaboration avec les deux Agents Partenaires et les équipes techniques nationales, sous la coordination du Comité de Pilotage mis en place par le MENPC dans la cadre du PIET. L’expert, de par son contrat, sera sous la supervision de la section Education du bureau UNICEF au Tchad.

V. DUREE DE LA CONSULTATION ET PLAN DE TRAVAIL

Les travaux devront être réalisés entre octobre 2018 et avril 2019. La consultation ne devra pas dépasser 42 jours (dont 2 semaines au Tchad réparties en deux missions). Le consultant devra absolument être présent pour participer aux réunions de travail et de concertation qui seront organisées au Tchad.

 

Tâches

Produits

Localisation

Période (proposition indicative)

Révision du PREAT et élaboration de la requête de financement supplémentaire auprès du GPE

Atelier de concertation avec les différents acteurs du système éducatif tchadien

Tchad

1ere quinzaine de novembre 2018

Note conceptuelle d’intention du document de programme

Tchad

1ere quinzaine de novembre 2018

Draft du PREAT révisé

A distance

Entre mi-novembre 2018 et début janvier 2019

Travail avec les équipes techniques sur commentaires du GPE et Présentation du document du PREAT

Tchad

Février

PREAT révisé, requête de financement supplémentaire, chronogramme et plan de travail finalisés et validés par le comité de pilotage et endossés par le GLPE pour la soumission au GPE

A distance

Février/mars

VI. BUDGET ET REMUNERATION

La rémunération se fera conformément aux dispositions du contrat de consultance qui liera le Programme au consultant pour la période du contrat. Le consultant sera pris en charge par le financement du GPE dont UNICEF est l’entité de gestion.

Les honoraires seront négociés avec le consultant selon son expertise, sa qualification, son expérience et les prestations similaires antérieures qu’il aura effectué. Les frais de mission (transport, DSA et visa) seront inclus dans le contrat à travers un montant forfaitaire qui sera calculé sur la base d’un calendrier prévisionnel de mission qui sera arrêté à la signature du contrat entre les deux parties.

A la remise de la note conceptuelle, 30% des honoraires ainsi que le montant forfaitaire pour la première mission seront versés. A la remise du draft du PREAT révisé, 40% des honoraires seront versés. Enfin, à la remise des produits finaux (version finale du PREAT, formulaire de requête et plan de travail), le reliquat de 30% des honoraires sera versé ainsi que le montant forfaitaire pour la deuxième mission au Tchad. (Cf. Résultats et produits attendus ci-dessus). Les éventuels excédents ou dépassements justifiés et approuvés liés aux frais de mission seront régularisés lors du dernier paiement.

VII. QUALIFICATION ET COMPÉTENCES DU CONSULTANT ET CONDITIONS DE TRAVAIL

Le Consultant international devra avoir une expérience minimum de 10 ans et être un spécialiste en développement de projets, programmes et politiques dans le domaine de l’éducation. Il/elle sera responsable de l’élaboration des documents et assurera la gestion technique des travaux de groupe avec les équipes techniques nationales.

Il devra être titulaire d’un diplôme universitaire (minimum de niveau bac +4) dans l’une des disciplines suivantes : Sciences de l’Education, Economie, Statistiques, Sciences Sociales, ou toute autre spécialité dans des disciplines connexes relatives au développement international et au sujet de cette consultance.

De plus, il/elle devra :

  • Etre familier et avoir une très bonne connaissance des principes et procédures du GPE
  • Avoir déjà préparé et rédigé des requêtes du GPE avec part fixe et part variable
  • Avoir une bonne connaissance du Tchad et de son système éducatif
  • Avoir dirigé des travaux de groupes avec des équipes techniques nationales
  • Avoir une connaissance approfondie des projets de développement
  • Avoir déjà conduit ou participé à une mission similaire dans un pays en voie de développement.
  • Avoir une parfaite maîtrise des logiciels de type tableur Excel et Word

Par ailleurs ce serait un atout pour le/a consultant(e) de :

  • Avoir déjà conduit une mission similaire au Tchad pour le secteur de l’éducation
  • Avoir une bonne connaissance des problématiques du secteur de l’éducation
  • Etre familier avec les problématiques des axes prioritaires qui ont été arrêtés pour cette requête de financement
  • Avoir déjà effectué des consultances avec l’UNICEF dans le secteur de l’éducation
  1. Expérience professionnelle :
  • Minimum de 10 ans d'expérience confirmé dans le domaine de l'éducation et/ou de la recherche en sciences sociales de préférence en analyse et planification de l’éducation   
  • Expérience avérée et une très bonne connaissance/maitrise de la conception et de la réalisation de projets de développement et politiques sectorielles dans les domaines sociaux de base
  • Connaissance approfondie de l’élaboration des coûts détaillés de programme et/ou projet de développement, en particulier avec des institutions financières internationales ;
  • Habitude de collaboration avec les organismes gouvernementaux, les institutions multilatérales et/ou bilatérales est un atout ;
  • Expérience démontrée dans l’élaboration de documents de projet, de politiques sectorielles et être familier avec les définitions des politiques ainsi que le système de planification stratégique dans le secteur de l’éducation ;
  • Expérience dans l’animation d’ateliers et de groupes de travail.
  1. Compétences clés :
  • Aptitude à comprendre rapidement la situation, à identifier des problèmes potentiels et de recommander des solutions appropriées ;
  • Rigoureux, efficace et autonome dans son travail, savoir prendre des initiatives ;
  • Capacités réelles d’organisation, de coordination et de négociation ;
  • Aptitudes en leadership, en supervision et coordination des activités de groupe en s’assurant que les rôles au sein de l’équipe sont bien définis.
  • Capacité de travailler dans un environnement multiculturel ;
  • Bonne maitrise de l'outil informatique (Excel et Word et Powerpoint sont obligatoires, Access et SPSS sont des atouts) ;
  • Excellente compétence d’analyse et d’intégration des données numériques, orales et d’autres sources ;
  • Bonne capacité de communication orale et d’excellentes capacités rédactionnelles et de synthèse ;
  • Solide connaissance des approches de programmation basées sur l’équité et une expérience avérée dans l’analyse des goulots d’étranglements.
  1. Langues :
  • Maitrise du Français (lecture, écriture, communication) ;
  • Maitrise de l’Anglais et l’Arabe est un atout.
  1. Le consultant aura comme tâches, entre autres :
  • Etre l’interlocuteur privilégié des équipes techniques nationales et des Agents Partenaires ;
  • Coordonner l’ensemble des travaux ;
  • Appuyer la révision d’une planification détaillée des activités à mener dans le cadre du processus ;
  • Élaborer le plan de révision du document de projet ;
  • Élaborer le document de projet et le Formulaire de soumission conjointement avec le Ministère et les Agents Partenaires ;
  • Animer et faciliter les ateliers techniques ainsi que les présentations au comité de pilotage et au GLPE ;
  • Coordonner les travaux avec les équipes en charge du PIET, dont l’IIPE, et s’assurer de la concordance entre le document de projet, le PIET et le PTAB.
  1. Sécurité : Le consultant devra avoir ses certificats de sécurité a jour et effectuer son briefing sécurité à son arrivée au Tchad avec les responsables sécurité de l’UNICEF ou de l’UNDSS a défaut.

 

Before applying, please make sure that you have read the requirements for the position and that you qualify.
Applications from non-qualifying applicants will most likely be discarded by the recruiting manager.
Apply

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.

  • Organization: UNICEF - United Nations Children’s Fund
  • Location: N'Djamena (Chad)
  • Grade: Consultant - Contractors Agreement - Consultancy
  • Occupational Groups:
    • Education, Learning and Training
    • Banking and Finance
    • Legal - Broad
    • Legal - International Law
  • Closing Date: 2018-10-01

What does it mean?

Click "SAVE JOB" to save this job description for later.

Sign up for free to be able to save this job for later.